Que faire si mon bébé pleure toujours la nuit ?

· 25 septembre 2018
La nuit arrive et les besoins de mon bébé sont tous couverts, mais il se met à pleurer sans raison apparente. Quelle est la raison de ses pleurs et que peut-on faire pour le calmer ?

Que faire si mon bébé pleure toujours la nuit ? Cette question est très fréquente pour de nombreux parents qui observent trop souvent qu’à la fin de la journée ou au début de la nuitleur bébé commence à s’inquiéter plus que d’habitude et sans raison apparente.

Après avoir vérifié que le bébé n’a pas faim, qu’il a sa couche sèche et qu’il n’a pas froid ni mal quelque part, pourquoi pleure-t-il toutes les larmes de son corps ?

Il existe quelques théories qui parviennent à illustrer ce qui se passe chez le bébé. De plus, le fait de savoir nous aidera à calmer l’enfant afin d’empêcher que cette situation soit de plus en plus récurrente. Ne manquez pas les considérations que nous vous offrons.

Pourquoi les bébés pleurent la nuit ?

Les bébés pleurent pour exprimer leurs besoins. C’est pratiquement le seul moyen de communication dont ils disposent pour nous faire savoir que quelque chose ne va pas. Les facteurs principaux qui modifient leur état de tranquillité sont la faim, le froid, le besoin de contact ou un inconfort physique.

Néanmoins, en fonction de l’âge de l’enfant, les raisons des pleurs varient. C’est le cas des nourrissons de quelques mois qui ont tendance à pleurer pendant la nuit sans motif logique apparent et sont inconsolables.

A propos de ce phénomène, certains experts l’associent à la théorie de l’angoisse de la tombée de la nuit. Il est avancé que, effectivement quand le bébé était dans le ventre de sa maman, les heures où il se trouvait le plus agité étaient celles du crépuscule ; même si cela semble curieux, les enfants, avant de naître, avaient également quelques habitudes qui sont difficiles à abandonner pour eux.

A partir de cette considération, on peut en déduire que le bébé se sent frustré d’avoir à rester immobile dans son lit ou de dormir, alors qu’il a passé des moments dans le ventre maternel où il était plus actif, ou éveillé.

Pleurer la nuit est très fréquent chez les nourrissons qui ont besoin d'évacuer certaines choses par les pleurs.

Durée et conséquences de cette habitude

Afin que vous soyez tranquille, la première chose à savoir c’est que cette étape est totalement passagère. Elle ne dure généralement pas plus de deux mois ; bien entendu, elle diminue petit à petit et devient intermittente.

Un autre aspect important que vous devez connaître c’est que les épisodes de pleurs ont tendance à être plus courts. Ils ne dureront jamais plus de 40 minutes et, de ce fait, il existe certaines astuces qui pourront vous aider à calmer votre enfant.

« Les facteurs principaux qui modifient l’état de tranquillité du bébé sont la faim, le froid, le besoin de contact ou un inconfort physique »

En ce qui concerne les conséquences des pleurs nocturnes pour le bébé, les pédiatres soutiennent que si nous observons attentivement la forme des pleurs de l’enfant, nous remarquerons qu’il pleure avec un tel chagrin que cela ressemble littéralement à des cris de douleur.

En effet, c’est ce que fait l’enfant; il est en train d’évacuer ce que les pédiatres appellent une anxiété accumulée, c’est le produit de toutes les nouvelles expériences et apprentissages qu’il a emmagasiné pendant la journée, en plus des changements d’habitudes dans son nouvel environnement à l’extérieur du ventre maternel. Pleurer aussi fort l’aide donc à se nettoyer et à se détendre.

Quelques conseils pour calmer les pleurs de votre bébé

Sachez que le bébé se régulera progressivement pour se calmer et arrêter de pleurer. Bien sûr, il n’est pas conseillé de le laisser pleurer, mais le fait de mettre en place des astuces pour le calmer peut fonctionner ou pas. Cela dépendra du jour, de l’âge du bébé et de son humeur.

Un bébé qui pleure la nuit est peut-être angoissé le soir et ne supporte pas d'être immobile dans son lit;

Essayez toutefois une de ces astuces pour qu’il se sente bien et arrête de pleurer :

  • Prenez-le dans vos bras et bercez-le lentement pendant que vous lui parlez calmement et doucement. Cette action réconforte énormément le bébé, mais ne devrait pas se prolonger plus de 3 minutes. Après ce temps, il devrait retourner au lit.
  • Vous pouvez le laisser pleurer dans son berceau, tant qu’il ne pleure pas plus de 4 ou 5 minutes. Après s’être libéré, il se sentira plus tranquille et pourra dormir agréablement.

En guise de dernière recommandation, il est important de savoir qu’il ne faut pas se faire à l’idée que les pleurs des bébés pendant la nuit sont dus à la théorie de l’anxiété. Une fois que vous vous en êtes occupé et que tous ses besoins sont couverts, vous pourrez rester avec lui, le consoler en restant conscient que cette action n’est que passagère.