Priver les enfants de récréation à l’école est-il légal ?

16 septembre 2019
Lorsque les enfants sont punis sans récréation à l'école, ils sont privés du droit à cette période de temps sans activité d'enseignement. Comment ces types de punitions sont-ils réglementés ou limités ?

Dans beaucoup d’écoles, pour ne pas dire dans presque toutes, c’est une pratique courante de punir les enfants de récréation, ou de la réduire. Et ce pour la raison suivante : s’être mal comporté, ne pas avoir fini ses devoirs, ne pas connaître la leçon, bavarder en classe ou avoir oublié son cahier à la maison.

Certains enseignants retirent même du temps de récréation aux élèves qui ont besoin d’aller aux toilettes pendant les heures de classe. La récréation est un droit pour tous les enfants. C’est également une nécessité du point de vue de leur santé physique et émotionnelle. Et pourtant, la punition sans récréation est encore courante.

Voici quelques éléments pour comprendre pourquoi les enfants ne devraient pas être privés de récréation.

La récréation : un droit de l’enfant

L’article 24 de la Déclaration universelle des droits de l’homme stipule : « Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques« . Cela inclut, bien sûr, les enfants, qui ont également droit au repos et à une limitation raisonnable de leur temps de travail.

La journée de « travail » pour les enfants de 3 à 12 ans est d’environ 5 heures. Il y en a même qui mangent à l’école ou qui restent pour des activités périscolaires, de sorte que cette journée peut durer jusqu’à 9 heures. Sans aucun doute, il s’agit d’un temps très long pour eux.

Des enfants en récréation

Au cours de cette journée, une pause de 30 minutes a été établie au milieu de la matinée. C’est ce qu’on appelle la récréation. Ce moment de récréation et de jeu est un droit que les enfants ont.

Ce droit est consacré à l’article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant : « Les Etats parties reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique« .

La punition sans récréation est un abus de pouvoir de l’enseignant ou de l’établissement. Les repos scolaires ne sont pas la propriété des enseignants ; ce sont des droits de l’enfant. Aucun régime de sanction interne d’un centre éducatif n’est supérieur à ce qui est établi par la Constitution ou les conventions internationales.

Les bienfaits du repos et des loisirs pour les enfants

La récréation offre aux enfants de nombreux avantages sur les plans mental, physique, émotionnel et social. Ce moment de jeu libre et d’activités non structurées est fondamental pour le développement et la santé des enfants. Ce petit espace de loisirs leur permet de développer leurs compétences sociales. C’est aussi l’occasion d’apprendre à partager, à communiquer, à résoudre des problèmes. C’est aussi un espace dans lequel ils peuvent relâcher les tensions.

D’un point de vue strictement académique, la récréation est également très importante. Pour mieux apprendre, les enfants ont besoin d’une pause pour traiter l’information après une période d’apprentissage. C’est aussi nécessaire qu’un cours de mathématiques ou de langues.

La récréation est également nécessaire pour recharger l’énergie et pour que les jeunes enfants fassent de l’activité physique. Elle contribue positivement à l’amélioration des résultats scolaires et du comportement des enfants. De même, ce temps de loisir et de déconnexion est particulièrement utile pour les enfants qui ont des problèmes de comportement ou d’apprentissage. Mais également pour ceux qui souffrent d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

enfants qui sautent à la corde

Pourquoi les enfants ne devraient-ils pas être privés de récréation ?

La récréation est un élément fondamental du développement des plus jeunes enfants. C’est un moment important d’interaction sociale que les enfants doivent avoir à l’école. C’est une occasion de se reposer des exigences scolaires et un espace de loisirs, de développement créatif, de participation et d’activité physique.

Pour les enfants, le jeu est une activité essentielle qui ne peut être interdite ou écartée. Les écoles ne devraient pas utiliser le temps de jeu comme une forme de punition. Elles doivent chercher d’autres méthodes pour améliorer le comportement des enfants.

Les parents devraient exiger que les droits de leurs enfants soient respectés. Cela peut être réalisé en demandant à l’école de ne pas punir les enfants de récréation. L’école devrait utiliser des mesures éducatives et non coercitives pour corriger tout problème de comportement des enfants. Il est nécessaire de rechercher d’autres solutions qui n’incluent pas de les priver de leur droit au repos.

En étant punis de récréation, les enfants apprennent aussi qu’ils doivent se soumettre à des situations injustes. Face à elles, l’école leur démontre qu’ils ne peuvent pas donner leur opinion. Ils apprennent que leurs besoins n’ont pas d’importance et qu’ils ne peuvent pas changer quelque chose qu’ils ne considèrent pas juste.