Programmes d'orientation professionnelle pour les étudiants

Les programmes d'orientation professionnelle pour les étudiants sont utiles pour les aider à opter pour un domaine professionnel... En quoi consistent-ils?
Programmes d'orientation professionnelle pour les étudiants
Ana Couñago

Rédigé et vérifié par la psychologue Ana Couñago.

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2022

L’orientation professionnelle est un processus structuré qui aide les jeunes à atténuer l’incertitude liée à l’avenir qu’ils peuvent choisir. Actuellement, il existe une grande variété de programmes d’orientation professionnelle pour les étudiants. Ceux-ci sont généralement appliqués dans les centres éducatifs. En particulier les écoles secondaires, afin d’obtenir le meilleur développement professionnel des étudiants.

En ce sens, toutes les informations pertinentes et nécessaires leur sont fournies et expliquées afin qu’après avoir évalué leurs propres expériences et le contraste avec l’environnement de travail, ils puissent prendre une décision réaliste et efficace, par rapport à la formation professionnelle dont ils ont besoin.

Programmes d’orientation professionnelle pour les étudiants

Actuellement, il existe une grande variété de programmes qui guident les étudiants dans le domaine de l’orientation professionnelle. Ceux-ci se basent sur une autoétude du comportement professionnel en le comparant à celui d’un groupe professionnel, parmi lesquels:

  • Humanisme (humanités et culture) : anthropologue, archéologue, philosophe, historien, écrivain, journaliste, traducteur, etc.
  • Psychopédagogie (aide et éducation) : enseignant, psychologue, pédagogue, ergothérapeute, travailleur social, etc.
  • Sociojuridique (société et législation) : avocat, juge, homme politique, sociologue, etc.
Des étudiants qui regardent des cahiers et livres.
  • Économique-entreprise (économie, affaires et commerce) : comptable, chef d’entreprise, publicitaire, administratif, etc.
  • Biosanitaire (santé et vie) : biologiste, podologue, pharmacien, kinésithérapeute, etc.
  • Scientifique-technologique (sciences naturelles et leur transformation technologique) : informatique, chimie, physique, opticien, astronome, mathématicien, architecte, etc.
  • Artistique (beaux-arts et expression plastique) : acteur, danseur, compositeur, musicien, décorateur, etc.
  • Sportif (activité physique et sport) : arbitre, entraîneur, coach sportif, etc.
  • Sécurité (défense, sécurité et armée) : agent de sécurité, police, militaire, etc.

Ainsi, l’un de ces programmes d’orientation professionnelle pour les étudiants est le système d’orientation professionnelle et d’auto-assistance. Nous vous expliquons ici de quoi il s’agit et comment le mettre en pratique.

Système d’auto-assistance et conseils professionnels

Le système d’auto-assistance et de conseil professionnel est un système semi-fermé d’auto-assistance et de conseil par lequel l’étudiant apprend les aspects essentiels de sa conduite professionnelle.

Pour cela, on utilise des matériaux qui permettent un travail autonome. Dans sa version originale, le système d’auto-assistance se composait exclusivement de matériaux au crayon et support papier. Cependant, actuellement, il est commercialisé en support informatique.

Ce programme est conçu pour être auto-appliqué. Puisqu’il consiste simplement à couvrir ou à répondre à une série de questions en suivant les instructions indiquées.

De même, il est également auto-correcteur. Ainsi, l’étudiant doit vérifier les bonnes réponses et calculer les résultats. Sur la base de modèles spécifiques du groupe professionnel auquel il appartient.

En outre, c’est le jeune ou l’adolescent qui effectue l’interprétation des scores obtenus. L’élève réalise donc des apprentissages significatifs tout au long du processus, favorisant :

  • La responsabilité.
  • Engagement envers ses expériences et ses décisions.

Une jeune adolescente qui travaille.

Structure du système d’auto-assistance et d’orientation professionnelle

Enfin, le système d’auto-assistance et d’orientation professionnelle se structure en sept phases. Les trois premières sont obligatoires pour obtenir une information professionnelle, tandis que les quatre autres sont facultatives:

  • Phase I. Développement professionnel : il est formé par les intérêts professionnels et les préférences professionnelles. De plus, il comprend son évolution au fil des ans.
  • Phase II. Cognition professionnelle : capte la manière dont l’étudiant perçoit le monde professionnel. Analyse ce qu’il pense de lui et comment il structure ses idées sur les différentes professions.
  • La phase III. Les motivations professionnelles : c’est l’analyse de ce qui a été fait. Il contient les attentes, l’auto-efficacité, à propos de leurs expériences scolaires et professionnelles.
  • Phase IV. Indécision : exprime le degré d’inconfort lors de la prise de décision. Il informe de l’état subjectif de l’élève et prévient de la nécessité ou non de recevoir une aide spécialisée.
  • Phase V. Capacités de base pour l’étude : elles se concentrent sur les aptitudes qui sont mises à l’épreuve dans des tests de capacité intellectuelle.
  • La phase VI. Culture et savoir : c’est une estimation de la culture générale, à contenu scientifique et humaniste.
  • Phase VII. Prise de décision : intègre les informations les plus pertinentes de chaque phase et les traite comme une évaluation de la situation professionnelle.
Cela pourrait vous intéresser ...
L’orientation vocationnelle pour les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’orientation vocationnelle pour les enfants

L'orientation vocationnelle pour les enfants a pour but d'aider ces derniers à s'exprimer librement sur les activités et expériences qu'ils préfère...



  • Rivas, F., Rocabert, E. y López, M. L. (2003). Sistemas de autoayuda y asesoramiento vocacional (SAAV): SAAV-r, SAAVI: manual profesional. EOS.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.