L’influence de la position dans la fratrie

5 janvier 2019
Être enfant unique n'est pas la même chose qu'être l'aîné de deux frères. Dans cet article, nous examinerons l'influence de la position dans la fratrie sur les différents aspects de la personnalité.

Les frères et sœurs assument un rôle différent en fonction de leur âge et de leur position dans la fratrie. En effet, c’est un phénomène qui se répète dans toutes les familles. Dans cet article, nous allons donc traiter de l’influence de notre position dans la fratrie.

L’ordre de naissance peut avoir un grand effet sur la personnalité et le comportement des enfants. C’est le cas même s’il s’agit d’un enfant unique, du grand frère, du moyen ou du petit. Sans nul doute, c’est un fait d’une grande importance et qui mérite une attention spéciale.

De même, nous savons que l’environnement prénatal de la mère change à chaque grossesse successive. Après la naissance, les aînés ont tendance à recevoir plus d’attention et d’investissement de leurs parents.

Avec l’arrivée des nouveaux frères et sœurs, une hiérarchie se crée et les enfants choisissent certains rôles au sein de la famille pour se différencier.

En effet, une étude récente a estimé que les aînés passent environ 3000 heures de plus avec leurs parents entre 4 et 13 ans que leurs petits frères et sœurs au même âge.

Beaucoup pensent que l’attention les rend responsables, avec une plus grande pression pour réussir et faire les choses correctement.

Nous avons tendance à penser également que les parents sont de plus en plus détendus avec les enfants qui suivent l’aîné.

Quelle est l’influence de la position dans la fratrie ?

Il semble évident que la position dans la fratrie affecte la personnalité de chaque individu. Bien qu’ils partagent le même père et la même mère, les enfants ne bénéficient pas vraiment du même environnement familial.

Il est frappant de constater que cette chronologie des naissances possède un impact immédiat sur la personnalité des petits. Bien évidemment, il est difficile de généraliser. Toutefois, nous pouvons identifier des caractéristiques communes et tirer certaines conclusions.

Le premier enfant

Dans la plupart des foyers, le premier enfant d’un couple est une sorte d’expérience pour les nouveaux parents. Dans cette situation, se développe alors un mélange d’instinct, d’essais et d’erreurs.

La position dans la fratrie influence le comportement et la personnalité de l'enfant.

En conséquence, les parents deviennent extrêmement attentifs et strictes avec les règles. En retour, l’enfant peut devenir une personne très perfectionniste, qui s’efforce toujours de plaire à ses parents.

Le deuxième enfant

Au contraire, avec l’arrivée du deuxième enfant, il est possible que les parents fassent le choix d’éduquer l’enfant avec davantage de permissivitéen raison des expériences avec le premier.

Il peut arriver que le deuxième enfant, habitué à partager son attention avec le premier, devienne beaucoup plus indépendant. Et sans le besoin d’attirer l’attention à tout moment par rapport à son aîné.

Les frères et sœurs plus jeunes n’ont souvent pas autant de responsabilités. Ils peuvent également avoir plus de liberté pour faire les choses à leur manière.

Les enfants du milieu

D’autre part, les enfants qui naissent au milieu de la fratrie ont tendance à être moins définis dans leur personnalité. 

En effet, ils peuvent adopter les comportements de leurs frères et sœurs plus âgés ou plus jeunes. Ou alors ils peuvent trouver un certain mélange des deux.

Par ailleurs, ils ont souvent la capacité de voir les choses du point de vue d’autres personnes. Cela est dû au fait qu’ils maintiennent toujours le défi d’être connectés et de naviguer dans les événements des personnes qui les entourent.

 « Avec l’arrivée des nouveaux frères et sœurs, une hiérarchie se crée et les enfants choisissent certains rôles au sein de la famille pour se différencier »

Les enfants uniques

Les enfants uniques n’ont pas besoin de rivaliser avec d’autres frères et sœursCela signifie qu’ils accaparent toute l’attention et les ressources des parents.

Non seulement sur une courte période, sinon pour toujours. Sans aucun doute, cela donne le privilège aux enfants d’avoir tout le soutien et les attentes des parents sur leurs épaules.

Ces enfants uniques partagent beaucoup de caractéristiques des adultes plus âgés, mais avec moins d’intensité. Ils ne sont pas bousculés par l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur. De même, ils ne ressentent pas la pression des adultes de perdre leur position privilégiée.

La position dans la fratrie affecte la personnalité des enfants.

Finalement, au-delà de l’ordre dans lequel naissent les enfants au sein d’une famille, il est important de prendre en compte le fait que les parents traitent leurs enfants différemment. Ce fait, bien sûr, façonne l’attitude et le comportement des enfants.

La réalité est que l’ordre des naissances peut difficilement sceller le destin des enfants. Les personnalités des enfants sont encore une combinaison aléatoire de leurs propres particularités génétiques et des différentes expériences qu’ils vivent pendant l’enfance.

Par conséquent, si l’ordre des naissances les pousse vraiment dans certaines directions, il ne s’agit que d’une petite pièce d’un puzzle élaboré. Les parents, bien entendu, seront des acteurs fondamentaux dans tout ce processus.