Milia chez les bébés : ce que vous devez savoir

Les milia chez les bébés constituent une affection bénigne, courante et non contagieuse. Dans cet article, nous détaillons tout ce que vous devez savoir à ce sujet.
Milia chez les bébés : ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 20 septembre, 2022

Les milia chez les bébés représentent une affection dermatologique assez courante. Bien qu’ils soient bénin et se résorbe d’eux-mêmes, l’idéal est de connaître leurs manifestations pour savoir les identifier. Nous vous disons ici tout ce que vous devez savoir pour les gérer correctement.

Que sont les milia chez les bébés?

Les milia sont des kystes bénins et temporaires du derme, composés de kératine, qui apparaissent sous la forme de minuscules papules blanches et fermes situées sur le visage, la région génitale, les extrémités et la partie supérieure du tronc. De son côté, la kératine est une protéine qui, dans la plupart des cas, se trouve dans les tissus des cheveux, de la peau et des ongles. Par conséquent, les milia peuvent survenir chez des personnes de tous âges ou de toutes ethnies. Cependant, ils sont plus fréquents chez les nouveau-nés.

Classification

La classification des milia comprend les primaires et les secondaires. Dans la plupart des cas, les milia primaires sont ceux qui surviennent spontanément et sont présents à la naissance, en particulier sur le nez, les paupières, le cuir chevelu et les joues.

Les milia congénitaux primaires surviennent chez jusqu’à 40 à 50 % des nouveau-nés à terme et en bonne santé. Cependant, lorsque des milia secondaires sont acquis, ils affectent généralement les enfants plus âgés ayant des antécédents de maladie cutanée bulleuse ou de traumatisme.

En général, les milia primaires se développent à partir du collet sébacé infundibulaire inférieur des follicules pileux du vellus, tandis que les secondaires proviennent des canaux eccrines, des sébacées ou de l’épiderme.

Parfois, les milia sont confondus avec l’apparition d’acné sur la peau des enfants. Contrairement aux enfants et aux adultes, dans le cas des nouveau-nés, on ignore les causes de leur apparition.

Causes

L’étiologie des milia chez les nouveau-nés diffère considérablement de celle des adultes ou des enfants plus âgés. Par conséquent, on ignore la cause chez les nouveau-nés, bien qu’on le confonde avec l’acné infantile causé par les hormones maternelles. Contrairement aux nourrissons, chez les enfants plus âgés et les adultes, on associe les milia à une affection cutanée, qui peut inclure :

  • Brûlures.
  • Cloques (épidermolyse bulleuse, pemphigoïde cicatricielle ou porphyrie cutanée tardive).
  • Utilisation prolongée de crèmes corticostéroïdes.

Des milia peuvent même se développer lorsque l’épiderme perd sa capacité naturelle à exfolier, ce qui se produit avec le vieillissement.

Manifestations cliniques

Les lésions du milia chez les nourrissons sont généralement asymptomatiques et disparaissent spontanément au cours des premiers mois de la vie. De plus, ils apparaissent sous forme de petites papules jaunes ou blanches, inférieures à 3 millimètres, sur le nez.

Ils peuvent se présenter en plaque, comme une zone rougie recouverte de multiples kystes de milium. Ils ne provoquent généralement pas de démangeaisons ni de douleurs, mais des vêtements ou des draps rugueux peuvent rendre la peau rouge et irritée. C’est pour cela qu’on l’appelle souvent à tort « acné du nourrisson ».

Présentation des types de milia

Les types de milia peuvent se diviser en fonction de l’âge ou de la cause des kystes. À savoir:

  • Milia néonatals : on les considère comme des milia primaires qui se développent chez les nouveau-nés et disparaissent en quelques semaines. Ils se produisent plus fréquemment sur le cuir chevelu, le visage et le haut du torse.
  • Milia juvéniles : peuvent être causés par certaines maladies génétiques rares impliquant la peau. Les exemples incluent le syndrome de carcinome basocellulaire névoïde, le syndrome de Gardner, la pachyonychie congénitale et le syndrome de Bazex-Dupré-Christol.
  • Milia éruptifs multiples : ils se présentent sous la forme de plaques qui démangent sur le visage, le torse ou le haut des bras.
Les milia apparaissent généralement sur le nez, les paupières et les joues des bébés. Aucun traitement spécifique n’est nécessaire car ils sont bénins et disparaissent d’eux-mêmes.

Gestion des milia chez les bébés

Les milia chez les nourrissons se diagnostiquent sur la base des manifestations cliniques des lésions. De plus, ils ne nécessitent pas d’incision et de drainage du contenu kératinique pour certifier le diagnostic. Par conséquent, aucun traitement spécifique n’est nécessaire car les papules ont tendance à se résorber d’elles-mêmes. Cependant, les milia secondaires peuvent ne pas guérir spontanément et, dans ce cas, le contenu devra être extrait.

Certaines des options thérapeutiques qui peuvent être efficaces dans les cas secondaires comprennent les suivantes :

  • Cryothérapie : c’est l’une des méthodes les plus utilisées. L’azote liquide permet ici de geler la lésion.
  • Rétinoïdes topiques : ceux-ci contiennent de la vitamine A, qui aide à exfolier la surface de la peau.
  • Exfoliation chimique : les acides décollent la première couche de peau.
  • Extraction manuelle : on retire le contenu du kyste de milium avec une aiguille stérile.

Les milia chez les bébés et leur évolution

Les milia chez les bébés se résorbent spontanément au fil des semaines, sans laisser de cicatrices ni de marques. Bien que le processus de résolution prenne plus de temps chez les enfants plus âgés ou chez les adultes, on ne considère pas cette pathologie comme nocive. Cependant, quand la condition ne s’améliore pas ou ne disparaît pas, on doit consulter un médecin pour confirmer qu’il ne s’agit pas d’une autre affection dermatologique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Éruptions cutanées du bébé : ce qu’il faut savoir
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Éruptions cutanées du bébé : ce qu’il faut savoir

Les éruptions cutanées sont assez fréquentes chez les bébés en raison de la délicatesse et de la sensibilité de leur peau. Apprenez-en plus à ce su...



  • Kutlubay Z, Tanakol A, Engýn B, Onel C, Sýmsek E, Serdaroglu S, Tuzun Y, Yilmaz E, Eren B. Newborn Skin: Common Skin Problems. Maedica (Bucur). 2017 Jan;12(1):42-47. PMID: 28878836; PMCID: PMC5574071.
  • Batra P, Tsou HC, Warycha M, Votava HJ, Stein J. Multiple eruptive milia. Dermatol Online J. 2009 Aug 15;15(8):20. PMID: 19891928.
  • Kansal NK, Agarwal S. Neonatal milia. Indian Pediatr. 2015 Aug;52(8):723-4. PMID: 26388648.