Que faire en cas de conduits lactifères bouchés ?

25 mars 2019
Si votre sein est rouge, enflé et que vous ressentez une grande douleur, il est possible que vous ayez les conduits lactifères bouchés. Dans cet article, nous vous conseillons pour améliorer cette condition.

Savoir comment agir en cas de conduits lactifères bouchés est l’une des questions les plus fréquentes chez les mamans qui allaitent. Cette condition, qui est également très douloureuse, affecte de nombreuses mères. C’est effectivement une gêne assez courante.

Toutefois, même s’il s’agit d’une pathologie récurrente, lorsque les conduits lactifères bouchés ne sont pas traités correctement, cela peut déclencher une mastite. Par conséquent, des soins rapides réduisent les risques de souffrir de complications.

Dans cet article, nous passerons en revue les symptômes d’un conduit obstrué, les raisons de son obstruction et enfin ce qu’il faut faire pour le libérer.

Quels sont les symptômes des conduits lactifères bouchés ?

Les conduits lactifères sont responsables du transport du lait produit dans les glandes vers le mamelon. Lorsqu’ils se bouchent, une ou plusieurs bosses apparaissent dans le sein de la maman. Celles-ci sont accompagnées d’une douleur intense dans toute la zone ou dans le mamelon.

Lorsque les conduits lactifères bouchés ne sont pas traités correctement, cela peut déclencher une mastite.

Le sein peut également rougir ou devient généralement gonflé ou chaud.

La particularité de cette condition est qu’elle doit être traitée rapidement, sinon elle pourrait entraîner une mastite. Surviendraient alors de la fièvre, des douleurs générales dans le corps et, dans les cas extrêmes, il pourrait y avoir du pus ou du sang dans le lait.

Quelles sont les raisons des conduits lactifères bouchés ?

Nous connaissons maintenant les symptômes des conduits lactifères bouchés, mais quelles en sont les raisons ? En réalité, cette condition peut être éprouvée par n’importe quelle mère lors d’une ou de plusieurs grossesses. Comme nous l’avons dit auparavant, il s’agit d’une pathologie commune mais qui doit être soignée immédiatement.

Cependant, quelques actions peuvent être un élément déclencheur. Les plus courantes sont l’usage de soutiens-gorge de la mauvaise taille qui génèrent une pression inadaptée sur le sein. Il en va de même avec les vêtements trop serrés, un coup, une mauvaise pression lors de l’allaitement ou une mauvaise posture au moment de donner le sein.

Que faire si les conduits lactifères sont bouchés ?

Il existe plusieurs façons de soulager cette condition. Nous commencerons par les plus simples avant de citer ensuite celles issues du domaine pharmacologique.

Tout d’abord, lorsque l’on remarque l’inflammation ou la bosse dans le sein, il est recommandé de réaliser un massage délicat sur cette zone. Ce massage peut également se faire pendant que vous donnez le sein au bébé afin de stimuler l’ouverture du conduit.

La deuxième option pour traiter les conduits lactifères bouchés consiste à prendre des douches chaudes pendant lesquelles vous effectuez également un massage. Dans ce cas, en profitant de la chaleur de l’eau, la pression doit être plus intense depuis l’extérieur du mamelon vers la bosse en suivant une ligne droite jusqu’au mamelon.

Après cette stimulation sous la douche, c’est le moment idéal pour allaiter le bébé. Vous pouvez également placer un tissu chaud sur le sein afin de garder la zone au chaud.

Au cas où ces stimuli ne fonctionnent pas, vous pouvez aller encore plus loin. Plongez votre sein dans un récipient d’eau très chaude dans laquelle vous ajoutez une cuillère à café de sel. On considère que cette action libère le conduit de manière immédiate.

Un repos adéquat ainsi que des siestes peuvent avoir un impact positif et prévenir les conduits lactifères bouchés.

Une autre option qui fonctionne comme précaution est d’extraire tout le lait qui reste dans les seins après que le bébé ait allaité. Cela empêchera la surcharge de lait dans les conduits.

Si vous n’utilisez pas le tire-lait, il est préférable d’allaiter le bébé plus régulièrement et de toujours prendre comme première option le sein qui présente le problème.

Certains médecins précisent également qu’un repos adéquat ainsi que des siestes peuvent avoir un impact positif et prévenir les conduits lactifères bouchés.

Options pharmacologiques

Les conseils pharmacologiques les plus communs de la part des médecins sont peu nombreux :

  • Analgésiques et anti-inflammatoires : les plus recommandés pour soulager la douleur sont l’ibuprofène et le tylenol. Les deux sont vendus sans prescription médicale, mais il est toutefois conseillé de consulter un médecin auparavant.

Grâce à ces pratiques simples, vous pouvez soulager le problème des conduits lactifères bouchés. Comme à chaque fois, si vous remarquez que cette complication ne s’améliore pas malgré nos conseils et que de nouveaux symptômes se manifestent, n’hésitez pas à consulter votre spécialiste immédiatement.