Education pour la santé : prévention et promotion

15 septembre 2019
Aujourd'hui, le concept de santé a changé et ne consiste plus seulement en l'absence de maladie. Il fait en effet aussi référence à une conception plus globale et intégrale sur le bien-être physique, psychique et social des individus. Ainsi, une éducation pour la santé doit être orientée dans cette direction.

Le concept de santé a évolué avec le temps. En effet, il est passé d’une vision négative de la santé à une vision positive, basée sur la santé en tant que mode de vie. Dans ce contexte, une éducation pour la santé se construit sur des objectifs liés à la prévention et à la promotion de l’adoption d’habitudes de vie saines.

Concept actuel de l’éducation pour la santé

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit l’éducation pour la santé comme le processus éducatif voué à doter les individus et la communauté de la capacité à améliorer son contrôle des facteurs qui ont une influence sur la santé.

On comprend alors que l’objectif, c’est que les individus aient à leur portée toutes les informations nécessaires pour savoir comment prendre soin de leur santé. Mais aussi pour être en mesure de se comporter de manière saine.

La santé entretient une étroite relation avec l’environnement et le mode de vie. Mais aussi l’assistance sanitaire, la biologie humaine et le contexte socio-économique et culturel d’un pays ou d’une région en particulier.

Il s’agit de tout autant de facteurs qui devraient être considérés dans le cadre de la mise en place d’une éducation pour la santé. Cette dernière devra avoir une incidence sur les aspects que l’on considère comme prioritaires, en les renforçant ou les amplifiant. Le but est d’inculquer des habitudes saines dans la vie quotidienne.

Avoir des habitudes de vie saines est très important et fait partie des valeurs de l'éducation pour la santé

Ainsi, éduquer pour la santé implique de considérer une fonction préventive et corrective qui exige, de la part de la personne, sa famille et d’autres groupes sociaux, la maîtrise des connaissances nécessaires pour la prévention de certaines maladies. Ainsi, la finalité principale de cette éducation n’est pas d’éviter la maladie. C’est plutôt de promouvoir des modes de vie sains.

Education pour la santé : prévention et promotion d’habitudes saines

L’éducation pour la santé, dans son but d’améliorer la santé des individus, considère 2 dimensions fondamentales : la prévention et la promotion de la santé.

Prévention de la santé

La prévention vise à éviter des problèmes de santé au travers du contrôle de situations de risque. En ce sens, il existe différents niveaux de prévention :

  • Prévention primaire : destinée à la population en général et organisée via des activités telles que des campagnes d’information. Par exemple, des campagnes anti-tabac ou liées à la vaccination, à la prévention du cancer, à l’hygiène, à l’éducation sexuelle, à l’élimination et au contrôle des risques environnementaux, à l’alimentation et au contrôle du surpoids, à l’activité physique et mentale et au repos, etc
  • Prévention secondaire : elle vise, elle, à déterminer le problème le plus tôt possible. Autrement dit, il s’agit de déceler la maladie à des stades précoces. Puis d’établir, ainsi, les mesures nécessaires pour empêcher sa progression. Se développent ainsi des activités de détection précoce et de traitement précoce
  • Prévention tertiaire : elle se centre sur la thérapie et le rétablissement, mais aussi sur la réinsertion sociale

Promotion de la santé

La promotion de la santé a pour objectif de permettre à la population d’adopter des modes de vie sains. Elle vise donc à aider les individus afin qu’ils puissent jouir d’un meilleur contrôle. Cela passe par la participation et la gestion de leur propre santé.

Faire du sport et bien manger

La promotion de la santé concerne une large gamme d’interventions sociales et environnementales. Ces interventions sont destinées à protéger et à profiter à la santé et à la qualité de vie des individus. Elle se concentre sur la prévention et sur la résolution des causes principales des problèmes de santé. Et pas seulement en matière de traitement et de guérison.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la promotion de la santé est constituée de 3 composants essentiels :

  • La mise en place de politiques gouvernementales faisant de la santé un aspect central.
  • Une éducation sanitaire donnant accès aux individus à des connaissances et des aptitudes qui leur permettent de choisir des options saines.
  • Une planification urbaine saine, mettant en pratique des mesures préventives au sein des communautés et des centres d’attention primaire afin de rendre les villes plus saines.

Considérations finales

La santé est une responsabilité individuelle et sociale. Et la participation active de toutes les institutions et ses agents est totalement indispensable.

Dans le même environnement familial, on doit promouvoir une éducation pour la santé qui responsabilise les individus dans la préservation de leur propre santé. Postérieurement, c’est le système éducatif, en tant que contexte formel de socialisation subséquent, qui doit poursuivre et renforcer la réalisation de cette mission.

De plus, il existe d’autres contextes de formation non réglés, tels que les organisations ou les associations, qui s’ajoutent aussi à des actions formatives très positives en faveur de la santé et du bien-être des individus.