Mon bébé ne se sépare pas de sa peluche

· 3 décembre 2018
Lorsque nous offrons un ours en peluche à notre bébé, cela nous remplit de tendresse et de joie de le voir jouer avec. Mais s'il ne veut plus se séparer de sa peluche, qu'est-ce que cela signifie ?

Il est assez courant d’observer des enfants entre six mois et cinq ans attachés à certains objets. Cela peut aller d’une couverture ou d’un petit polochon à un jouet. Pour cette raison, de nombreuses mères ont tendance à se demander : « Que faire si mon bébé ne se sépare pas de sa peluche ?« .

Cette situation répond, apparemment, au besoin des petits à se sentir protégés. A être en contact avec un objet qui leur apporte une sensation d’amour, de compagnie et de réconfort qu’ils éprouvent avec leur mère.

Si vous vivez cette situation avec votre enfant, cet article peut vous être utile. Voyons tous les aspects de ce comportement intéressant.

Qu’est-ce qu’un jouet affectif ?

Les jouets affectifs sont des instruments ludiques pour les enfants qui se caractérisent par leur douceur au toucher. Ils possèdent des traits et des couleurs harmonieux.

De plus, leurs formes peuvent aller de l’image d’un bébé jusqu’à la représentation d’un animal tendre avec de grands yeux, comme les ours.

Ce type de jouets affectifs est généralement réconfortant pour les enfants. En effet, ils les aident à ne pas avoir peur et à mieux dormir la nuit. Ils leur donnent également une sensation agréable de confort et de sécurité.

Mais ce n’est pas tout. On estime que les jouets affectifs tels que les poupées ou les ours en peluche réveillent chez les enfants des sentiments d’amour et de protection. Ce qui les amènent à développer un sentiment d’appartenance bien enraciné en eux.

Mon bébé ne se sépare pas de sa peluche

Il est possible qu’un enfant, dans les premières années de sa vie, s’attache à un objet tel qu’un oreiller ou une couverture. Toutefois, les cas où le petit a tendance à manifester un désir plus radical d’être en possession constante d’un objet surviennent avec des jouets affectifs.

En principe, les parents placent les ours en peluche ou les poupées dans le lit ou le berceau de l’enfant. Ainsi, le petit ne se contente pas d’un contact visuel fréquent. Il peut en plus toucher l’objet constamment. Cela le réconforte au moment du coucher.

Certains enfants ne sont pas capables de se séparer de leur peluche car elle leur apporte un réconfort et un lien affectif dont ils ont énormément besoin.

Outre la familiarité constante et visuelle avec l’objet, une autre raison très importante pour qu’un enfant ne se sépare pas de sa peluche est le toucher. En effet, cela peut même être plus important que l’aspect physique.

Souvent, un tout petit peut montrer une affection profonde pour sa vieille peluche. Même si elle a perdu un œil ou qu’elle est décousue. Si, pour l’enfant , elle est douce au toucher, il ne voudra pas se séparer d’elle.

Avantages et inconvénients de la peluche pour les enfants

Certains parents trouvent excessif que leur petit passe autant de temps avec sa peluche. En vérité, ce jouet affectif possède de nombreux avantages pour le petit. Au-delà de ceux que l’on connaît déjà tels que le réconfort, la sécurité ou une agréable sensation au toucher. On trouve également:

Expression et canalisation des émotions

Les enfants utilisent aussi leurs peluches comme un canal pour exprimer leurs émotionsCela peut s’étendre de leurs désirs d’aimer, d’embrasser, ou de protéger leur peluche bien-aimée à un moyen de faire face à des situations qui les ont dérangé ou fait souffrir.

Effectivement, à plusieurs reprises, lorsque les parents punissent leur enfant pour son comportement, il joue alors avec sa peluche. Le petit prend la position du parent et répète à son ours les mêmes mots qu’il vient d’entendre.

Par cette action, les enfants apprennent à assimiler les expériences négatives en les recréant d’un autre point de vue. Cette activité leur permet de comprendre également leur propre conduite.

Le contact avec une peluche permet aux enfants de mieux dormir et de ne pas avoir peur.

« Les ours en peluche réveillent chez les enfants des sentiments d’amour et de protection. Ce qui les amènent à développer un sentiment d’appartenance bien enraciné en eux »

Relation ou dépendance ?

Il existe de bonnes raisons de considérer que le lien affectif de l’enfant avec sa peluche peut être réconfortant et éducatif pour son développement émotionnel.

Toutefois, il convient de noter que, si un enfant de cinq ans ou plus crée une dépendance totale avec sa peluche, au point de ne pas vouloir faire d’activité sans elle, il est conseillé de faire une évaluation par un spécialiste en psychologie.

Ces jouets affectifs doivent faire office de moyens de transition dans la gestion des émotions et des sentiments. En même temps, l’enfant doit être capable de gérer les attachements de manière saine.

En guise de dernière recommandation, rappelez-vous que l’hygiène de tous les objets de vos enfants est extrêmement importante. C’est davantage le cas pour ceux qui sont en tissu. N’oubliez donc pas de les désinfecter régulièrement pour éviter les allergies.