Mononucléose: symptômes et complications

La mononucléose est l'une des maladies qui touche le plus les enfants.. Quels sont ses symptômes? Existe-t-il des complications? etc.
Mononucléose: symptômes et complications

Dernière mise à jour : 12 novembre, 2021

Parfois, les parents pensent que les petits de la maison sont protégés contre toutes les maladies. Mais ils sont également enclins à contracter tout type d’infection. La mononucléose est l’une des maladies qui touche le plus les bébés… Voyons comment l’éviter.

La maladie du baiser, comme on l’appelle aussi, est une infection couramment causée par le virus d’Epstein-Barr (EBV). En général, il est fréquent chez les personnes qui y ont déjà été exposées dans leur enfance.

Cependant, toutes les personnes qui ont été exposées à l’EBV ne présentent pas les symptômes qui impliquent ce problème. Autrement dit, elles sont uniquement porteuses.

Le virus d’Epstein-Barr est la principale cause de la mononucléose.

Par ailleurs, il existe d’autres virus responsables de la mononucléose, comme le cytomégalovirus, qui pourraient provoquer une maladie très similaire. Généralement, si un adulte développe les signes de cette maladie, il ne le ressentira plus de toute sa vie.

Les parents se demandent sûrement comment faire en sorte que leur petit n’attrape pas ces virus. En plus de suivre ces recommandations, la première chose à faire est de comprendre la gravité de cette maladie. Car beaucoup préfèrent plaisanter sur la maladie du baiser, sans se rappeler qu’elle a des conséquences délicates .

Apprendre à éviter la mononucléose

Une jeune fille malade.

En général, cette maladie se transmet par les baisers, d’où le nom populaire qui lui est donné.

Par exemple, les petits adorent partager leur goûter ou ils aiment goûter la boisson de leurs amis. Avec ces simples actes de camaraderie, les risques de contamination sont augmentés.

Le contact direct avec la salive de quelqu’un d’autre peut être fatal pour nos enfants. En ce sens, en tant que parents, nous devons éviter de leur donner des bisous sur la bouche et leur apprendre qu’il n’est pas bon de partager ces choses que nous avons portées à notre bouche. Ces deux éléments sont essentiels pour réduire les chances qu’ils contractent la mononucléose.

Jusqu’à présent, il n’existe pas de vaccin pour lutter contre le virus d’Epstein-Barr. Mais les adultes peuvent contribuer énormément à sa prévention.

D’autre part, il est essentiel que les jeunes aient une bonne alimentation et consultent régulièrement le pédiatre, pour s’assurer qu’ils sont en bonne santé. Une alimentation équilibrée apporte effectivement les nutriments dont ils ont besoin pour se sentir bien et réduit les chances de tomber malade.

Un traitement efficace

Une fièvre élevée, une fatigue constante, des maux de gorge, une perte d’appétit, des douleurs musculaires, une gêne au foie (la peau jaunit), une rate hypertrophiée, des ganglions lymphatiques enflés dans le cou, l’aine et les aisselles sont quelques-uns des symptômes de cette terrible maladie. Elle peut toucher les enfants, les adolescents et les personnes âgées.

Heureusement, il s’agit d’une affection bénigne qui n’oblige pas les victimes à être isolées. Cependant, il est important de garder à l’esprit qu’elle se transmet par la toux et les éternuements. 

La mauvaise nouvelle est qu’il n’existe aucun traitement efficace pour la traiter. Maintenir un repos complet, être au lit pendant deux ou trois semaines, ne pas faire d’activités sportives ou d’exercices physiques aide à récupérer plus rapidement.

L’apport hydrique est également pertinent pour ne pas souffrir de déshydratation. Il ne faut pas non plus s’arrêter de manger malgré la gêne à avaler .

La mononucléose peut-elle s’aggraver?

Un bébé qui pleure.

Face à l’un des signes que nous avons évoqués plus haut, il est préférable d’emmener votre enfant chez le médecin. De cette façon, les complications seront évitées.

La préoccupation la plus importante des spécialistes lorsqu’ils sont confrontés à un patient atteint de la maladie du baiser est l’hypertrophie excessive de la rate, qui risque de se rompre. Par conséquent, si vous constatez que votre tout-petit ressent de fortes douleurs du côté gauche du corps ou a des vertiges et des difficultés respiratoires, n’hésitez pas à vous rendre à l’hôpital.

Enfin, nous devons être attentifs dès le plus jeune âge aux facteurs qui influencent la propagation de la mononucléose. Avec patience et amour, les enfants comprendront pourquoi nous devons prendre soin de notre santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Angines et pharyngites chez l’enfant
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Angines et pharyngites chez l’enfant

Nous connaissons tous les maladies typiques de l'enfance comme les angines et la pharyngite en hiver notamment..Que faire en cas d'angines chez l'e...