Pourquoi est-il important de se réconcilier devant les enfants ?

08 octobre, 2020
Nous savons tous qu'il n'est pas recommandé de se disputer devant les enfants, mais on ne peut pas toujours l'éviter. Par conséquent, une chose très positive serait de leur permettre d'être également témoins de la façon dont vous vous réconciliez.

Dans notre vie quotidienne, nous avançons souvent avec le pilotage automatique activé et nous oublions que, quand nous devenons parents, une paire d’yeux observe tout ce que nous faisons et l’intègre intérieurement. Découvrez pourquoi il est important de se réconcilier devant les enfants.

Ainsi, des disputes ont lieu dans toutes les familles entre les parents, et les enfants en sont témoins et en souffrent. Cependant, même si ces derniers finissent toujours par se réconcilier, les petits ne sont généralement pas présents lors de ce dénouement heureux.

Il est vrai que, le lendemain, ils peuvent voir que la dynamique de leurs adultes de référence est redevenue normale. Ils voient à nouveau comment leur parents s’adressent l’un à l’autre avec tendresse et sans difficultés. Néanmoins, comme pour leur présence face à la dispute, il est important que nous leur montrions la résolution des conflits. Voyons pourquoi.

Comment les disputes affectent-elles les enfants ?

Pour un enfant, ses parents sont ses deux principales figures d’attachementIl leur fait confiance pour qu’ils lui apportent de l’amour et les besoins de base, mais aussi une structure, une sécurité et une orientation.

Il est toujours important que les parents fonctionnent comme une équipe devant leurs enfants car cela leur démontre une solidité qui leur inspire de la confiance et de la tranquillité.

Une dispute de couple.

Ainsi, quand les parents se disputent et que les enfants sont présents, ces derniers souffrent, surtout quand ils ne voient pas apparaître le respect, l’assertivité et la tendresse qui devraient toujours dominer les interactions, en dépit du désaccord.

Voir les deux personnes les plus importantes de leur univers fâchées entre elles, crier ou se manquer de respect affecte réellement l’enfant.

  • Il a peur car les deux personnes en charge de sa sécurité et de son bien-être semblent perturbées, fâchées et hors de contrôle. L’enfant ne sait probablement pas pourquoi cette dispute a éclaté, ni comment elle finira. Cette incertitude peut éveiller une grande anxiété chez lui.
  • Il ressent de la culpabilité car l’enfant se sent fréquemment responsable du mal-être de ses parents et de leur dispute. Il peut avoir l’impression qu’ils sont fâchés parce qu’il s’est mal comporté ou parce qu’il a fait quelque chose de mal.
  • L’enfant acquiert des stratégies inadéquates d’interaction sociale. Les enfants apprennent par imitation ; à travers ce qu’ils observent, ils se créent une image de la façon dont fonctionnent les relations humaines et intériorisent certains schémas de comportement. Ainsi, votre enfant peut normaliser les cris, les insultes ou l’indifférence en tant qu’outils valides de communication.

Il n’est pas toujours possible d’éviter le conflit

Évidemment, nous disputer devant nos enfants n’a rien de bon. Il est toujours préférable de trouver des moments où nous sommes seuls pour pouvoir débattre et résoudre nos désaccords sans que les enfants ne soient présents.

De la même façon, si nous devons parler de quelque chose devant eux, nous devons le faire avec précaution et en toute conscience. Nous ne pouvons pas nous laisser emporter par nos impulsions et nous devons essayer de communiquer de la façon la plus respectueuse et assertive possible.

Malgré tout, nous, les parents, sommes des êtres humains aussi. Nous ne sommes pas des machines ou des robots : nous ne pouvons pas toujours tout contrôler.

Par ailleurs, les conflits et les contretemps ne sont pas des choses planifiées et peuvent parfois surgir à des moments peu opportuns. Cette situation désagréable s’est déjà produite dans toutes les familles.

Se réconcilier devant les enfants après une dispute.

L’importance de se réconcilier devant les enfants

Il n’est pas nécessaire de nous renvoyer la faute si nous avons laissé nos enfants être témoins d’une dispute. En revanche, il est indispensable de se réconcilier devant eux et de leur permettre d’apprendre de cette expérience.

La majorité du temps, cela se produit quand les enfants dorment déjà ou quand ils jouent dans une pièce différente. Or, si nous leur permettons d’être présents, cela leur sera très bénéfique.

Dans un premier temps, ils seront plus tranquilles en voyant que leurs deux figures de référence s’entendent à nouveau. Par ailleurs, nous leur apprenons (par l’exemple) qu’il est normal de voir surgir des conflits et des désaccords, mais que ceux-ci n’impliquent pas un manque d’amour ou la fin de la relation.

Nous leur montrons comment aborder les désaccords et résoudre les conflits avec d’autres personnes. Mais, avant toute chose, nous leur permettons d’être témoins d’actes aussi importants que l’humilité pour demander pardon, la noblesse d’accepter les excuses et les démonstrations d’affection propres à la réconciliation.

Par conséquent, si nous n’avons pas pu éviter que l’enfant soit témoin de la dispute, se réconcilier en face de lui sera toujours une excellente alternative.