Ne pas forcer les enfants à embrasser: l'affection ne s'impose pas

Forcer les enfants à embrasser ou montrer un signe d'affection à une personne vers laquelle il ne souhaite pas s'approcher est contreproductif.
Ne pas forcer les enfants à embrasser: l'affection ne s'impose pas
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par le psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2021

Ne pas forcer les enfants à embrasser les autres s’ils ne le veulent pas ou si cela les met mal à l’aise. C’est aller contre leur gré en leur faisant croire qu’ils ne sont pas maîtres de leur corps. Car rappelez-vous: l’affection ne s’impose pas, l’affection doit naître de manière libre, spontanée et désirée, jamais imposée.

Beaucoup d’entre nous, même à l’âge adulte, ont en tête un souvenir étrange et inconfortable à ce propos. Nos pères, nos mères, nous forçaient à embrasser cette tante que nous n’avions jamais vue auparavant, cette cousine que nous n’aimions pas tant ou ce voisin que nous ne voulions tout simplement pas approcher.

C’est un comportement social si populaire dans notre vie quotidienne que nous ne le remettons guère en question ou ne lui accordons presque pas d’importance. Dans nos cultures, c’est un acte de courtoisie, on se fait deux bisous, on se dit bonjour et on se met à parler. Dans notre volonté d’initier les plus petits à ces comportements sociaux, il est courant que nous les forcions à le faire dès leur plus jeune âge, à se tenir sur la pointe des pieds, à embrasser ou à se faire embrasser.

Cependant, ce n’est pas toujours un moment agréable pour la plupart des enfants. Ils ne veulent tout simplement pas cette proximité. Ils ne veulent pas non plus être embrassés ou caressés par des personnes qu’ils ne connaissent pas ou qui les mettent mal à l’aise. Alors, pourquoi le faisons-nous? Pourquoi insistons-nous?

Aujourd’hui, nous vous proposons donc de réfléchir sur le sujet.

Les bisous doivent être un don, et non un acte imposé

Un jeune enfant avec un regard méfiant.

Considérez un instant le genre de message que nous donnons à nos enfants lorsque nous les forçons à embrasser. Imaginez à quel point un enfant un peu timide, partagé entre sa timidité et la demande de sa mère qui l’exhorte avec la phrase typique “Allez, je te dis de lui faire un bisou, qu’est-ce que tu attends?”.

  • Ce garçon ou cette fille qui est obligé d’embrasser pense que son corps n’est pas le sien. Qu’il n’y règne pas et qu’il doit obéir en offrant des signes d’affection qu’il les sente ou non.
  • Ce n’est pas la bonne chose à faire. À tel point que cela peut laisser des conséquences pour nos enfants lorsqu’ils se sentent violés et utilisés.
  • Par ailleurs, un enfant peut penser qu’il n’a ni voix ni vote. Que la seule chose qui compte sont les demandes des adultes, indépendamment de ses propres souhaits.

Ne pas forcer les enfants à embrasser: “Mon corps m’appartient”

CAPS Hauraki est une association néo-zélandaise qui lutte contre la maltraitance des enfants et joue à son tour un rôle intéressant dans le conseil aux familles.

  • Très récemment, elle a lancé une campagne intéressante avec un objectif bien précis: sensibiliser les parents à la nécessité de ne pas forcer les enfants à embrasser les personnes qu’ils ne veulent pas.
  • Il faut comprendre que les enfants sont à un stade où ils apprennent ce qu’on appelle le consentement.
  • Lorsqu’il s’agit de contact physique, les tout-petits doivent comprendre le plus tôt possible que leur corps leur appartient. Personne n’a le droit de les toucher sans leur permission, personne ne peut ou ne doit les forcer à faire quelque chose qu’ils ne veulent pas dans cet aspect intime.
Une jeune fille embrassant sa maman sur le nez.

Par exemple, cette association a parlé du mauvais souvenir que certains enfants traversent au moment de Noël lorsqu’ils sont obligés de s’asseoir sur un Père Noël qui leur fait peur ou qu’il n’aime pas. Tous les enfants ne le vivront pas de la même manière. Mais pour certains, devoir s’asseoir sur les genoux d’un étranger est quelque chose de très désagréable.

Donner l’exemple sans imposer

Il y a des parents qui continuent de penser que leurs enfants sont leur propriété. Et que, pour cette raison, ils peuvent les forcer à faire presque tout ce qui leur semble être bon.

Cependant, il faut être clair: un enfant n’est pas notre propriété, c’est notre RESPONSABILITÉ. Par conséquent, nous devons être sensibles à ses besoins et respecter ses choix.

  • S’ils ne veulent pas embrasser certains parents, amis ou proches, ne les forcez pas. Sinon, vous manipulerez leur intégrité physique en leur faisant croire qu’ils ne peuvent pas refuser.
  • Votre meilleure option est simplement de montrer l’exemple. Laissez-leur voir à quoi ressemblent les règles de courtoisie, comment nous nous saluons, comment nous nous disons au revoir. Permettez-leur de vous observer et permettez-leur de s’approcher volontairement pour un baiser.
Un enfant qui imite un bisou avec sa bouche.

Enfin, si votre enfant ne souhaite pas être embrassé, faites une suggestion simple: il peut serrer la main. Cet acte n’est pas inconfortable et fait son travail.

Cela pourrait vous intéresser ...

7 marques d’affection de la part de votre enfant
Être parents
Lisez-le dans Être parents
7 marques d’affection de la part de votre enfant

L'affection que votre bébé a pour vous est visible de différentes façons. Voyons comment ils sont capables de vous démontrer leur amour au quotidie...