Méthode BLISS : en quoi consiste-t-elle ?

Commencer une alimentation complémentaire peut être délicat dans certains cas. Pour réussir à franchir cette étape, nous vous présentons la méthode BLISS.
Méthode BLISS : en quoi consiste-t-elle ?

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2022

La méthode BLISS est une version modifiée du sevrage dirigé par le bébé qui s’applique une fois que l’alimentation complémentaire a commencé chez les bébés. En règle générale, c’est à partir du sixième mois de la vie. Ce protocole fut élaboré par un pédiatre et repose sur la proposition de morceaux solides aux enfants afin qu’ils parviennent à les manipuler et à les consommer sans l’intervention d’adultes.

Dans ce cas, contrairement à la version classique, l’accent est mis sur la nécessité d’inclure un aliment à haute teneur en fer puis un autre à haute densité énergétique. Il doit également y avoir un fruit ou un légume. Des recommandations sont essentielles quant à la présentation des aliments pour éviter un éventuel étouffement. Il est préférable est que la texture soit suffisamment douce pour que la déglutition se déroule sans problème.

Pourquoi est-il important d’inclure un aliment à haute teneur en fer ?

Un bébé qui mange seul.

Le fer est un minéral essentiel qui devrait apparaître fréquemment dans l’alimentation. Entre autres, il garantit le transport de l’oxygène à travers le sang afin qu’il atteigne tous les tissus du corps. Cependant, lorsque le volume sanguin augmente en raison du processus de croissance, il est possible de souffrir de carences en minéraux. Ce qui entraînerait une anémie. C’est ce qu’indique une étude publiée dans Best Practice & Research.

De plus, il convient de noter que la disponibilité du fer alimentaire n’est pas bonne. Pour cette raison, les aliments qui en contiennent doivent apparaître fréquemment pour respecter les besoins. Une option consiste à consommer ces produits avec une dose importante de vitamine C. En effet, cela améliore l’absorption au niveau intestinal. Normalement, lorsque nous parlons d’aliments à haute teneur en fer, nous nous référons à la viande rouge, au poisson, aux légumineuses, aux céréales et aux noix.

Quels sont les avantages de la méthode BLISS?

Comme nous l’avons vu, la méthode BLISS est un dérivé du sevrage dirigé par bébé. Voici quelques-uns de ses avantages.

Apport supérieur en fer

De manière générale, la méthode BLISS assure un apport en fer plus élevé que le sevrage dirigé par bébé . De plus, elle contribue à couvrir les besoins énergétiques à moyen terme. Cela est nécessaire pour que le développement et la croissance se déroulent efficacement ainsi que pour éviter les altérations susceptibles d’affecter l’état de santé. Cependant, l’allaitement devra toujours être garanti pendant les 12 premiers mois de la vie. Il a été démontré que le lait maternel présente de nombreux bénéfices à moyen et long terme.

Des nutriments nécessaires

Par ailleurs, l’alimentation complémentaire doit être pensée de manière à ce qu’elle contienne tous les nutriments essentiels et qu’un schéma aussi varié que possible soit proposé. Il est important que les plus petits s’habituent rapidement aux caractéristiques organoleptiques des différents produits pour éviter à l’avenir un rejet qui pourrait conditionner l’apport nutritionnel.

Un bébé qui mange seul dans sa chaise.

Une méthode qui se base sur le sens de l’appétit du bébé

En revanche, il faut préciser qu’il s’agit d’un mécanisme d’alimentation qui se base sur les sensations d’appétit et de satiété des plus petits. Apprendre à gérer correctement cette combinaison pourrait être positif pour réduire le risque de suralimentation à l’avenir. Sinon, cela conduirait à des gains de masse adipeuse qui modifieraient les niveaux d’inflammation.

Enfin, le régime alimentaire de l’enfant doit être légèrement hypercalorique. Mais sans excès afin de ne pas conditionner le bon fonctionnement de la physiologie du milieu interne.

Méthode BLISS: une modification du sevrage dirigé par bébé

Comme vous pouvez le constater, la méthode BLISS n’est rien de plus qu’une modification du sevrage dirigé par bébé. La différence est qu’elle s’engage à proposer des aliments à forte concentration en fer et en énergie pour assurer un transport efficace de l’oxygène et des nutriments vers les tissus. De cette façon, des pathologies telles que l’anémie ferriprive seront évitées et les processus de croissance et de développement des plus petits seront optimisés.

Enfin, nous devons garder à l’esprit que tous les types d’aliments ne peuvent pas être inclus dans l’alimentation du bébé. Il existe des guides qui fournissent des informations sur les moments appropriés pour introduire les différents types d’aliments. S’ils ne sont pas respectés, l’incidence des allergies ou des intolérances alimentaires pourrait augmenter. Ce qui conditionnerait l’alimentation à l’avenir. En cas de doute, n’oubliez pas que vous pouvez consulter un spécialiste.

Cela pourrait vous intéresser ...
Recettes pour l’alimentation autonome du bébé (Baby Led Weaning)
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Recettes pour l’alimentation autonome du bébé (Baby Led Weaning)

Le Baby Led Weaning, ou alimentation autonome du bébé, permet d'introduire des aliments normaux petit à petit pour les enfants en bas âge.



  • Percy L, Mansour D, Fraser I. Iron deficiency and iron deficiency anaemia in women. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2017;40:55-67. doi:10.1016/j.bpobgyn.2016.09.007
  • Koh K. Maternal breastfeeding and children’s cognitive development. Soc Sci Med. 2017;187:101-108. doi:10.1016/j.socscimed.2017.06.012

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.