Quand vous êtes-vous sentie mère pour la première fois ?

12 août, 2020
Quand vous êtes-vous sentie mère pour la première fois ? Poursuivez votre lecture car, même si ceci est très personnel, vous pourrez vous sentir concernée !

Depuis que vous êtes devenue maman, il est probable que vous vous soyez demandé à quel moment vous vous êtes sentie mère pour la première fois. Cela diffère d’une femme à une autre mais, dans tous les cas, il s’agit d’un moment très spécial.

C’est peut-être quand vous avez vu que le test de grossesse était positif, ou quand vous avez tenu votre bébé dans vos bras pour la première fois, ou quand vous avez senti son premier coup de pied.

Quand me suis-je sentie mère pour la première fois ?

Je vais vous raconter, à partir de mon expérience personnelle, quel a été le moment où je me suis sentie mère pour la première fois. Vous vous identifierez sûrement à plusieurs de ces points.

Quand je le sentais en moi

Chaque fois que je regardais mon ventre ou que je sentais ses petits coups de pied en moi. Chaque fois que je me retrouvais face-à-face avec mon enfant pour la première fois, en le tenant dans mes bras.

C’est à ce moment que je me suis sentie comme la mère de quelqu’un, quand j’ai senti sa peau chaude sur la mienne, en écoutant ses petits cris, qui étaient malgré tout puissants. En regardant et en admirant ce corps qui avait grandi à l’intérieur du mien.

Une femme enceinte.

Au moment de l’allaitement et des longues nuits

Quand je lui ai donné le sein pour la première fois. Quand j’ai fait des erreurs et douté de moi-même. À ce moment où l’allaitement maternel m’a semblé à la fois étrange, au début, et merveilleux.

Lors de ces nuits au cours desquelles je savais que je ne dormirais presque pas parce que mon bébé aurait besoin de moi… La maternité, ce n’est pas seulement “quand” : c’est aussi “comment”.

Quand mon cœur se brise

Je me suis aussi sentie mère quand j’ai senti que mon cœur se brisait en mille morceaux. Il se brise et se reforme, bien souvent, à cause des mêmes personnes : mes enfants. Mon cœur s’est brisé par peur et par amour.

Quand je pleure jusqu’à tomber de fatigue

Quelle sensation intense. Quand je pleure jusqu’à tomber de fatigue, certaines nuits, ou quand je sens que je n’y arrive plus, à cause de préoccupations et de peurs ; j’ai peur, peur de ne pas faire les choses bien, peur que mes enfants s’en aillent un jour, sans moi, dans ce monde si grand.

Lorsqu’ils ont besoin de moi

Lorsqu’ils ont besoin de moi pour se coiffer, faire leurs lacets, changer leur couche… Quand ils ont besoin que je me couche à côté d’eux ou que je les emmène aux toilettes au beau milieu de la nuit. Quand je nettoie leur vomi ou les aide à se moucher.

Lorsque je fais à manger, joue aux cartes ou invente des aventures. Lorsqu’ils regardent vers moi pour que je les aide à trouver comment s’amuser ou pour deviner ce que l’on va déjeuner. Et quand je trouve soudainement une assez bonne réponse.

Quand je dois annuler des projets

Quand je ne pouvais pas faire quelque chose que j’aimais parce que j’étais enceinte. Lorsque je dois annuler des projets parce qu’un enfant a de la fièvre. Ou quand je suis cette amie qui ne peut pas venir parce que je dois faire passer la routine de mes enfants avant tout, pour qu’ils se sentent bien.

Une mère qui lit un livre à ses enfants.

Quand je sens leur amour inconditionnel

Quand je ressens leur amour. Et quand ils me font des énormes câlins ou m’offrent des bisous inattendus. Quand ils ont besoin de moi ; quand je suis la seule à pouvoir sécher leurs larmes ou calmer leurs cris. Ou lorsqu’ils me disent que je suis la meilleure maman.

Être et se sentir mère…

Être mère m’a transformé, indubitablement, en une meilleure version de moi-même. Mes enfants m’ont appris à aimer à cœur ouvert et à choisir de voir le bon chez les gens. À être heureuse même lors de ces journées chaotiques qui sont, en fait, pratiquement tous les jours. À pardonner et à travailler dur, pour faire preuve de compassion, éduquer, être gentille, avoir un esprit ouvert, être humble…

Prendre soin de personnes m’a appris ce qu’est le véritable désintérêt. Créer une famille avec mon compagnon et élever ces enfants ensemble m’a démontré le véritable sens de l’amour. L’amour est ce qui importe le plus.

Alors, si on me demande : « quand t’es-tu sentie mère pour la première fois ? », je répondrai qu’il y a eu beaucoup de petits moments entrelacés à d’autres moments plus grands. Les champions sont cependant :

  • Quand mes enfants sont nés et quand j’ai été témoin du miracle de la vie sortant de mon corps.
  • Quand j’ai entendu “maman” pour la première fois.
  • Et quand je ressens ce que seules les mamans ressentent : de l’énergie et de la fatigue mêlées, de la frustration et de l’émerveillement, de la joie et de la peur.

Ce mélange de sentiments ne se produit pas tous les jours. Certains sont plus difficiles que d’autres mais, quand j’ai l’un de ces mauvais jours, je sens encore plus que je suis une mère. J’ai un cœur de mère et il sera toujours prêt à tout donner à mes enfants.

Je suis prête pour protéger, pour servir et, surtout, pour aimer de toutes mes forces. Et vous, quand vous êtes-vous sentie mère pour la première fois ?