Les adultes doivent respecter les enfants

16 janvier 2020
Est-il vraiment correct d'asséner à son enfant « respecte tes aînés »? La véritable valeur à transmettre est pourtant celle du respect qu'on doit à tout le monde, en commençant par être soi-même un exemple de conduite à suivre.

Il est très commun de voir les adultes répéter aux enfants qu’ils doivent respecter leurs aînés. Cette affirmation, qui paraît transmettre des valeurs solides et importantes, peut être remise en question au vu du comportement des adultes. Les enfants leur doivent certes le respect, mais ne méritent-ils pas qu’on leur témoigne le même respect ?

Nous avons tendance, et c’est une erreur, à traiter les enfants comme des citoyens de seconde zone. De par leur jeunesse et leur petite expérience de vie, en certaines occasions nous ne prenons pas en compte leur opinion, leurs désirs et leurs sentiments. La société adultocentrée dans laquelle nous vivons ne donne ni l’espace suffisant ni la valeur au merveilleux monde intérieur de nos enfants.

Trop peu souvent, nous nous arrêtons et contemplons le monde depuis leurs yeux, pour comprendre leurs perceptions et écouter leurs besoins. Nous sentons qu’ils nous appartiennent et que nous les dominons alors qu’en réalité, notre mission est de les guider dans leur développement personnel. De les accompagner et de leur fournir à la fois amour propre et sécurité.

Une mère avec sa fille dans un champ

Prêchons-nous le bon exemple ?

Nous exigeons de nos enfants qu’ils s’adaptent à ce que nous voulons d’eux. Qu’ils soient obéissants,qu’ils nous écoutent, nous assistent et fassent ce que nous leur ordonnons. Nous les grondons quand ils crient, nous répondent mal ou sont en désaccord. Mais nous sommes-nous déjà arrêtés pour réfléchir à nos propres actes ?

Combien de fois avons-nous ignoré un enfant qui était en train de nous raconter quelque chose ? Combien de fois lui avons-nous dit d’attendre, que pour l’instant nous n’avions pas le temps, qu’il arrête de nous déranger ?

Dans combien de situations avons-nous perdu notre sang froid et avons levé la voix en lui criant des mots blessants ? Combien de fois avons-nous répondu « non » à ses demandes, sans plus d’explications qu’un simple « parce que c’est moi qui le dis » ?

Pourquoi, donc, exigeons-nous un respect que nous ne lui manifestons pas ? Les enfants méritent tout autant que nous d’être écoutés et pris en compte. Eux-aussi méritent d’être traités avec dignité, respect, amour et compassion.

Il nous paraît à tous complètement inconcevable de crier sur un invité si celui-ci renverse son verre pendant un dîner. Cependant, nous ne nous posons même pas la question s’il s’agit d’un enfant.

Cela ne nous passe jamais par la tête de dire à un ami « tais-toi un peu, qu’est-ce que tu es lourd » pendant qu’il nous raconte quelque chose qui lui tient à cœur. Par contre, nous le faisons avec nos enfants.

Et que se passerait-il si un enfant nous criait dessus ou nous ordonnait de nous taire ? Nous le considérerions comme un manque de respect intolérable. Pourquoi ces normes fonctionnent-elles dans une seule direction ?

Doit-on respecter seulement les aînés ?

Comme nous l’avons vu, le message qui se cache derrière un « respecte tes aînés » est injuste et partial. Les enfants se résignent à être traités de cette manière, sans tact, par les adultes, mais ils répètent ce modèle en grandissant.

Ainsi, il est fréquent de voir des enfants plus grands minimiser ou traiter mal des plus petits qu’eux. Il est facile de comprendre d’où vient cette attitude. Nous leur transmettons l’information telle quelle : le petit doit respecter le grand, mais pas l’inverse.

Enfant et grand-parent se tiennent par la main

Le message que nous devrions réellement leur transmettre est de traiter avec respect tout le monde. Par conséquent, commençons dès maintenant à respecter les enfants. En agissant ainsi, nous serons un grand modèle de conduite pour eux, et ils apprendront à être compréhensifs et aimables avec les autres.

Mais, de plus, nous leur apprendrons à cultiver l’estime de soi et leur enseignerons qu’ils sont précieux et dignes de respect. De cette manière, ils comprendront que ceci est naturel, sain, et ne tolérerons plus que d’autres personnes les vexent, les insultent ou les humilient.

L’information transmise à cet âge est terriblement puissante. Assurez-vous que les enfants reçoivent votre message haut et clair : ils doivent être traités dignement.

Nous aussi, nous devons le respect aux enfants

Pour autant, essayons de réfléchir et de modifier nos actions, si besoin. Nous sommes tous humains, personne n’est parfait, mais il est sage de rectifier le tir quand on comprend qu’on peut améliorer son attitude.

Commençons à écouter les plus petits quand ils parlent, à les assister et à montrer de l’intérêt pour leurs opinions. Écoutons leurs arguments et raisonnons avec eux quand nous nous opposons à leurs idées. Démontrons-leur que nous avons confiance en leur capacité de comprendre et de compatir.

De même, parlons-leur sans hausser le ton et sans mauvaises paroles, le message sera mieux transmis s’il est communiqué avec respect. Assurons-nous également que les autres adultes de son entourage traitent notre enfant avec respect. Avec cela, nous arriverons à éduquer des personnes sûres d’elles-mêmes et compatissantes avec les autres.