L’importance de la chaleur humaine pour le bébé prématuré en soins intensifs

13 septembre 2018
Les bébés prématurés sont les êtres les plus fragiles qui soient. Ce sont de toutes petites personnes qui naissent avant leur terme et qui ont besoin de soins intensifs pour pouvoir évoluer favorablement et donc être en bonne santé. Mais un nouveau né prématuré est le plus souvent séparé de ses parents pour toutes sortes de raisons. Il passe donc de longues heures tout seul en couveuse.
Quand un bébé né prématurément il nécessite une attention médicale constante pour que son corps puisse se développer correctement. Néanmoins, une partie du temps il reste sans surveillance, et tout autant que l’attention physique, les bébés ont besoin qu’on prenne soin de leur santé émotionnelle.

A partir du moment où le bébé grandit dans le ventre de sa mère il est fondamental que ses besoins physique soient couverts pour être en bonne santé, aussi bien que ses besoins émotionnels. Ils sont tout aussi importants.

La chaleur humaine pour les bébés prématurés
Certains parents de bébés prématurés souhaitent l’avoir à leur côté en permanence mais cela n’est pas toujours possible pour de nombreuses raisons. Il est possible que la mère doive récupérer, que le père ne puisse pas être présent tous les jours, qu’il y ait des heures de repos pendant lesquelles les parents ne seront pas autorisés dans les salles de soins intensifs des bébés prématurés…

Réalise l’être tout petit que je suis mais la grande personne que je vais devenir…

– Anonyme – 

Les bébés ne devraient jamais manquer d’amour

Les bébés prématurés ont besoin de beaucoup d’amour. Quand leurs parents ne peuvent pas leur donner pour quelle raison que ce soit, ils ont besoin de sentir cette chaleur humaine qui les réconforte et les tranquillise. Pourtant certaines personnes ne réalisent pas cette nécessité.
Dès lors certains hôpitaux ont recours à des personnes volontaires pour transmettre cette chaleur humaine aux bébés prématurés quand les parents ne sont pas disponibles.  
Dans les faits, il s’agit de l’Hôpital Général de Bonifacio a Winnipeg, dans l’état de Manitoba au Canada. Cet hôpital a créé un programme appelé « Baby Cudler » qui consiste en la venue de personnes volontaires qui s’inscrivent pour faire des câlins aux bébés et leur consacrer du temps.
Ils le font de façon totalement altruiste pour leur apporter toute la chaleur humaine dont ces fragiles petits êtres ont besoin pour évoluer.

Les répercussions de ce programmes ont été si grandes l’hôpital que les pétitions de volontaires n’ont cessés d’augmenter, jusqu’au point de créer une énorme liste d’attente de bénévoles ayant très envie de pouvoir apporter leur amour et affection à ces petits anges.

Les bébés ont besoin d’amour dès l’instant de naissance et c’est pour cela que ces bénévoles souhaitent contribuer à l’évolution de ces chérubins.

La chaleur humaine pour les bébés prématurésQuand a-t-on encore plus besoin de cette fonction pour apporter de la chaleur humaine aux bébés prématurés ?

Néanmoins, bien sûr vous vous dites : « Mais où sont les parents de ces petits anges ? » Malheureusement il y de nombreuses situations dans lesquelles les bébés ne peuvent pas compter sur leurs parents, car la mère peut être malade ou morte, elle peut avoir également besoin de soins médicaux ou psychologiques, le père peut être absent ou inconnu…

Nombreuses et diverses sont les situations pour lesquelles un bébé prématuré en soins intensifs a besoin de recevoir cette chaleur humaine extérieure, dispensée par des bénévoles. 

Les bébés ont besoin de chaleur humaine à partir du moment de leur naissance et plus particulièrement les prématurés. Ils auraient dû rester plus longtemps dans le ventre de leur mère, ce qui n’a pas été possible pour diverses raisons.

C’est pourquoi les prendre dans les bras, leur faire des câlins et leur apporter sécurité et confort physique et émotionnel devient presque vital pour eux.

A l’hôpital, il est très clair que les bébés prématurés ayant reçu cette chaleur humaine ont un meilleur sommeil et une meilleure évolution que les autres bébés qui n’ont pas eu cette chance et qui ont dû rester des heures dans ces froides couveuses, loin de tout contact humain.

Bien que l’idéal soit que les parents puissent dispenser cette chaleur humaine, quand cela n’est pas possible, les bébés ne devraient pas se retrouver seuls

Et ces volontaires réalisent une grande mission dans la vie de ces prématurés. Imaginez-vous que cela puisse être le cas dans tous les hôpitaux du monde ?

 

 

A découvrir aussi