Que faire lorsqu'un enfant frappe votre enfant ?

Si un enfant frappe votre enfant, il est important que vous agissiez, mais ne le faites pas impulsivement. Découvrez comment résoudre ces types de situations.
Que faire lorsqu'un enfant frappe votre enfant ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Pour chaque parent, il est prioritaire de garder son petit en sécurité et de s’assurer qu’il est protégé de tout mal ou danger. Par conséquent, lorsqu’un enfant frappe votre enfant, vous pouvez sentir que la colère vous déborde et agir dans le mauvais sens. Cependant, essayer de rester calme, d’analyser la situation et de prendre des décisions réfléchies est beaucoup plus productif et bénéfique.

Gardez à l’esprit que votre réaction à l’agression peut être décisive à long terme. Avec votre attitude, vous pouvez rendre la situation meilleure ou pire, ainsi que responsabiliser votre enfant ou le faire se sentir plus faible. Par conséquent, il est important que vous mesuriez bien vos actions avant d’intervenir. Nous vous proposons donc quelques mesures qui peuvent vous aider dans cette situation.

Pour quelles raisons un enfant peut-il frapper votre enfant ?

En premier lieu, il est nécessaire d’identifier la nature de l’agression. Car la manière de procéder sera différente dans chaque cas. Un bébé qui gifle dans un acte d’exploration n’est pas la même chose qu’un enfant qui en frappe un autre parce qu’il ne sait pas gérer sa frustration. De la même manière, les deux situations sont très différentes de celles d’un petit qui harcèle et agresse systématiquement un autre à l’école.

Afin de mieux cerner le contexte, vous pouvez tenter de répondre aux questions suivantes :

  • Est-ce un acte ponctuel ou est-ce un événement qui se répète dans le temps ?
  • De quel âge et niveau de développement les enfants sont-ils concernés ?
  • Votre enfant est-il seulement la victime ou a-t-il aussi contribué au conflit ?
Une jeune fille qui tape sur la tête d'un garçon avec son cahier.

Comment agir si un enfant frappe votre enfant ?

Si un enfant frappe votre enfant, il est normal de se sentir confus, en colère ou impuissant. Il n’est pas toujours facile de décider comment agir dans ces cas. Cependant, il existe certaines directives à ne pas manquer. Nous les citons ci-dessous.

Avoir une conversation ouverte avec votre enfant

Parler à votre enfant est la première étape essentielle. Demandez-lui de vous raconter sa version des événements, d’obtenir des informations pertinentes sur l’événement et d’avoir une idée de la manière d’agir. De cette façon, vous offrez également un espace précieux au petit pour qu’il puisse s’exprimer et exprimer ses émotions.

Raconter un fait et extérioriser ce que vous ressentez est extrêmement libérateur. Assurez-vous donc de donner suffisamment de confiance à votre enfant pour qu’il puisse vous venir en aide dans ce genre de situations.

Eviter les jugements

Lorsque votre enfant vous raconte ce qui s’est passé, évitez de le juger. Au lieu de cela, essayez d’être compatissant et compréhensif. Il n’a peut-être pas agi de la meilleure façon ou n’a peut-être pas su comment réagir. Mais essayez de ne pas le blâmer ou de le récriminer pour cela, car cela ne ferait que l’humilier ou provoquer de la honte. Au lieu de cela, concentrez-vous sur votre soutien, offrez-lui votre sécurité et trouvez des solutions.

Rester calme si un enfant frappe votre enfant

Si vous voyez un enfant frapper votre enfant, votre premier réflexe sera probablement de défendre l’enfant et d’attaquer cet enfant ou ses parents selon le cas. De même, si votre petit vous dit qu’il a été agressé à l’école, vous voudrez probablement lui demander des explications et non de la meilleure des manières. Malgré tout, il est important que vous essayiez de vous calmer pour ne pas transmettre plus d’angoisse et de stress à votre enfant. Essayez de réguler vos émotions pour aider votre enfant à gérer les siennes.

Une maman et sa fille en rdv avec une professionnelle.

Comment agir?

Même si vous n’agissez pas de manière impulsive, il est important que vous agissiez. Votre enfant a besoin de savoir que vous le protégez et le soutenez. Supposer que ce sont des affaires d’enfants ou qu’ils doivent le résoudre entre eux n’est pas la meilleure alternative si l’agression a été importante ou si elle se répète systématiquement.

Ainsi, si vous voyez un autre enfant agresser votre enfant, vous pouvez lui donner un avertissement, respectueusement mais fermement. De même, vous pouvez informer ses parents de ce qui s’est passé ou parler à l’école au cas où le conflit aurait eu lieu dans cet environnement. Dans tous les cas, parlez-en aux responsables et ne lâchez rien.

Aider l’enfant à acquérir des outils

Enfin, rappelez-vous que protéger n’est pas synonyme de surprotéger. En définitive, votre enfant doit pouvoir se débrouiller tout seul. Pour cette raison, il est important que vous renforciez son estime de soi, que vous l’aidiez à améliorer ses habiletés sociales. Puis que vous lui appreniez à mettre en pratique l’affirmation de soi. Ces ressources peuvent empêcher de nouvelles attaques de se produire.

Si un enfant frappe votre enfant, profitez-en pour l’éduquer aux valeurs

Enfin, si un enfant frappe votre enfant, il est important que vous preniez des mesures proportionnelles à ce qui s’est passé et que vous lui apportiez un soutien affectif. Sachant qu’il a le soutien de ses parents, il pourra mieux traverser et surmonter cette situation. Voire apprendre ou renforcer des valeurs fondamentales pour vivre en société.

Cela pourrait vous intéresser ...
La violence verbale : une forme de violence envers les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La violence verbale : une forme de violence envers les enfants

La mauvaise instruction et le mauvais caractère des adultes font de la violence verbale une forme de plus en plus courante de violence envers les e...



  • Ferreira, Y., & Reyes Benitez, P. M. (2011). Programa de Intervención en Habilidades Sociales para reducir los niveles de acoso escolar entre pares o bullying. Ajayu Órgano de Difusión Científica del Departamento de Psicología UCBSP9(2), 264-283.
  • Conners‐Burrow, N. A., Johnson, D. L., Whiteside‐Mansell, L., McKelvey, L., & Gargus, R. A. (2009). Adults matter: Protecting children from the negative impacts of bullying. Psychology in the Schools46(7), 593-604.