Que faire quand un enfant ne veut pas se défendre

Si un enfant ne veut pas se défendre contre ses agresseurs, cela peut inquiéter ses parents. L'important est de lui apprendre des stratégies pour s'affirmer sans violence.
Que faire quand un enfant ne veut pas se défendre

Dernière mise à jour : 03 mars, 2022

Le harcèlement est de plus en plus fréquent dans les collèges et lycées. Les parents, se sentent souvent dépassés par cette situation car c’est quelque chose de difficile à affronter. En fait, voir ses enfants subir un tel harcèlement est très traumatisant pour tout le monde. Ainsi, pour éviter de mettre en péril l’estime de soi et la sécurité des enfants, il est important d’agir. Mais que se passe-t-il lorsque l’enfant ne veut pas se défendre ?

Tous les humains sont différents et c’est pour cela qu’il y a des enfants qui sont attaqués par d’autres mais qui ont du mal à se défendre ou ne le veulent pas. C’est le travail des parents de leur apprendre à le faire, mais sans recourir à la violence.

Dans l’enfance, il peut y avoir de nombreuses situations susceptibles de faire du mal aux enfants, comme les moqueries, les confiscations de jouets, les coups ou le fait de ne pas vouloir jouer avec eux. Ces scènes sont inévitables : il est donc nécessaire de leur apprendre à les affronter et à les résoudre de manière saine, sans se mettre au niveau de celui qui les attaque et sans se laisser blesser. Apprenez-en plus ci-dessous.

Pourquoi un enfant ne veut pas se défendre

Un enfant peut ne pas vouloir se défendre pour diverses raisons, soit parce qu’il ne sait pas, parce qu’il ne se sent pas capable de faire face à ses agresseurs ou parce qu’il n’a pas assez d’outils pour le faire.

Il est préférable d’enseigner aux enfants les compétences nécessaires pour communiquer calmement et sereinement. Nous ne devons pas leur apprendre à réagir de manière agressive car la violence ne fait que provoquer plus de violence.

Il est essentiel de préparer les enfants à faire face à ces situations et à y mettre fin le plus tôt possible.

Par conséquent, si vous découvrez que votre enfant est victime de harcèlement à l’école, montrez-lui votre soutien et essayez de l’aider sans perdre patience. Il est tout à fait normal de se sentir en colère contre cette situation, mais il est important de garder son calme et de faire comprendre au petit qu’il n’est pas seul dans ce cas.

Les parents d'enfants violents doivent agir avant que les choses n'empirent.

Comment lui apprendre à se défendre correctement

Comme nous l’avons mentionné, l’essentiel est d’apprendre à notre enfant à se défendre sans recourir à la violence. Si nous lui disons : « S’ils te poussent, pousse-les aussi », nous lui faisons comprendre que, dans certaines circonstances, un comportement agressif est justifié. Mais ce n’est pas le cas.

Voici quelques conseils pour éduquer votre enfant à cet égard.

Améliorer son estime de soi

Essayez toujours de faire fleurir l’estime de soi de l’enfant afin qu’il se valorise et se sente sûr de lui. Votre soutien et votre renforcement positif face aux réussites seront de bons leviers pour la développer.

Éduquer pour améliorer l’affirmation de soi

Apprendre aux enfants à communiquer de manière assertive est essentiel. Cela leur permettra de s’affirmer et de tenir tête à quiconque les attaque, à travers le dialogue.

Pour cela, vous pouvez vous entraîner à la maison, au cas où il aurait peur ou qu’il ne sache pas comment faire. Mettez-le dans cette situation et aidez-le à s’entraîner.

Une autre chose importante est d’apprendre aux enfants à dire « non » pour qu’ils soient capables de se fixer des limites lorsqu’ils ne veulent pas faire quelque chose ou ne sont pas intéressés. Par ailleurs, s’ils n’aiment pas quelque chose, ils doivent savoir le transmettre avec sincérité, respect et assurance.

