Les techniques de la discipline positive

· 9 mars 2019
Découvrez dans cet article quelles sont les techniques de la discipline positive et leur importance respective dans le quotidien de nos enfants.

Les techniques de la discipline positive sont toutes les expressions qui s’orientent vers la réussite d’objectifs au lieu de la punition et de l’imposition. 

Quel est l’objectif commun de toutes ces techniques ? C’est très simple. Il s’agit de faire en sorte que les enfants ou les jeunes participent. On les habitue d’une manière saine à accomplir ce qu’on leur demande. 

Autrement dit, la discipline positive joue sur la collaboration et non sur l’affrontement. Cette méthodologie ne cherche pas les jeux de pouvoir, la hiérarchisation ni la résistance de ses parties.

Lorsqu’on donne des ordres, il faut généralement les répéter à de nombreuses reprises pour obtenir ce que l’on veut. Pour éviter le stress qu’entraîne ce genre de comportement, on peut opter pour les diverses techniques de discipline positive.

Par exemple, une des techniques très efficaces est le dialogue. Il s’avère infaillible pour obtenir la coopération de l’autre -dans ce cas, notre enfant- et sans conflit. Par conséquent, on favorise le bien-être commun et les besoins sont couverts. 

Difficultés à prendre en compte

Au moment d’appliquer les techniques de la discipline positive, nous devons prendre en compte qu’il est souvent possible que nous n’obtenions pas immédiatement les résultats que nous attendons. C’est pourquoi nous devons être patients. 

Une mère porte son fils sur ses épaules

Ainsi, il est possible que nous rencontrions quelques difficultés. Cela est tout à fait normal. Tout processus a ses hauts et ses bas et notamment, l’apprentissage.

Nous devons prendre en compte le contexte dans lequel nous décidons d’appliquer les techniques de la discipline positive pour obtenir une meilleure réception.

Il est également très important d’adapter les techniques selon l’âge, les connaissances déjà acquises et la personnalité de notre enfant.

Par exemple, nous ne pouvons pas appliquer la même technique chez un enfant de 3 ans que chez un autre de 10 ou 15 ans. En outre, nous devons savoir dialoguer avec eux et réaliser les ré-ajustements nécessaires pour parvenir à l’objectif désiré.

En résumé, les difficultés à prendre en compte sont les suivantes :

  • Âge.
  • Qualité du dialogue établi (entre parent et enfant).
  • Croyances et connaissances pré-établis (préjugés).
  • Possible résistance (impact de la technique et du dialogue : rébellion, anti-conformisme, mécontentement, etc).

Lisez également :
Le respect entre parent et enfant

Les techniques de la discipline positive

  1. Sens des responsabilités, avant tout. Autrement dit, nous devons expliquer à nos enfants que désormais, les choses fonctionneront différemment. Vous n’allez plus insister pour qu’ils réalisent leurs tâches étant donné que c’est leur responsabilité.Expliquez-leur quels sont les horaires de leurs différentes activités. Par exemple : les horaires des repas, de la douche, du coucher et si nécessaire, notez-leur. Si vous réussissez à le faire en même temps qu’eux, le message sera d’autant plus positif.
  2. Par exemple, montrez-leur comment utiliser l’alarme du radio-réveil. Ce sera lui qui gérera son temps. Par exemple, s’il doit se doucher à 8h, il faut qu’il parvienne à réaliser cette action par lui-même. Autrement dit, il faut leur faire comprendre que ce type d’actions leur convient et leur est bénéfique. 
  3. Une fois que vous avez défini ensemble ses responsabilités quotidiennes, vous n’avez qu’à réaliser un léger suivi. Ne soyez pas derrière eux tout le temps pour vérifier. Vous pouvez parfois leur rappeler mais que cela ne devienne pas une routine.
  4. Remerciez-les et reconnaissez leurs efforts, chaque fois que vous jugez cela nécessaire. Il ne s’agit pas d’organiser une fête mais d’être sincère et d’exprimer notre satisfaction à l’égard de leur comportement.
  5. Si vous sentez que la situation se répète trop souvent, asseyez-vous avec vos enfants. Dites-leur que votre souhait est de trouver une solution au problème et que si vous le faites ensemble, c’est beaucoup mieux. Réalisez un brainstorming. Il est important que vous participiez tous. Sélectionnez les idées qui pourraient s’avérer utiles et éliminez le reste. Proposez un plan d’action (en équipe) et expliquez comment vous allez vous y conformer pour que tout aille bien. Il s’agit de rendre agréable la réalisation du plan d’action.
  6. Discutez avec de l’anticipation sans menacer. Vous éviterez ainsi les frustrations et les mauvais moments.
  7. Faites des pauses. Il est parfois nécessaire de leur enseigner à s’arrêter un moment et les faire choisir entre une chose et une autre. Cela les aidera à développer une certaine tolérance à la pression (saine, bien sûr) et à rationaliser la prise de décisions.
  8. Faites en sorte de demander plutôt que de donner des ordres. L’enseignement des valeurs et la discipline avec amour sont mille fois plus efficaces que les cris, les coups et les punitions.
  9. Les enfants apprennent par imitation. Cela signifie que les parents sont des modèles à suivre. C’est pourquoi nous devons être cohérents et responsables.
discipline positive

L’importance du suivi et de la routine

Les techniques de la discipline positive seront réellement efficaces si on les maintient dans le temps d’une manière cohérente. Rappelons-nous que la persévérance est ce qui crée des habitudes. Dans ce cas, il est très important de renforcer tout ce qui apporte des résultats satisfaisants et du bien-être.

Il ne faut pas exercer de pression sur les enfants (ou sur les jeunes) pour qu’ils réalisent leurs tâches ni les défier. Il faut leur enseigner à travailler en équipe et à toujours chercher le meilleur d’une situation.

N’oubliez pas que les enfants aiment également l’harmonie, la bonne humeur et le divertissement. D’où l’importance de leur permettre une certaine flexibilité et de leur apporter notre soutien inconditionnel dans les bonnes choses tout comme dans ce que l’on peut améliorer.

On évite ainsi les conflits et on empêche que la journée ne se termine en dispute et en punition. Soyez patient, personne ne naît en sachant tout.