Parentalité proactive: de quoi s'agit-il et comment l'applique-t-on?

La parentalité proactive peut s'exercer dans toutes les réalités familiales. Elle implique un engagement, une prise de conscience et réflexion.
Parentalité proactive: de quoi s'agit-il et comment l'applique-t-on?

Dernière mise à jour : 05 avril, 2022

Les parents sont quotidiennement mis au défi de savoir comment éduquer et élever leurs enfants. Qu’est-ce qui fonctionne? Il existe autant de versions de la parentalité que d’expériences possibles. A travers la parentalité proactive, nous cherchons à éduquer aux valeurs et aux limites positives, qui sont orientées vers le bien-être et la prévention des problèmes de comportement à l’avenir. Voyons de quoi il s’agit.

Qu’est-ce que la parentalité proactive?

La parentalité proactive concerne certaines stratégies qui guident les parents pour transmettre des valeurs positives aux enfants et aux adolescents. L’idée est de permettre aux jeunes de les intérioriser plus facilement et de pouvoir les soutenir. Les valeurs guident les directives d’action. Elles indiquent effectivement ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas, selon les circonstances.

La parentalité soit proactive implique également qu’elle ne s’improvise pas, en revanche elle découle de l’accord et de l’engagement des adultes. Par conséquent, ce type de parentalité repose sur trois piliers fondamentaux, que nous décrivons ci-dessous.

1. Fixer des limites

Les limites impliquent l’enseignement et l’apprentissage de normes qui doivent être respectées et d’autres qui peuvent être négociées. En d’autres termes, c’est cette marge de souplesse dans certaines règles qui permet aux enfants d’expérimenter et d’explorer. Sans que cela implique de se mettre en danger ou d’aller à l’encontre des autres.

De même, il s’agit d’enseigner que, lorsque les règles ne sont pas respectées, il y a des conséquences naturelles. Mais le but n’est pas d’éduquer sur la peur, mais sur la responsabilité et l’engagement.

Quant au travail des parents, l’essentiel est d’être cohérent dans leur comportement (éviter “aujourd’hui oui, demain non”) pour ne pas dérouter les petits et ainsi réveiller frustrations et colères.

Une mère qui discute avec son enfant.

2. Opter pour des règles parentales flexibles

Il ne s’agit pas d’établir des normes changeantes, mais se laisser la possibilité de les adapter aux différentes réalités familiales, selon les valeurs à partager ainsi que les objectifs à atteindre.

La parentalité proactive, ce n’est pas suivre une “recette” à la lettre, mais être guidé par des valeurs et des règles claires et bien définies à l’avance, cohérentes et transversales à toutes les pratiques parentales des adultes de la maison.

3. Un climat de confiance et sécurité

Les enseignements doivent être transmis avec certitude. Afin que les enfants comprennent que certaines choses sont pour leur propre bien. En effet, il s’agit de leur fournir des outils pour apprendre à se sentir en confiance et protégés.

Cela demande aussi d’avoir confiance en son propre rôle et d’accepter que l’on ne saura pas toujours comment procéder. Mais que cela n’est pas synonyme d’incompétence ou d’inaptitude à éduquer un enfant. Il s’agit de rester humble et de reconnaître ses propres comportements, limites et aspects à améliorer.

La parentalité proactive repose également sur une conception globale du développement de l’enfant, tant physique qu’affectif et social. De même, dans la compréhension que chaque enfant atteint ses objectifs à son propre rythme.

Clés pour exercer une parentalité proactive

Certaines des clés pour mettre en pratique la parentalité proactive sont les suivantes:

  • Informer. Il est essentiel de lire et de se renseigner sur les différentes étapes que traversent les enfants au cours de leur croissance. Connaître les défis auxquels ils sont confrontés à tout moment vous permettra d’anticiper et de comprendre leurs besoins.
  • Décider quel type de parentalité mener à bien. Choisir le type d’enseignement que vous souhaitez dispenser nécessite d’abord d’être clair sur les valeurs que vous cherchez à véhiculer. Il ne s’agit pas d’éduquer “à l’aveuglette” ou sur pilote automatique. Cela doit être réfléchi et cohérent. De cette façon, vous pouvez choisir de travailler sur votre propre style parental. Choisir les expériences avec lesquelles rester et celles dont vous vous éloignez.
  • Expliquer afin que l’enfant comprenne le pourquoi du comment. Surtout dans le cas des jeunes enfants, dont l’apprentissage se fait surtout par imitation. Ainsi, ils seront en mesure de comprendre la valeur sous-jacente de l’enseignement. Par exemple : “C’était agréable de trouver une table propre pour le petit déjeuner, n’est-ce pas ? Alors quand tu auras fini, tu pourras la ranger et la nettoyer. Ensuite, ton frère pourra trouver une table propre et prendre son petit déjeuner aussi.”
  • Les limites doivent toujours être établies dans le respect et dès que l’occasion se présente. C’est-à-dire chaque fois qu’elles sont nécessaires, sans attendre que les enfants soient “plus grands”.
  • Prendre soin de soi. Il est très difficile d’éduquer des enfants lorsque les parents ou éducateurs sont fatigués et effondrés. À partir de là, il est plus facile de mal réagir et pour cette raison. Il est donc important que les parents essaient de s’organiser et de consacrer du temps à leur propre repos et loisirs.
Un père et son fils dans un parc avec un ballon de foot.

Limites, confiance et sécurité: les clés du bien-être et de la parentalité proactive

Travailler sur ces aspects, c’est miser sur le bien-être et la qualité de vie des enfants. Il s’agit d’établir un cadre de valeurs auquel ils pourront se référer tout au long de leur vie et à partir duquel ils pourront établir des relations saines et respectueuses.

Enfin, fixer des limites ne doit pas être confondu avec être des parents rigides ou autoritaires, mais présents et proactifs.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les styles d’éducation parentale et leur influence
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les styles d’éducation parentale et leur influence

Nous savons qu'il existe différents styles d'éducation parentale. Chacun d'eux affecte, de manière différente, la personnalité de nos enfants.



  • García Peña, John & Medina, Claudia & Botero, Juan. (2018). ESTILOS PARENTALES EN EL PROCESO DE CRIANZA DE NIÑOS CON TRASTORNOS DISRUPTIVOS*. Investigación & Desarrollo. 26. 55-74.
  • Santa Cruz, Flor Fanny, & D’Angelo, Giuliana. (2020). Disciplina positiva para el desarrollo de las habilidades emocionales. Revista de Investigacion Psicologica, (24), 53-74. Recuperado en 28 de marzo de 2022, de http://www.scielo.org.bo/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S2223-30322020000200005&lng=es&tlng=es.