Favoriser la disparition des attaques

La plupart des cas de harcèlement ou de bullying commencent par un mot offensant ou n’importe quelle autre insulte. C’est généralement la façon dont les harceleurs provoquent et blessent les enfants les plus faibles.

Pour cette raison, il faut apprendre aux enfants à se soustraire efficacement à ces insultes et leur donner des ressources pour le reste de leur vie.

Ces outils peuvent être les suivants :

  • Répondre à l’insulte comme si elle n’avait pas d’importance : si ce qu’il entend ne l’intéresse pas, il peut partir ailleurs la tête haute.
  • Ignorer les commentaires offensants. Expliquez à votre enfant que quitter le lieu de l’agression n’est pas un signe de lâcheté, mais plutôt un outil pour faire face à de telles moqueries.

Inculquer le contrôle émotionnel

L’une des stratégies mises en œuvre par les intimidateurs consiste à embêter les victimes jusqu’à ce qu’elles perdent patience, ou même jusqu’à ce qu’elles se mettent en colère ou pleurent. Cela les rend plus forts et plus puissants.

Le problème est que si l’enfant cède et montre sa vulnérabilité, il devient la victime parfaite et peut se retrouver fréquemment agressé. Il est clair que contrôler ses émotions dans une situation comme celle-ci est compliqué, mais il faut de la pratique pour y arriver.

Par conséquent, dans ces situations, il est très important d’enseigner aux enfants des stratégies de contrôle de soi. Par exemple, respirer pour se détendre en quittant le lieu, compter jusqu’à 10, ne pas faire une moue agacée ou en colère, entre autres.

Renforcer le soutien de l’entourage

Il est très difficile pour les enfants de faire face à cette situation lorsqu’ils sont seuls car ils se sentent sans protection, faibles et peu sûrs d’eux. Cependant, les choses changent s’ils bénéficient du soutien d’autres camarades ou de leur groupe d’amis.

Ainsi, si votre enfant souffre de ce type de harcèlement, vous devriez l’encourager à demander de l’aide à ses amis de confiance.

Il est important de lui faire comprendre que demander de l’aide n’est pas synonyme de lâcheté mais que cela montre sa grande maturité à résoudre le problème par lui-même. De plus, s’il peut compter sur ses amis, il se sentira plus fort pour gérer le conflit avant de parler aux enseignants.

Ecoutez-le et ne le blâmez pas

Une autre chose que nous devons garder à l’esprit est de prêter attention et d’écouter vos enfants quand ils vous racontent quelque chose. S’ils partagent avec vous des situations scolaires quotidiennes et qu’il y a un conflit qui n’a pas été résolu correctement, vous devez leur montrer la bonne façon de le faire. Il est important de leur fournir les stratégies et les moyens de le faire sans avoir recours à la violence.

Mère inquiète serrant sa fille dans ses bras.

À propos de ce qu’il faut faire quand un enfant ne veut pas se défendre

Vous savez maintenant que lorsqu’un enfant ne veut pas se défendre, il est possible de l’encourager à le faire de façon saine et non violente.

Le dialogue, l’affirmation de soi, les compétences sociales et autres ressources que nous lui enseignons seront essentiels pour le reste de sa vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
8 films sur le harcèlement scolaire que nous devrions tous voir
Être parents
Lisez-le dans Être parents
8 films sur le harcèlement scolaire que nous devrions tous voir

Le harcèlement est un problème de plus en plus fréquent et, avec ces films, toute la famille pourra prendre davantage conscience de son ampleur.



  • Armero Pedreira, P., Bernardino Cuesta, B., & Bonet de Luna, C. (2011). Acoso escolar. Pediatría Atención Primaria13(52), 661-670. Disponible en: https://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&%20pid=S1139-76322011000600016&lng=es&nrm=iso
  • Garaigordobil, M., & Oñederra, J. A. (2010). Inteligencia emocional en las víctimas de acoso escolar y en los agresores. European journal of education and psychology3(2), 243-256. Disponible en: https://www.redalyc.org/pdf/1293/129315468008.pdf
  • Suckling, A. (2006). Herramientas contra el acoso escolar: un enfoque integral. Ediciones Morata.