Parler à un adolescent des comportements sexuels à risque

06 septembre, 2020
Avez-vous déjà eu une conversation avec votre adolescent sur les bons et les mauvais comportements sexuels ? Nous vous donnons des conseils sur la manière de bien faire les choses.

Il est important que, lorsque vos adolescents commencent à grandir et à s’intéresser à la sexualité, une conversation ait lieu sur le sujet. Vous devez parler de sexe pour qu’ils sachent quels comportements sexuels sont bons et quels sont ceux qui sont mauvais.

Nous allons donc vous donner quelques conseils sur la manière de parler avec votre adolescent des comportements sexuels à risque.

Il s’agit de parler du consentement, des moyens de dire “non” au sexe opposé mais aussi de lui faire savoir que vous croyez à ce que vous dites et que c’est important. Il faut aussi lui expliquer comment faire si quelqu’un le met mal à l’aise par des actes à caractère sexuel.

Cependant, essayez de ne pas le mettre trop mal à l’aise dans la discussion. Votre adolescent devrait vous voir comme quelqu’un de naturel pendant cette conversation.

Ce que vous devez savoir sur le thème

Les adolescents trouvent des informations et des désinformations sur le sexe auprès de diverses sources : parents, amis, culture, médias… Les informations les plus importantes sur le sexe pour les adolescents proviennent des parents.

En outre, il n’est pas nécessaire d’être un expert en matière de sexualité pour avoir des conversations influentes avec votre adolescent à ce sujet. Parlez des faits et faites le lien avec vos valeurs personnelles et familiales liées à la considération pour les autres, à la sexualité et aux préoccupations en matière de santé sexuelle.

Une mère qui parle à sa fille adolescente des comportements sexuels.

Votre enfant doit vous prendre au sérieux

Restez calme et positif. Encouragez votre enfant à parler autant qu’à écouter. C’est une conversation, pas une conférence ! Donnez-lui la permission d’être en désaccord avec vous et d’explorer.

Pensez à la manière dont vos attentes concernant le comportement de votre adolescent vont changer. Vous pouvez dire quelque chose comme : “Même si je préférerai que tu attendes pour avoir des relations sexuelles et boire, je sais que tes choix peuvent être différents et je serai toujours là pour t’aider quand tu auras besoin de moi.”

La clé pour amener les adolescents à vous écouter est de ne pas leur faire la morale. Faites de votre conversation un dialogue réfléchi, pas une conférence. Respectez également son intelligence et sa capacité de réflexion.

Si vous essayez d’imposer vos idées, il s’éteindra émotionnellement et cessera de vous écouter. Mais si vous vous intéressez vraiment à son point de vue, cela le fera réfléchir.

Prendre en compte leur connaissance sur le sujet

Supposez aussi qu’ils en savent beaucoup sur le sexe, qu’ils soient passés à l’acte ou non. Ils ont certainement parlé de ce thème avec des amis et ont probablement vu de la pornographie.

Ce à quoi ils ne pensent peut-être pas, ce sont les choix sexuels. Faites leur remarquer que lorsqu’ils sont dans une chambre, aucun adulte ne surveille leur comportement sexuel, il leur appartient donc de choisir ce qui leur convient.

Vous pourriez dire quelque chose comme : “Si tu ne veux pas avoir de relations sexuelles avec quelqu’un, j’espère vraiment que tu n’en auras pas. Penses à ce que tu pourrais dire à quelqu’un qui te met la pression.

Avoir une sorte de scénario en tête permet de dire plus facilement non dans le feu de l’action. Et, si tu veux dire oui, tu dois le penser. En effet, il est important de ne pas accepter de faire quelque chose le soir et le regretter le lendemain.”

Éliminer l’inconfort de parler de comportements sexuels à risque à un adolescent

En réalité, ce n’est pas grave si ces conversations sont inconfortables. Nous n’avons généralement pas de conversations sérieuses sur le sexe. La plupart d’entre nous ne sont pas à l’aise avec ce sujet. Faites de votre mieux pour vous sentir à l’aise en parlant à votre adolescent. Cependant, ne vous inquiétez pas trop d’être mal à l’aise – parlez lui quand même.

Les rapports sexuels entre adolescents.

Permettez à la conversation de se dérouler naturellement. En outre, prêter attention aux paroles de la musique préférée de votre adolescent, aux sujets abordés par ses émissions de télévision favorites ou à l’actualité pour en apprendre un peu plus sur lui ou elle.

Les adolescents sont souvent plus à l’aise pour parler d’un tiers que d’eux-mêmes. Engager une conversation avec des questions telles que : “Si deux amis rentrent ensemble à la maison après une fête, que penses-tu qu’ils voudront faire ? Cela signifie-t-il qu’ils feront l’amour ?

À propos des comportements sexuels à risque chez l’adolescent

Les adolescents doivent comprendre ce qu’est le consentement et l’agression sexuelle. En outre, il est important qu’ils sachent fixer des limites pour éviter les problèmes avec ceux qui ne savent pas ce qu’est un bon comportement sexuel. Il est utile d’exprimer clairement vos attentes quant à la manière dont votre enfant traite les autres.

Surtout, évitez de leur dire de ne pas avoir de relations sexuelles car cela ne fonctionnera probablement pas, même si vous espérez vraiment qu’ils ne le fassent pas. Par contre, vous pouvez dire à un adolescent, par exemple, que s’il a des rapports sexuels, il doit toujours utiliser un préservatif.

En outre, vous pouvez lui rappeler que d’autres formes de contraception pour éviter une grossesse non désirée et en guise de prévention des maladies sexuelles existent aussi. Cela protège les deux personnes. Adaptez la conversation à l’intérêt et aux connaissances de votre adolescent.