Mon enfant a peur des pétards, que dois-je faire ?

04 novembre, 2020
La peur est une émotion normale, mais elle peut parfois être paralysante. Nous parlerons de la peur des pétards chez les enfants et vous donnerons quelques conseils pour aider votre enfant à la surmonter.

En France, il est très courant de lancer des pétards lors des fêtes et des célébrations. Mais tout le monde n’apprécie pas ces bruits forts et stridents. En fait, beaucoup d’enfants ont peur des pétards. Votre enfant en fait-il partie ? Si c’est le cas, lisez-nous attentivement, car voici ce que vous pouvez faire dans de tels cas.

Avant d’aborder ce sujet, nous devons préciser que la peur est une émotion tout à fait normale et naturelle chez l’être humain. Il s’agit d’une réponse adaptative du corps à une situation considérée comme dangereuse ou menaçante et qui, par conséquent, menace la survie d’une personne.

Mon enfant a peur des pétards, que dois-je faire ?

Si votre enfant a peur des pétards, la première chose que vous devez savoir est qu’il n’est pas conseillé de s’enfuir ou d’éviter les situations où l’on lance ces petits explosifs, comme les fêtes, les danses en plein air, les célébrations privées, etc.

Un enfant pleurant.

Cela peut être contre-productif. Il est vrai que, momentanément, l’enfant se sentira soulagé, mais s’il n’est jamais exposé à ses peurs irrationnelles, il lui sera impossible de les surmonter. Et cela peut l’affecter grandement à long terme.

Que pouvez-vous donc faire pour aider votre enfant à surmonter la peur des pétards ? Voici quelques idées.

Anticiper les événements

Si vous vous rendez dans un endroit où l’on va lancer des pétards, il est important que le petit le sache à l’avance. Il faut lui expliquer qu’à un moment donné, il va entendre des bruits forts produits par la poudre à canon. Mais il ne doit pas s’inquiéter, car cela fait partie de la fête à laquelle vous allez aller.

De plus, pour que l’exposition ne soit pas si agressive, vous pouvez voir ensemble chez vous, préalablement, quelques vidéos de fêtes dans lesquelles des pétards et des feux d’artifice sont lancés.

Agir normalement

Tout d’abord, restez calme. Si votre enfant a peur des pétards, il risque de devenir nerveux et même de pleurer de façon incontrôlable.

Dans cette situation, vous devez agir avec une totale normalité, car si l’enfant voit que les autres n’ont pas peur des bruits, il comprendra que ce n’est pas quelque chose de dangereux et, peu à peu, il pourra cesser de ressentir cette peur irrationnelle des pétards.

Montrer que vous comprenez la situation

Il faut être empathique et comprendre que le petit peut passer un très mauvais moment. Dans ce cas, la communication est fondamentale. Parlez à votre enfant en face à face et expliquez-lui que vous aussi avez peur dans certaines situations, mais que vous êtes là pour le protéger et vous assurer que rien de mal ne lui arrive.

Peur ou phobie des pétards ?

Si vous pensez que la peur des pétards de votre enfant est excessive et handicapante, il ne s’agit peut-être pas d’une simple peur d’enfant, mais d’une phobie, plus précisément d’une phobie des sons forts. Dans ce cas, la meilleure option est de demander l’aide d’un psychologue spécialisé dans le traitement des phobies.

Qu’est-ce que la ligirophobie ?

La ligirophobie est le terme utilisé pour décrire un type spécifique de phobie qui implique une peur extrême et irrationnelle des bruits forts, intenses et généralement soudains, tels que ceux produits par les pétards.

Un enfant grimaçant.

Ainsi, dans des situations excessivement bruyantes, les personnes atteintes de ligirophobie peuvent perdre le contrôle et souffrir de crises d’anxiété ou de panique.

Non seulement cela leur cause un grand malaise, mais cela les handicape et les limite considérablement, car ils essaient d’éviter certains contextes dans lesquels ils peuvent être complètement exposés à leur peur.

L’importance de traiter la peur des pétards

Si votre enfant a peur des pétards, il est important que, soit à la maison (dans les cas les plus légers), soit avec l’aide d’un spécialiste (dans les cas les plus graves), il commence à traiter cette peur dès l’enfance, c’est-à-dire dès le moment où le problème est détecté.

Plus vite vous interviendrez, plus vite vous pourrez mener une vie normale, de sorte qu’aller à une fête ou à une soirée ne soit pas une situation stressante, angoissante ou effrayante.

  • Nardone, G. (2012). Miedo, pánico, fobias: la terapia breve. Herder Editorial.