Conséquences des carences affectives dans l'enfance

Les démonstrations d'affection et de tendresse sont fondamentales pour le développement psychomoteur correct des enfants, en particulier dans le domaine social. Malheureusement, l'absence de ces dernières peut avoir de grandes répercussions sur l'enfance et l'âge adulte.
Conséquences des carences affectives dans l'enfance

Dernière mise à jour : 23 janvier, 2022

L’affection, la tendresse, l’amour et l’attention sont parmi les aliments les plus importants à fournir aux enfants dans leurs premières années de vie. Lors des premiers mois, tout cela est même indispensable à leur survie. Mais que se passe-t-il lorsque ces aliments pour l’âme et le développement normal du nourrisson font défaut ? Quelles sont les conséquences des carences affectives dans l’enfance ? Découvrez-les ci-dessous.

La carence affective renvoie à la privation d’amour, d’affection, de tendresse et d’attention des parents, mais surtout de la mère, envers les enfants. Elle se manifeste par différents facteurs qui peuvent aller de l’absence physique des parents – due à une maltraitance, une négligence ou un rejet – à l’abandon. Les ruptures de la maison ou même les absences imprévues telles que le décès des parents ou le séjour prolongé de l’enfant ou de la mère à l’hôpital sont également des facteurs influents.

L’amour est aussi important que la nourriture et l’éducation pour le développement physique, mental et émotionnel de l’enfant. Quiconque, dans son enfance, a manqué de la chaleur de sa maison et de l’amour infini de ses parents ou a perçu, même en étant avec eux, qu’il n’a pas été assez aimé, pourrait manquer d’affection et développer des schémas d’attachement malsains, ou être plus enclin à des comportements autodestructeurs.

La privation, pendant une longue période, de l’affection des parents ou des tuteurs du bébé peut déclencher le syndrome de carence affective, défini comme la privation de la relation, de l’amour et de l’affection de la mère avec son enfant. Il s’agit d’un grave manque de stimulation affective qui interrompt la maturation cognitive, physique, émotionnelle et sociale de l’enfant et provoque des troubles comportementaux et sociaux.

crises de colère-1-500x322

Conséquences des carences affectives dans l’enfance

Les parents doivent bien être conscients de l’importance de leur rôle de modèle et de soutien auprès de leurs enfants. Les parents égoïstes et égocentriques, concentrés uniquement sur leurs propres affaires, sont généralement ceux qui ne respectent pas pleinement le quota d’affection dont leurs enfants ont besoin.

On ne peut pas supplier pour recevoir de l’amour ou même l’exiger, mais une vie a été mise au monde, un être vulnérable qui ne demande qu’à recevoir le sentiment d’amour le plus pur. La question est donc : pourquoi ne pas le lui offrir ?

Un enfant soumis à une privation d’affection, à l’âge adulte, aura tendance à présenter une immaturité affective, deviendra quelqu’un d’égoïste, sans empathie, présentera une dépendance affective, une insécurité dans ses relations, des troubles dépressifs, des phobies et sera une personne égocentrique avec une propension à des vices. Les maux causés à une personne parce qu’on l’a élevée dans un foyer sans amour sont innombrables.

Recherche affective permanente

L’enfant qui grandit sans l’amour de ses parents ou de ses tuteurs parcourra le monde en recherchant désespérément de l’affection. Il aura tendance à rechercher, à tout prix, la reconnaissance, l’acceptation et l’affection des autres et à fonder sa valeur sur l’opinion de ces derniers.

Troubles du langage et de l’apprentissage

Les enfants atteints du syndrome de carence affective, selon les psychologues, présentent des problèmes de langage et de mauvais résultats scolaires. Ils développent le langage plus tardivement et ont peu de compétences sociales. Par ailleurs, ils voient généralement l’expression de l’affection de manière négative : ils ne sont donc pas très affectueux avec leur entourage. Ils censurent également leurs émotions.

