Que faire si mon enfant pleure pour rien ?

· 15 mai 2018
C'est normal que les parents pensent parfois que leur enfant pleure pour rien. Que peut-on faire pour mettre fin à ces épisodes?

Les pleurs sont l’une des principales formes d’expression des bébés et des jeunes enfants. C’est un moyen d’attirer l’attention de leurs parents. Et, de cette façon, ils obtiennent qu’on s’occupe d’eux.

Ainsi, de nombreux parents se demandent durant cette étape la raison pour laquelle leur enfant pleure pour rien. Ci-dessous, nous exposerons une série d’idées, de conseils et de situations facilement identifiables.

« Chaque enfant vit une étape dans sa croissance dans laquelle les pleurs sont les principaux protagonistes »

Les principales causes des pleurs

Les bébés et les jeunes enfants se plaignent souvent. Ils pleurent souvent quand ils ont faim et sommeil parce qu’ils sont particulièrement sensibles à ces stimuli. Mais en plus de ces causes qui sont considérées comme normales, nous pouvons en souligner d’autres :

  • Quand l’enfant voit que c’est seulement quand il pleure  qu’on fait attention à lui. 
  • Au moment où pleurer devient un moyen idéal de toujours obtenir ce qu’il veut. Les parents tendent à s’adoucir à cause de leurs larmes. Ils finissent donc par permettre à l’enfant tout ce qu’il veut.
  • Si l’enfant est physiquement mal à l’aise. Changer la position du bébé fréquemment est essentiel lors des déplacements. Ceci est crucial car cela évite les irritations qui peuvent le déranger. Cela permet aussi de le garder propre et fait de cette tâche un moment agréable. C’est également la première étape pour établir une habitude d’hygiène.
  • La douleur. À ce moment, le bébé est dans une phase d’adaptation continue. Et à plus d’une occasion, cela sera douloureux. En particulier, ils présentent souvent de la douleur intestinale, qu’elle soit due au gaz, à la constipation ou aux coliques.
  • La solitude du bébé. Bien que l’enfant aille bien physiquement, il peut exigez plus par moments. Des gestes d’affection et de la protection de ceux qui l’entourent, en particulier des parents.
Cela arrive souvent qu'un nouveau-né pleure pour rien.

Consignes pour savoir comment agir si votre enfant pleure pour rien

Au début, c’est normal que face aux épisodes où votre enfant pleure pour rien, vous ne soyez pas sûr de comment réagir. Par conséquent, nous vous proposons ici une série de conseils. Vous pouvez suivre ces consignes pour que ce moment ne devienne pas inconfortable pour les deux.

  • Essayez d’identifier les pleurs et leur cause en les associant à différents contextes et situations.
  • Si vous ne pouvez pas vous occuper de lui à ce moment, essayez de lui faire savoir que vous êtes conscient qu’il a besoin de vous et que vous l’écouterez le plus tôt possible.
  • Si votre enfant apprend à parlerdemandez-lui de vous dire ce qui lui arrive avec des mots.
  • Répondez à ses pleurs de différentes manières. Par exemple, avec des gestes d’amour, des bisous, des câlins ou des phrases motivantes.

Est-ce que les pleurs sont associés à la sensibilité ?

Dans un premier temps, nous allons séparer les pleur. D’autre part, nous parlerons de la sensibilité. Ainsi, nous allons essayer d’aller au cœur du problème.

Les pleurs et le stade de l’imitation

Il est nécessaire de souligner que chaque enfant, à un certain moment de son développement vital, vit une étape spéciale. Dans celle-ci, il manifeste une plus grande capacité à se mettre à la place de l’autre. Cela se produit généralement à un très jeune âge quand encore bébés. Et cette étape peut durer jusqu’à 2 ou 3 ans dans certains cas.

Pendant cette période, les enfants ont tendance à suivre les autres quand ils pleurent ou rient. C’est-à-dire qu’ils les imitent. On pourrait le décrire comme un effet «contagieux» dans un certain sens. Ce dernier ne peut s’arrêter qu’avec sa propre maturité.

Ce serait un type de comportement prévisible à cet âge. Par conséquent, ne vous inquiétez pas car cela arrivera avec le temps et la croissance de l’enfant.

« C’est normal qu’au début vous ne sachiez pas comment agir face aux épisodes où votre enfant pleure pour rien »

Les pleurs et le début de la période scolaire

Cependant, si cette attitude se prolonge plus que la normale, et après le début du stade scolaire, vous devriez commencer à l’observer attentivement. Ici, nous voyons que les déclencheurs de pleurs sont les plus dispersés. Un problème à l’école, des bagarres avec les frères et soeurs ou des amis, par exemple. Ou tout simplement quelque chose qu’ils n’aiment pas.

Dans ce cas, nous devons faire preuve de patience et identifier les situations qui dérangent votre enfant sur une courte période de temps. Autrement dit, il s’agit d’évaluer les situations liées aux pleurs. Ainsi que le domaine dans lequel ils se produisent.

Enfant pleure pour rien

Les pleurs et l’hypersensibilité

Et en dernier lieu et, par conséquent, dans le cas le plus extrême, nous avons l’hypersensibilité. Le profil des enfants hypersensibles est qu’ils ont tendance à être très observateurs. Tellement, qu’ils peuvent être excités par n’importe quel stimulus. Pour cette raison, ils développent une grande capacité créative et imaginative.

Le conseil le plus efficace pour traiter les enfants avec ces caractéristiques est de faciliter l’expression de ces sentiments intérieurs. L’essentiel, c’est qu’ils puissent les montrer au monde. Et pour cela, nous devons ouvrir la voie sans aucun type de barrière.

L’étape dans laquelle l’enfant pleure pour rien est vraiment transitoire. Pendant cette période, et pour éviter les situations désagréables et inconfortables pour la famille et surtout pour l’enfant, la figure des parents devient un pilier fondamental.

Le comportement qu’ils adoptent pour essayer de canaliser les pleurs de leur enfant est primordial. C’est à eux de suivre une procédure correcte de sorte que, bientôt, ils cessent un mouchoir pour les larmes de leur enfant chaque fois que cela est nécessaire.