La confiance en soi et l'effet Pygmalion sur les enfants

31 mars, 2020
Pour le meilleur ou pour le pire, ce que les enfants entendent et voient de leurs parents peut grandement conditionner leur perception d'eux-mêmes. Comment pouvons-nous alors développer une estime de soi saine chez nos enfants ?
 

Selon vous, quelle influence ont les attentes et les attitudes des parents à l’égard de leurs enfants ? Nous parlons aujourd’hui de l’effet Pygmalion sur les enfants, qui est précisément lié à l’impact des parents sur les performances de leurs enfants.

L’effet Pygmalion sur les enfants a été découvert à la fin des années 1960. On a alors étudié comment les enseignants dosaient leurs efforts au travail en fonction des informations qui leur avaient été données au préalable sur chaque élève. Leurs stratégies et leur réussite ont également été passées au crible au cours de l’étude.

Ce phénomène porte le nom d’un ancien sculpteur de Chypre : Pygmalion. Selon le mythe, Pygmalion avait sculpté la statue d’une femme appelée Galatée. Il traitait cette sculpture comme un véritable être vivant. Une nuit, par la grâce de la déesse Aphrodite, l’œuvre du sculpteur prit vie. Les espoirs de Pygmalion, qui croyait fermement que cela se produirait un jour, avaient été comblés.

Par la suite, on a commencé a faire référence à Pygmalion pour illustrer la transcendance que les gens peuvent exercer sur les autres. Cette transcendance s’exerce en fonction de la confiance qu’ils accordent aux autres et de ce qu’ils attendent d’eux.

Comment l’effet Pygmalion a-t-il une influence sur les enfants ?

Nous savons tous que les enfants voient dans leurs parents, mais aussi dans leurs enseignants, des modèles à suivre. C’est pourquoi leurs paroles, leurs gestes et leurs démonstrations de sécurité et de confiance envers les enfants peuvent avoir une énorme influence sur les résultats de ces derniers.

 

En réalité, l’explication sous-jacente est beaucoup plus simple qu’on pourrait le penser. Les enfants apprennent en effet à avoir une perception d’eux-mêmes de la manière que nous le leur enseignons. Si nous doutons de leurs capacités et, pire encore, si nous leur faisons ressentir explicitement nos doutes, leurs chances de réussite dans de nombreux domaines diminueront considérablement.

L’effet Pygmalion sur les enfants affecte transversalement les activités dans lesquelles l’estime de soi de l’enfant est évidente. Elle peut donc se manifester dans leurs différents domaines d’action :

  • Au cours de leur parcours éducatif.
  • Dans le domaine des sports, des activités artistiques ou de tout autre type.
  • Dans leur relation avec leur environnement : avec leurs parents, frères et sœurs, amis, enseignants, etc.
enfant avec une confiance en soi positive

Quels sont les comportements des adultes qui influencent les enfants ?

Quels gestes quotidiens des adultes peuvent favoriser ou réduire la confiance en soi des enfants ? Si vous vous posez la question, voici quelques éléments de réponse :

  • Le langage. Le ton et les mots eux-mêmes sont essentiels pour exprimer les sentiments envers les autres. Les enfants sont très persuasifs. En outre, ils reconnaissent la méfiance ou les doutes que vous exprimez.
 
  • Les gestes. Le langage non verbal est aussi important. Ils ont souvent autant, voir plus d’importance que les mots que nous prononçons.
  • Le niveau d’attention. Les enfants remarqueront que vous vous efforcerez davantage à les aider ou à les conseiller dans les activités où vous les jugez bons. Au contraire, vous diminuerez votre niveau d’attention lorsque l’enfant ne répond pas convenablement à vos attentes.
  • La participation. C’est un point qui est étroitement lié à celui qui précède. Par exemple, vous assistez à leurs matchs ou compétitions alors que vous pensez qu’ils vont gagner. Par contre, vous n’y assistez pas quand vous ne croyez pas en leurs capacités. Dans ce cas, les enfants ressentiront d’autant plus un manque de sécurité et de confiance en soi.
  • Etre exigeant. Si vous baissez votre niveau d’exigence, vous vous sentirez alors satisfait sans demander à l’enfant de fournir trop d’efforts.

« L’effet Pygmalion sur les enfants affecte transversalement les activités dans lesquelles l’estime de soi de l’enfant est évidente »

Les conséquences négatives de l’effet Pygmalion

Peu importe que nous leur répétions sans cesse que nous leur faisons confiance et que nous les croyons capables d’accomplir des choses. Les enfants se rendent compte à travers nos gestes et notre comportement, si cela est vrai ou pas. Ensuite, il est important de respecter leur espace.

En outre, résoudre tous leurs problèmes et ne pas leur déléguer des responsabilité à la maison a également des conséquences. En effet, si nous n’y prenons pas garde, alors les enfants interpréteront cela comme un signal que nous ne les croyons pas capables de faire face à ces tâches.

 

Cela peut aller plus loin. En effet, si nous prenons des décisions concernant leur présent ou leur avenir sans même les consulter, nous pourrions nuire gravement à leur estime de soi. Cela commence avec des aspects de la vie quotidienne, tels que le choix des vêtements.

Mais cela concerne aussi des questions plus importantes, telles que la fréquentation de telle ou telle école ou la pratique d’un certain sport.

Comment peuvent-ils se positionner dans leur relation avec les autres si même leurs propres parents ne tiennent pas compte de leur opinion ou ne les laissent pas assumer certaines responsabilités ?

Un enfant avec une mauvaise estime de soi

Le bon côté de l’effet Pygmalion chez les enfants

Un aspect essentiel pour tirer profit de l’effet Pygmalion sur les enfants est le suivant. Il s’agit de détecter leur potentiel et de les encourager à en tirer le meilleur parti. Cela sera sans aucun doute beaucoup plus productif que de les critiquer pour ce qu’ils ne savent pas bien faire. Ce processus doit cependant toujours se faire avec l’intention qu’ils découvrent par eux-mêmes ce qu’ils aiment et ce qu’ils savent faire.

La confiance et la reconnaissance de leurs progrès sont également très importantes. Cela donnera aux enfants la motivation nécessaire pour poursuivre leurs efforts. Cela confirmera également la conviction qu’ils sont effectivement capables d’atteindre leurs objectifs.

 

Attention : tout cela ne signifie pas que nous devons les tromper en leur faisant croire qu’ils sont capables de tout réussir. Les limites et les échecs existent pour chacun et nous les rencontrons tous à un moment ou à un autre. Le secret consiste à leur faire comprendre que nous devons faire un effort pour les surmonter.

En conclusion, l’effet Pygmalion sur les enfants est une arme à double tranchant. Tout comme il peut être un excellent outil au cours de la croissance de l’enfant, il peut aussi lui soumettre des objectifs parfois trop difficiles à atteindre. Les résultats dépendront de votre attitude à leur égard en tant que parents.