Les coins d’enrichissement scolaire dans la salle de classe

8 juillet 2019
Le système éducatif actuel nécessite que les professeurs aient recours à une méthodologie novatrice, afin d'apporter une réponse aux besoins de chaque élève. Dans cet article, nous vous expliquerons comment mettre en place les coins d'enrichissement scolaire au sein de la salle de classe.

Les coins d’enrichissement scolaire dans la salle de classe sont une bonne mesure ordinaire à prendre, car elle permet de satisfaire les besoins des élèves surdoués. Afin de les mettre en place, il faut délimiter des espaces dans la salle de classe où permettre aux élèves de s’adonner à des activités hautement motivantes.

Ces coins d’enrichissement scolaire font office de recours éducatif lorsque les élèves surdoués finissent avant les autres les exercices à réaliser en classe. Or, cette méthode peut être utile et efficace auprès de tous les élèves de classe, c’est pourquoi il est conseillé d’y consacrer un certain temps hebdomadaire en classe entière.

Caractéristiques des coins

Les coins d’enrichissement scolaire sont équipés de tout le matériel et de toutes les ressources nécessaires pour permettre aux élèves de travailler de manière autonome et créative. Les professeurs doivent donc se charger de mettre en place un ou plusieurs coins dans la salle de classe, lesquels peuvent varier au fil des séances et de l’année.

Ainsi, le processus d’évaluation des différents coins peut se baser sur l’analyse des avantages et des inconvénients observés lors de leur usage. En ce sens, il est nécessaire de tenir compte du type de modifications qu’il pourrait être judicieux d’apporter afin de mieux répondre aux besoins de tous les élèves, et plus particulièrement des élèves surdoués.

les bénéfices de la mise en place de coins d'enrichissement scolaire dans les salles de classe

Les objectifs fondamentaux de la mise en place des coins d’enrichissement scolaire sont les suivants :

  • Augmenter le niveau de motivation
  • Potentialiser le travail de recherche
  • Fomenter la créativité
  • Rendre possible une grande variété d’activités dans la salle de classe
  • Répondre aux besoin du maximum des élèves
  • Elargir les connaissances des concepts, des processus et des attitudes

Types de coins d’enrichissement

Les coins d’enrichissement peuvent être de deux types :

  • Vertical : les coins d’enrichissement scolaire de ce type proposent des contenus supplémentaires à apprendre
  • Horizontal : dans ce cas, ce qui prévaut, c’est l’établissement de connexions entre les différents éléments appris

Que ce soit dans le cas des coins d’enrichissement scolaire vertical ou horizontal, les variétés envisageables sont multiples. Découvrez-en ici certaines !

Exemples de coins d’enrichissement scolaire vertical

Contenus supplémentaires

Il s’agit d’une mesure de l’ordre de l’enrichissement scolaire vertical. Autrement dit, on peut trouver dans ce type de coins une plus grande quantité de contenus sur un sujet en particulier.

Il s’agit donc de créer un espace dans la salle de classe où se trouvent une série de contenus qui doivent proposer des activités permettant à l’élève d’élargir ses connaissances sur un sujet précis. Ces exercices sont complémentaires à ceux prévus dans le programme des unités didactiques et proposés à la classe entière.

Ces contenus sont liés à la matière concernée (informations, curiosités, etc) et peuvent se différencier au niveau de leurs couleurs ou de leurs niveaux de difficulté.

Dossiers créatifs

Les coins d’enrichissement scolaire vertical de ce type proposent à l’élève des dossiers qui renferment différentes activités, toutes liées à un sujet déjà travaillé en classe.

Ainsi, on essaie d’aborder divers aspects de la créativité. Ces coins sont donc importants, car ils peuvent faire office de méthode de travail pour les élèves surdoués. Ainsi, ces derniers peuvent développer leur :

  • Autonomie
  • Imagination
  • Créativité
  • Habilité à apprendre à apprendre
  • Capacité de recherche

Exemples de coins d’enrichissement scolaire horizontal

Activités interdisciplinaires

Les coins de ce type impliquent la réalisation d’activités interdisciplinaires. Dans ce cadre, les élèves doivent alors chercher la relation existante entre les concepts et les processus proposés dans une matière donnée.

Il s’agit d’une stratégie d’enrichissement scolaire horizontale, car aucun contenu supplémentaire n’est proposé ; ce qui prévaut, c’est la connexion entre eux des contenus ordinaires de même niveau. Ainsi, les connaissances s’élargissent de la même manière, voire même en relation avec d’autres matières.

L’interdisciplinarité est nécessaire si l’on veut atteindre une vision globale de l’apprentissage en classe.

institutrice et élèves autour d'un ordinateur

Activités d’approfondissement

Dans les coins d’enrichissement horizontal de ce type, on propose des activités d’approfondissement qui favorisent la pensée du surdoué à partir de la taxonomie de Bloom et Anderson. Autrement dit, dans un cadre tel que celui-ci, les élèves apprennent en se basant sur une hiérarchie divisée en niveaux cognitifs, du plus simple au plus complexe.

Ainsi, dans cet espace est spécifiée une série d’activités portant sur un sujet ou une partie de la connaissance concernée, distribuées selon l’atteinte de certains objectifs en commençant par la mémorisation et en terminant par la création.

Ainsi, les activités d’approfondissement sont une bonne manière de motiver l’élève et de faire en sorte qu’ils considèrent l’apprentissage comme un processus progressif.

En conclusion

Finalement, on peut dire que le recours aux coins d’enrichissement scolaire est une méthode ordinaire dont chaque élève peut bénéficier. Pour autant, c’est surtout les élèves surdoués qui peuvent en tirer profit. En effet, il s’agit de doter les apprentissages d’un plus grand degré de profondeur, d’extension et d’interdisciplinarité.

 

  • Arocas, E., Martínez, P. y Martínez, M. D. (2004). Experiencias de atención educativa con el alumnado de altas capacidades. Valencia: Generalitat Valenciana. Conselleria de Cultura, Educació y Esport.
  • Bloom, B. (1956). Taxonomy of educational objectives: Handbook I, The cognitive domain. Nueva York: David McKay & Co.
  • Cobo, C., Eguren, J., Fernández, S., Galende, I., González, M.I.,  Armendáriz, J.M, Pérez, M. M. y  Puertas, M. L. (2014). Enriquecimiento curricular. País Vasco: Servicio de Imprenta y Reprografía del Gobierno Vasco.
  • Gallego, C. y Ventura, M. P. (2007). Actividades de ampliación para el alumnado de altas capacidades. Orientaciones para el profesorado (Etapa primaria). Navarra: Centro de recursos de educación especial de Navarra.