Pour nous, qui sommes conscients parfois d’avoir fait du mal à notre enfant

19 mars 2018
En matière d'éducation, il nous arrive parfois de laisser s'échapper un "Tais-toi !" ou un "Ce que tu fais est agaçant !". Des mots que l'on lance dans un cri et, instantanément, notre âme se brise en morceaux. Parce que nous savons que nous avons mal fait, que les nerfs l'ont emporté sur la patience...

Personne n’est à l’abri de l’erreur dans l’éducationLa super-maman et le super-papa n’existent pas, ce sont seulement des personnes qui, de temps en temps, disent et font ce qu’ils ne devraient pas. Quelquefois, c’est à cause de l’épuisement, du stress ou même de l’inexpérience des premières années.

Nous ne devons pas nous flageller pour ça. Au moment où nous prenons conscience que nous nous sommes mal comporté envers notre enfant, il n’y a qu’une seule solution : demander pardon et réparer. Remédier au désarroi, guérir les pleurs et poser ce pansement sur le cœur, démontrer aux enfants qu’il peut également arriver à papa et maman de se tromper.

Dans Être Parents, nous vous proposons d’y réfléchir. Nous sommes sûrs que cela vous aidera.

Ces moments où l’on ne fait pas « assez bien »

On dit souvent que dans l’éducation de nos enfants, ce que nous cherchons avant tout c’est d’éviter de produire les erreurs que nos parents ont commis avec nous. Nous souhaitons profondément que tout soit parfait. Que notre enfant réussisse ce que nous n’avons pas atteint, qu’ils aient ce que nous n’avons pas eu.

Tout cela est très louable. Cependant, il y a une chose avec laquelle nous devons être clairs. Éduquer ne signifie pas s’entêter sur ce que nous « désirons », mais plutôt sur les besoins de l’enfant. Chaque jour avec eux est nouveau et représente un défi. Ils pourraient devenir exigeants, indiscrets, insistants et voir même provocateurs.

Il est tout à fait normal que l’on fasse des erreurs avec eux parfois. Personne ne possède le manuel de la parfaite éducation. Toutefois, il est vrai qu’il existe une clé de voûte que nous ne pouvons pas négliger.

L'éducation d'un enfant doit être basée sur la patience et l'amour

Ce dont votre enfant a besoin, c’est de votre PATIENCE

Si vous n’avez pas de patience, posez-vous la question si vous voulez vraiment avoir des enfants. Car personne dans ce monde n’exigera de vous autant d’affection, de considération, d’empathie, d’amour et de tolérance que votre enfant. La patience ne s’apprend pas dans un livre, on en possède ou pas.

  • Les parents qui n’ont pas une attitude patiente deviennent exigeants.
  • L’exigence crée chez l’enfant du stress et une insécurité personnelle. Nous devons tenir compte du fait que chacun a son propre rythme de développement, son temps et ses besoins. Si nous exigeons des choses que, tout simplement, ils ne peuvent pas nous apporter, nous frustrerons davantage leur croissance.

Si vous agissez mal, votre enfant vous le montrera dans son regard

Vous le sentirez tout de suite. L’impact émotionnel d’un enfant lorsqu’il se sent négligé, déçu ou qu’on lui crie dessus, reste imprimé dans son expression.

  • Comme vous êtes une bonne mère, vous le remarquerez immédiatement. Ce lien intime et solide qui vous unit est ce qui vous fait réaliser que vous n’avez pas bien fait, que vous l’avez déçu, que sur le moment vos nerfs ont pris le dessus ou que la stratégie appliquée n’était pas la plus appropriée.
  • Parfois, nous faisons certaines choses en pensant que c’est pour leur bien. Toutefois, peu à peu, on se rend compte que ce n’est pas le cas. Si votre enfant a peur du noir, ne vous moquez pas en lui disant qu’il est trop grand pour de telles bêtises. S’il fait pipi pendant la nuit, ne le grondez pas.

Ce sont là de petits exemples des erreurs que les parents font presque involontairement.

En matière d'éducation, nous devons donner l'exemple à nos enfants de ce que nous proclamons

L’importance de demander pardon à notre enfant

Nous apprenons à nos enfants à dire bonjour, à remercier et à demander pardon quand ils le doivent. Pensez-vous que nous, les adultes, n’avons pas aussi l’obligation de s’excuser auprès d’eux quand nous avons tort ? Oui, nous l’avons.

Nous devons, en tant qu’adultes, demander pardon lorsque nous agissons mal. C’est un devoir et un droit envers nos enfants. Cela ne nous rendra pas plus faillibles devant eux, au contraire, nous serons des « personnes », des pères et mères qui mettent le bien-être de leurs enfants au premier plan et leur démontrent leur amour, qui souhaitent chaque jour être meilleurs pour eux.

Maintenant, prenez en compte tous ces aspects dans lesquels nous échouons de temps en temps, des comportements et des erreurs qui sont courantes dans l’éducation des enfants.

  • Vous n’agissez pas bien quand vous promettez quelque chose et que vous ne tenez pas votre parole.
  • Vous décevez vos enfants si vous ne donnez pas l’exemple de ce que vous prêchez.
  • Crier est une erreur.
  • Ne comparez jamais votre enfant avec d’autres enfants.
  • Ne ridiculisez, ne corrigez ou ne critiquez jamais votre enfant en public.
  • Ne lui dites pas qu’il est maladroit, « qu’il ne peut pas », « qu’il ne sait pas ». Apprenez-lui à le faire.
  • Ne lui dites jamais qu’il vous dérange. Il est préférable de lui dire simplement « maman est occupée en ce moment, attends un instant et je serais avec toi ».
  • Ne laissez pas sans réponse une seule de ses questions. Peu importe qu’elles soient nombreuses, bizarres ou sans aucun sens. Pour votre enfant, votre opinion est importante et c’est ce dont il a besoin : que vous soyez son guide, sa voix pour tous ses doutes…
L'éducation de chaque enfant est unique, il est important de ne pas se flageller si nous commettons quelques erreurs

Soyez patients et ne vous sanctionnez pas pour faire des erreurs de temps en temps. Le plus important, c’est que chaque jour vous essayez de faire mieux.

 

 

A découvrir aussi