Mythes et faits à propos de l'autisme

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont une affection relativement courante, mais très méconnue et stigmatisée. Nous partageons quelques informations importantes avec vous ci-dessous.
Mythes et faits à propos de l'autisme

Dernière mise à jour : 30 juillet, 2021

Il est complexe de diagnostiquer un enfant autiste, car cette condition ne peut pas être facilement détectée par des examens réguliers. Il existe trois types de troubles du spectre autistique (TSA) qui peuvent affecter directement le développement des compétences de communication de l’enfant. Par ailleurs, il existe de nombreux mythes et certaines réalités à propos de l’autisme. Aujourd’hui, nous vous en présentons quelques-uns:

Quelques mythes et faits sur l’autisme

1. “Les enfants autistes ne peuvent pas avoir d’amitiés ou de relations”

Les enfants atteints de ce trouble peuvent se faire des amis et socialiser. On a beaucoup dit que les enfants qui souffrent de ce trouble ne peuvent pas s’identifier aux autres enfants. Mais ce n’est pas le cas. Ils disposent également de la capacité de le faire, même si cela est un peu plus complexe pour eux. Certaines personnes tombent même amoureuses et se marient.

2. “L’autisme ne peut affecter que les enfants”

L’autisme touche aussi bien les enfants que les adultes. Il peut être diagnostiqué à tout âge.

3. Mythes sur l’autisme: “Les enfants autistes ne peuvent pas être éduqués correctement”

Avec un bon accompagnement, un enfant souffrant de ce trouble peut être scolarisé normalement. Grâce à l’aide de l’institution, des enseignants et des parents, un enfant atteint de cette condition peut être éduqué correctement.

4. “Les personnes autistes n’ont pas d’empathie.”

Les enfants atteints de ce trouble ont souvent une grande estime pour les sentiments des autres. Néanmoins, ils ont du mal à comprendre les signes sociaux, les gestes, le langage corporel et les tons de voix.

Une petite fille avec sa peluche sur un chemin.

“Une rose tire sa couleur et son parfum de la racine, et l’homme sa vertu de son enfance”.

-Austin O`Malley-

Des affirmations et mythes totalement faux sur l’autisme

1. Certains propos affirment que ce trouble est dû à un problème psychologique. Ce n’est pas le cas. Il ne s’agit pas d’un problème psychologique, c’est un trouble aigu qui affecte la capacité de communiquer et d’interagir.

2. Ce trouble n’a rien à voir avec l’environnement familial. Il ne s’agit pas d’un manque d’affection.

3. D’autres propos soutiennent que les enfants qui souffrent de ce trouble n’aiment pas recevoir d’amour et d’affection. C’est totalement faux. Bien que dans des cas très extrêmes, ils ne montrent généralement pas d’émotions, ce sont des enfants très sensibles. Ils sont généralement très proches de leurs parents et ils aiment avoir des amis avec qui jouer. Ils rient, ils pleurent, ils ressentent, comme tous les autres enfants.

4. Par ailleurs, on entend souvent que ce sont des enfants dotés de capacités extraordinaires telles que mémoriser tous les mots d’un livre ou faire des calculs mathématiques extrêmement difficiles. En réalité, seulement 10 % des enfants atteints de cette maladie présentent ce genre de talents inhabituels.

5. On a entendu à plusieurs reprises que les enfants atteints de ce trouble sont agressifs. Ce qui est totalement faux. Bien que ce trouble affecte le système nerveux, ce qui peut les frustrer très facilement et les mettre en colère, ce comportement peut être contrôlé et corrigé.

“L’innocence de l’enfance est comme l’innocence d’un grand nombre d’animaux”.

-Clint Eastwood-

Les jambes d'un enfant sur un vélo.

Ce que certaines études indiquent

L’étude réalisée par le National Institute of Mental Health des États-Unis indique qu’il y a un petit pourcentage d’enfants qui parviennent à surmonter le trouble. “Certains enfants diagnostiqués à un âge précoce – moins de cinq ans – avec un trouble du spectre autistique perdent des symptômes et même le diagnostic en vieillissant.”

“Bien que le diagnostic de trouble du spectre autistique ne disparaisse normalement pas avec le temps, les conclusions obtenues maintiennent qu’il existe un faible pourcentage de cas qui parviennent à surmonter le trouble”, a expliqué le directeur du NIMH, Thomas Insel.

Les Centers for Disease Control and Prevention estiment qu’un enfant sur 88 aux États-Unis souffre de ce trouble. Ils étudient toujours les changements futurs qui pourraient survenir dans les fonctions cérébrales et s’il existe des preuves du trouble.

Cela pourrait vous intéresser ...
3 programmes d’intervention pour enfants avec autisme
Être parentsLisez-le dans Être parents
3 programmes d’intervention pour enfants avec autisme

Vous souhaitez connaître certains programmes d'intervention destinés aux enfants diagnostiqués de trouble de l'autisme ? Nous vous en présentons tr...



  • Álvarez, I., & Arroyo Ignacio, C. (2016). Bases genéticas del autismo. Acta Pediátrica de México. https://doi.org/10.18233/apm31no1pp22-28
  • Assumpção Jr, F. B., & Pimentel, A. C. M. (2000). Autismo infantil. Brazilian Journal of Psychiatry, 22, 37-39. http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1516-44462000000600010&script=sci_arttext&tlng=pt
  • Cuxart i Fina, F. (2000). El Autismo : aspectos descriptivos y terapéuticos. Aljibe.
  • Ritvo ER, Ornitz EM. (1976). Autism: diagnosis, current research and management. New York: Spectrum.
  • Rivière, A. (2001). Autismo. Orientaciones para la intervención educativa. Madrid: Trotta. SA Cómo potenciar la comunicación en el alumnado con trastorno del espectro autista.