L’une des principales raisons pour lesquelles l’enfant essaie de passer inaperçu est la peur du rejet et de la déception. Ces enfants ont tendance à être très méfiants envers les gens car ils pensent que ces derniers peuvent leur faire du mal. De plus, ils ont tendance à être sur la défensive, irritables et à avoir des accès de colère.

Les problèmes d’apprentissage ont tendance à apparaître plus fréquemment à l’âge scolaire. Cela ne veut pas dire que l’enfant n’est pas intelligent, mais plutôt qu’il a des problèmes de concentration, ce qui affecte ses performances scolaires et son estime de soi.

Plusieurs études ont montré que les enfants présentant des carences affectives étaient plus sujets aux maladies. De plus, le manque d’affection dans l’enfance peut se manifester par certains symptômes physiques comme la constipation, surtout chez les jeunes enfants.

f55b5975f53831b2a9b4369edd1bfa31

Méfiance générale, peur de l’abandon

Les enfants atteints de carences affectives profondes, non traitées sur le plan thérapeutique ou non surmontées, grandissent avec un sentiment de vide et de méfiance qui mine leurs relations. La peur de l’abandon fait partie des schémas qu’ils ont acquis et ils auront du mal à s’en débarrasser. La dépendance affective, la dévalorisation et l’isolement seront les traces du manque d’amour dans l’enfance.

Comment éviter les carences affectives

Pour éviter les carences affectives dans l’enfance, il est important que les parents soient conscients du monde et des intérêts de leurs enfants.

Il ne s’agit pas d’être des parents hélicoptères mais des parents qui établissent des relations saines avec leurs enfants. Il ne suffit pas d’être présent physiquement : il faut être disposé, mentalement et émotionnellement, à donner le meilleur de vous-même à votre famille et à vos enfants.

  • Maintenez une bonne communication avec votre enfant. Écoutez-le attentivement et répondez à ses demandes. Lisez ses expressions et soyez attentif à ses opinions.
  • Passez du temps de qualité avec votre enfant, jouez à des jeux, partez en voyage ensemble.
  • Ne lésinez pas sur les démonstrations d’affection. Faites en sorte que votre enfant se sente toujours en sécurité et aimé lorsqu’il est à vos côtés. Touchez-le, embrassez-le, faites-lui des câlins et souriez-lui autant de fois que vous le souhaitez.
  • Rappelez-vous que les récompenses ne sont pas synonymes d’affection. Une belle récompense peut servir d’incitatif pour votre enfant mais elle ne remplacera jamais l’affection parentale.

Au sujet des carences affectives

Dans les cas les plus extrêmes, il est possible de demander l’aide d’un psychologue, qui tentera de favoriser l’unité familiale. L’idée est de donner à tous les membres de la famille les outils nécessaires pour qu’ils puissent tisser un lien avec l’enfant atteint. De cette façon, l’enfant recevra l’affection, l’attention et le soutien affectif nécessaires pour atténuer les conséquences de la carence émotionnelle.

Comme vous pouvez le voir, le manque d’affection dans l’enfance peut avoir de graves conséquences pour le petit. C’est pourquoi des démonstrations régulières d’affection sont essentielles. Il ne faut pas hésiter à demander des soins spécialisés si vous pensez que votre enfant peut avoir cette carence car le spécialiste vous guidera sur les mesures à prendre pour renforcer l’attachement.

This might interest you...
5 signes de carence affective chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 signes de carence affective chez les enfants

Une carence affective chez un enfant peut avoir des effets dévastateurs sur son enfance, mais aussi sur le futur adulte qu'il deviendra.



  • Contreras, G. (2010). “La Carencia Afectiva Intrafamiliar en niños y niñas de 5 años” (Tesis.) Retrieved from http://dspace.ucuenca.edu.ec/handle/123456789/2338
  • Jaar, H. E., & Córdova, V. M. (2017). “Prevención de la carencia afectiva crónica: nuevos paradigmas en el modelo de familia de acogida temporal”, Revista Chilena de Neuro-Psiquiatría, 71. 55 (1): 44-51.
  • Papalia, D. (2003). Desarrollo humano. México: McGraw-Hill.