Pourquoi il est mauvais de laisser le bébé pleurer toute la nuit

6 septembre 2018
Vous vous êtes sûrement demandé à maintes reprises s'il est mauvais de laisser le bébé pleurer. En effet, il y existe plusieurs opinions différentes parmi les spécialistes en la matière. Beaucoup recommandent de partir et le laisser se calmer tout seul. Par contre, d’autres mentionneront les problèmes que le fait de les laisser pleurer peut causer.

Dans cet article, nous verrons des raisons importantes pour lesquelles il est mauvais de laisser le bébé pleurer. Cependant, en tant que parents, vous aurez évidemment le dernier mot.

Laissez le bébé pleurer, oui ou non ?

Le langage de notre enfant à ses débuts ne se manifestera que sous forme de pleurs. L’enfant pleurera pour exprimer ses peurs, ou son besoin d’affection et d’attention. Les pleurs indiqueront aux parents s’il a sommeil ou s’il a faim. Autrement dit, ils signaleront toute sensation de malaise ou le besoin d’attirer l’attention.

« Pleurer est parfois un moyen d’exprimer des choses qu’on ne peut pas exprimer avec des mots »

– Concepción Arenal-

Si nous comprenons bien que les pleurs nous communiquent que quelque chose arrive à notre enfant, nous ne les verrons pas comme une chose à laquelle il doit s’habituer. Nous lui accorderons plutôt l’attention qu’il demande.

Bien entendu, il est vrai que certains enfants pleurent plus que les autres. Par conséquent, les parents seront les mieux placés pour répondre à ce mode d’expression de leur bébé.

Laisser le bébé pleurer peut être synonyme d'ignorer ses besoins.
Les conséquences de laisser pleurer le bébé

Les pleurs sont le moyen de communication du petit. Par conséquent, lorsqu’on n’y répond pas rapidement, cela provoque des sentiments de danger, de méfiance et de peur chez l’enfant. Cela peut donc rendre l’enfant moins intelligent, moins sain, plus anxieux et peu coopératif. De plus, cela peut endommager sa capacité à communiquer avec les autres, même à long terme.

Quand le bébé pleure la nuit, il est sans défense et la seule chose qui réclame est le sein de sa mère ou l’étreinte de son père. Alors, le fait de satisfaire sa demande le rendra heureux. Et cela l’aidera à faire confiance aux autres, en particulier à sa famille.

Il a également été constaté que lorsqu’un bébé est soumis à beaucoup de stress, cela peut endommager les synapses entre les neurones. En effet, cela provoque la libération d’une hormone appelée cortisol en excès, ce qui pourrait endommager la formation des neurones.

Aussi, des niveaux élevés de cette hormone peuvent causer des vomissements involontaires. Pour contrer toutes ces substances, d’autres sont libérées. Parmi elles, il y a les endorphines, qui réduisent le stress du bébé. Il est donc normal que, après avoir fini de pleurer, le bébé baisse les bras et s’endorme.

Quand les pleurs déclenchent des crises de colère

Cela peut poser problème lorsque l’enfant s’habitue à pleurer pour obtenir tout ce qu’il veut et utilise les fameuses crises de colère à son avantage. Par conséquent, quand on parle de ne pas laisser pleurer le bébé, le jugement des parents entre en jeu au moment de voir ce qui arrive à leur enfant. Ce dernier n’est peut-être pas si dépendant et peut s’exprimer autrement qu’avec les pleurs.

« Celui qui pleure souvent à profusion est également capable de rire avec intensité le moment suivant »

– Oscar Wilde-

Il y aura donc des occasions où la logique et la raison feront que vous ne pouvez pas immédiatement satisfaire ces pleurs. Par exemple, si vous conduisez une voiture ou devez vous occuper d’autres problèmes importants.

A mesure qu’il grandit, le petit devra s’habituer au fait qu’on ne peut pas toujours être satisfait tout de suite. Et peu à peu il développera la patience et d’autres qualités nécessaires à l’âge adulte.

Ce qui est clair, par conséquent, c’est le besoin urgent d’un bébé de calmer ses pleurs et se sentir en sécurité et assisté par ses parents. Lorsque l’enfant satisfait ce besoin, cela lui transmettra la confiance et le soutien dont il a besoin pour grandir de manière saine, sûre et heureuse.

Laisser le bébé pleurer peut être synonyme d'ignorer ses besoins.

Donc, pour répondre à la question : faut-il laisser le bébé pleurer ? Vous avez désormais les avantages et les inconvénients.

 

A découvrir aussi