Peut-on manger du jambon quand on est enceinte ?

Il existe une certaine controverse autour de la possibilité de manger du jambon pendant la grossesse. Cependant, certaines recherches récentes ont un peu changé le point de vue.
Peut-on manger du jambon quand on est enceinte ?

Dernière mise à jour : 12 septembre, 2022

Pendant la grossesse, la consommation de certains aliments doit être limitée en raison de leur risque microbiologique ou parce qu’ils présentent un danger pour le fœtus. Il est nécessaire de faire plus que jamais attention au régime alimentaire lors de cette étape car la santé future du bébé peut en dépendre. Pour cette raison, nous allons vous dire si vous devez manger du jambon pendant la grossesse.

La première chose à savoir est qu’il existe de nombreuses bactéries qui ne présentent aucun risque pour les adultes mais qui peuvent causer de graves dommages au fœtus si elles l’atteignent par le placenta. Une infection à ce stade pourrait conditionner négativement le développement et provoquer des problèmes neurologiques ou un retard de croissance et même des fausses couches.

On peut consommer certains types de jambon pendant la grossesse

La charcuterie peut contenir une bactérie appelée toxoplasme. Cela provoque une pathologie qui n’est pas dangereuse pour la mère, mais qui l’est pour le bébé qui grandit en elle. Ainsi, on recommande généralement d’éviter sa consommation. Cependant, avec le jambon, cela pourrait être différent car si le processus de séchage dépasse 18 mois, les bactéries seraient détruites – selon les informations fournies par le Centre technologique agroalimentaire.

Quoi qu’il en soit, il est possible que la femme ait déjà développé et surmonté la toxoplasmose à un moment donné avant la grossesse. Dans ce cas, il n’y aurait aucun risque car les anticorps nécessaires existeraient pour faire face à la maladie avec solvabilité. Dans le cas contraire, la vie du fœtus pourrait être en danger, selon une étude publiée dans le European Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology.

D’autre part, il faut tenir compte du fait que le jambon ibérique a été affiné pendant au moins 24 mois : on peut donc permettre sa consommation en toutes circonstances. Pour le reste des produits, il sera nécessaire de vérifier quelle a été la période d’affinage pour savoir s’il est sûr d’inclure l’aliment dans l’alimentation de la femme enceinte.

La consommation de jambon n’est pas interdite aux femmes enceintes, mais il convient de prendre quelques précautions. Idéalement, le processus d’affinage de l’aliment devrait durer plus de 18 mois.

La consommation de jambon n’est pas interdite pendant la grossesse

Les experts de la santé ont cessé d’interdire la consommation de jambon pendant la grossesse, mais avec certaines nuances. Cependant, la Société espagnole de gynécologie et d’obstétrique recommande la prudence et avertit qu’il est nécessaire de réaliser davantage d’essais à cet égard. Ce qui a été démontré, c’est que le développement de la toxoplasmose est très nocif pour le fœtus et provoque des dommages cardiovasculaires et neurologiques.

Manger du jambon en toute sécurité

Dans tous les cas, il existe une alternative pour pouvoir inclure en toute sécurité du jambon dans l’alimentation pendant la grossesse. Elle consiste à soumettre les aliments à un processus de congélation préalable. Dans ce cas, le froid élimine le pouvoir infectieux du toxoplasme, à condition que les aliments soient conservés plus de 48 heures à des températures inférieures à -20 degrés. Il est important de noter que de nombreux congélateurs domestiques n’atteignent pas ce point.

Par ailleurs, il est possible de réaliser un test pour savoir s’il existe des anticorps contre le toxoplasme. Néanmoins, dans le cas où ils auraient été générés lors des stades antérieurs, vous pourrez manger du jambon sans aucun problème durant la grossesse. Dans tous les autres cas, il est préférable de respecter le principe de précaution et de congeler les aliments au préalable.

Gardez à l’esprit que si vous avez des questions, vous pouvez toujours consulter un spécialiste de la nutrition pour un conseil personnalisé. Il convient de prendre davantage de précautions au niveau diététique pendant cette période pour s’assurer que tout se passe bien.

Si l’affinage ou la congélation préalable des aliments sont garantis, alors vous pourrez déguster un bon sandwich ou une pizza au jambon sans le moindre risque.

Peut-on manger du jambon quand on est enceinte ?

Comme vous avez pu le voir, il est possible de manger du jambon pendant la grossesse. Il faudra attendre d’autres études pour confirmer si le processus d’affinage élimine vraiment complètement les risques. Pour l’instant, mieux vaut être prudent et s’assurer d’un processus de congélation préalable ou vérifier si la maladie est passée avant d’introduire cet aliment dans l’alimentation. Bien qu’il s’agisse d’un aliment de bonne qualité, il existe d’autres alternatives avec un bon profil nutritionnel.

Enfin, gardez à l’esprit que pendant la grossesse, il sera nécessaire d’optimiser le régime alimentaire afin d’assurer le bon développement du fœtus. Certains besoins vitaminiques et nutritionnels augmentent à cette période, de sorte que certaines modifications et ajustements peuvent être nécessaires afin de répondre aux demandes. Ne pas le faire pourrait entraîner des retards de croissance ou des problèmes avec la santé métabolique future du bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle charcuterie peut-on manger pendant la grossesse?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Quelle charcuterie peut-on manger pendant la grossesse?

De nombreuses femmes enceintes se demandent si la consommation de charcuterie est recommandée pendant la grossesse. Nous y répondons!



  • Ahmed, M., Sood, A., & Gupta, J. (2020). Toxoplasmosis in pregnancy. European journal of obstetrics, gynecology, and reproductive biology255, 44–50. https://doi.org/10.1016/j.ejogrb.2020.10.003
  • Paquet, C., & Yudin, M. H. (2018). No. 285-Toxoplasmosis in Pregnancy: Prevention, Screening, and Treatment. Journal of obstetrics and gynaecology Canada : JOGC = Journal d’obstetrique et gynecologie du Canada : JOGC40(8), e687–e693. https://doi.org/10.1016/j.jogc.2018.05.036