Mon enfant est allergique à la poussière : que faire ?

23 avril, 2019
Certains des symptômes de l'allergie à la poussière sont semblables à ceux de maladies telles que le rhume commun. Dans l'article suivant, nous examinerons leurs différences et la façon d'agir si votre enfant est allergique à la poussière.
 

Si votre enfant est allergique à la poussière, il est important de savoir qu’il s’agit d’une réaction produite par les acariens. En effet, ces derniers sont présents dans notre environnement et jouent un rôle important dans les maladies allergiques comme l’asthme, la rhinite allergique et éventuellement, l’eczéma.

L’allergie à la poussière est une sensibilité aux substances présentes dans les particules de déchets et les fragments corporels des acariens de la poussière domestique.

Certains signes et symptômes de l’allergie aux acariens de la poussière, comme la sécrétion nasale ou les éternuements, sont similaires à ceux du rhume. C’est pourquoi, il est parfois difficile de savoir s’il s’agit d’un rhume ou d’une allergie. Au cas où les symptômes persistent plus d’une semaine, il est possible que ce soit une allergie à la poussière. 

N’oubliez pas que les acariens de la poussière évitent la lumière et ont besoin d’au moins 50 % d’humidité relative pour survivre. Par conséquent, ils sont abondants dans les matières douces, telles que les oreillers, les matelas et les couettes, où ils peuvent se cacher dans le tissu pour rester à l’abri de la lumière.

« Les acariens sont présents dans notre environnement et jouent un rôle important dans les maladies allergiques comme l’asthme, la rhinite allergique et éventuellement, l’eczéma »

Que faire si mon enfant est allergique à la poussière ?

Si votre enfant présente une allergie à la poussière, vous devez vous assurer de réduire la présence d’acariens dans la maison. Gardez à l’esprit que les maisons situées dans des climats secs ont tendance à avoir davantage de poussière que celles qui se trouvent dans des climats plus froids.

 

Tout particulièrement, les efforts devraient se concentrer sur la chambre, où le nombre d’acariens est le plus élevé. Et, où la plupart des enfants passent un tiers de leur journée.

Si un enfant est allergique à la poussière, il est important de savoir qu'il s'agit d'une réaction produite par les acariens.

De même, les mesures doivent être classées par ordre de priorité, en prenant tout d’abord les actions qui sont relativement faciles. Mais qui entraînent une forte diminution de l’exposition. Nous vous conseillons de suivre les astuces suivantes :

  • Nettoyer à la vapeur ou enlever tous les tapis. Au cas où vous lavez les tapis avec du savon, l’humidité résiduelle peut augmenter le développement d’acariens.
  • Nettoyer la maison lorsque l’enfant n’est pas là.
  • Laver régulièrement les jouets en peluche et les mettre dans le congélateur toute la nuit, une fois par semaine afin de tuer les acariens de la poussière.
  • Laver et sécher régulièrement les habits, en plus de les maintenir dans une armoire avec la porte fermée.
  • Retirer les jouets en peluche, les coussins, les fanions, les meubles rembourrés et autres articles qui ne peuvent se laver.
  • Couvrir les matelas et les oreillers avec une housse protectrice en microfibres.
 
  • Eviter les grandes variations de température dans toutes les pièces. En effet, cela peut provoquer de la condensation et favoriser le développement des acariens de la poussière.
  • Si vous avez des lits superposés, vous devez éviter que l’enfant dorme en bas, car il souffrira d’une pluie d’acariens venant du lit d’en haut.
  • Utiliser un aspirateur de bonne qualité qui piège l’allergène et l’empêche de s’échapper.

Quels sont les symptômes de l’allergie à la poussière ?

Souvent, on confond une allergie à la poussière avec un rhume ou une grippePour cette raison, nous vous offrons quelques conseils afin de pouvoir déterminer si votre enfant est allergique. Voici les principaux symptômes :

  • Éternuements.
  • Nez bouché.
  • Congestion nasale.
  • Brûlure et démangeaison dans les yeux.
  • Nez, bouche et gorge qui démangent.
  • Toux.

Comment protéger la chambre de l’enfant s’il est allergique à la poussière ?

Bien que les acariens vivent dans presque tous les tissus, il est bien connu qu’ils se développent davantage dans la literie et les oreillers. Il est donc vital de protéger la chambre de l’enfant.

Le moyen le plus efficace de protéger la chambre est d’utiliser des housses en plastique sur les matelas et les oreillersCela aidera à réduire l’accumulation des acariens de la poussière dans le matelas ou dans le coussin.

Comment savoir si un enfant est allergique à la poussière ?
 

Par ailleurs, soyez sûr d’utiliser des couvertures à la place de couettes épaisses. En effet, dans les couvertures, les acariens sont généralement moins présents.

Un autre conseil à suivre est de laver les draps à l’eau chaude au moins une fois par semaine. De plus, si l’enfant a des jouets en peluche, il est préférable de les retirer et de les laver ainsi que le reste des habits.

En fin de compte, il vaut mieux suivre ces conseils si votre enfant est allergique à la poussière. Car ils vous aideront à diminuer les risques que votre enfant souffre d’une réaction allergique. Si les symptômes persistent, le mieux est de consulter un médecin.