5 clés pour la motivation scolaire

· 9 novembre 2018
Nous observons souvent des enfants ou des adolescents en manque de motivation scolaire. Ne vous en faites pas, ils ne sont pas des cas désespérés. Reconnaître la cause de cette démotivation et mettre en pratique certains conseils vous aidera à inverser ce comportement.

La motivation scolaire est un aspect fondamental du processus éducatif. Si l’enfant n’est pas enthousiaste pour affronter un processus d’apprentissage fructueux, il est temps que les parents et les enseignants entrent en action pour lui donner un petit coup de pouce.

Comment faire ? Voici quelques techniques pour y parvenir.

La motivation est liée à l’intérêt, à l’enthousiasme et à l’énergie qu’une personne offre lorsqu’elle accomplit une action. On la retrouve souvent dans de nombreux domaines : le sport, le travail, l’école ou l’université.

C’est dans ce dernier domaine que nous nous arrêtons dans le but d’analyser la motivation scolaire. Nous pouvons conclure, en nous basant sur ce qui précède, que la motivation scolaire est composée de l’engagement et de la volonté qu’un enfant ou un jeune met dans son processus éducatif.

Il peut arriver, cependant, que cette motivation ne soit pas la bonne à plusieurs reprises. Pour diverses raisons, un élève peut sentir un désintérêt ou même un rejet de l’école et de tout ce qu’elle implique. C’est à ce moment-là que les adultes qui l’entourent doivent apparaître pour l’orienter dans son périple éducatif.

Pourquoi le manque de motivation scolaire peut-il survenir ?

Le désintérêt envers les études peut avoir son origine dans de multiples facteurs. Tout d’abord, nous pouvons dresser la liste de ceux qui ont un lien avec l’élève.

Si l’enfant ou le jeune considère que les sujets abordés en classe sont inutiles ou ennuyeux, son enthousiasme pour l’apprentissage risque de chuter.

Par ailleurs, souffrir de certains troubles d’apprentissage aura le même effet. Dans ce cas, l’enfant peut se décourager car tout est difficile pour lui et il peut avoir le sentiment que ses efforts sont vains.

La motivation scolaire doit faire partie de chaque élève et doit être incitée par les parents et les enseignants.

D’autre part, nous pouvons également citer les éléments externes à l’élève qui influencent aussi son entrain à affronter ses obligations scolaires. 

Le principal élément se trouve à la maison : s’il ne reçoit pas l’attention qu’il mérite de la part de ses parents ou si, au contraire, les exigences sont trop élevées, ses performances seront certainement affectées.

De la même manière, s’il n’est pas encouragé à la maison, qu’il vit avec des règles strictes ou que le type d’éducation des parents est autoritaire, il peut avoir envie de briser ces ordres et croire en ses propres préférences et ses choix.

5 clés pour motiver un enfant à étudier

1. L’encourager à la maison

Vous pouvez faire appel à des histoires de personnes importantes, comme des présidents ou des scientifiques célèbres. Il verra ainsi que ses efforts peuvent être récompensés à l’avenir. 

De plus, il n’aura pas cette sensation que tout ce qu’il lit, pratique ou apprend ne lui sera pas utile dans quelques années.

De nombreux jeunes qui, n’ayant pas été persuadés à la maison de fournir des efforts dans les études, considèrent que cela n’est pas important pour leur futur.

C’est pourquoi, si vous souhaitez que votre enfant réussisse à l’école, la meilleure chose à faire est de l’impliquer, l’aider et connaître ses inquiétudes.

2. Des objectifs réalistes et une valorisation des résultats

Tous les élèves ne sont pas capables d’exceller dans toutes les matières. Par conséquent, il est illogique que tous les parents attendent ça de la part de leur enfant.

Il est primordial de reconnaître les capacités de votre enfant et de fixer des objectifs en accord avec celles-ci. Cela ne veut pas dire que vous ne l’encouragez pas à se surpasser, encore moins que vous le sous-estimez. 

Cela signifie simplement que vous devez valoriser ses efforts, même s’il n’est pas le meilleur de la classe. Il s’agit de donner le meilleur de soi-même.

« Si l’enfant ne reçoit pas l’attention qu’il mérite de la part de ses parents ou si, au contraire, les exigences sont trop élevées, ses performances seront certainement affectées »

3. Un environnement adapté à l’apprentissage

C’est la tâche de l’éducateur. Parvenir à ce que chacun des élèves se sente impliqué et écouté, avec ses doutes et ses certitudes, est indispensable pour la motivation scolaire.

De plus, nous devons incorporer des outils pédagogiques (technologiques ou pas) qui facilitent les activités ludiques et participatives. Nous favoriserons ainsi une ambiance de camaraderie et de collaboration entre les enfants.

La motivation scolaire dépend de facteurs internes et externes à l'élève.

4. Être conscient des particularités de chaque enfant

Nous ne sommes pas tous égaux. Et encore moins les enfants. Certains seront bons pour la lecture, d’autres pour le dessin et d’autres pour les mathématiques. De la même façon, certains préfèrent travailler en groupe alors que d’autres se débrouillent mieux seuls.

Le professeur doit donc savoir comment motiver chacun de ses élèves de manière adéquate. Ainsi, il pourra améliorer les capacités innées de l’un et de l’autre.

5. Rester ouvert et réceptif

Il est toujours bénéfique de demander à ses propres élèves de quelle façon ils aimeraient aborder tel sujet, quel endroit ils aimeraient visiter ou quelles activités leur paraissent plus productives.

Après tout, ils sont les principaux acteurs du processus éducatif. Bien au-delà de suivre un modèle qui échappe aux responsabilités de l’élève, ils sont les mieux placés pour apporter des corrections qui servent à améliorer le résultat final.

« Parvenir à ce que chacun des élèves se sente impliqué et écouté, avec ses doutes et ses certitudes, est indispensable pour la motivation scolaire »

Si l’on prend en compte ces recommandations et qu’elles sont mises en pratique, l’enfant considérera l’école comme un lieu de renforcement de ses qualités plutôt que comme un simple lieu d’accomplissement d’obligations imposées. Cela est essentiel: celui qui fait ce qui lui plait dans un environnement propice, le fera sans aucun doute mieux et avec plus de motivation.