Les allergies alimentaires courantes chez les nourrissons

31 juillet 2019
Certains aliments peuvent déclencher des allergies chez les bébés en raison de la réaction de leur système immunitaire à des facteurs héréditaires ou à cause de nouvelles intolérances. C'est pourquoi il est important de savoir quels types d'aliments causent des allergies et quels symptômes ils provoquent.

Les allergies alimentaires courantes chez les bébés sont liées à des réactions du système immunitaire de l’enfant et se produisent lors du rejet des substances présentes dans les aliments qu’il ou elle mange. Nous allons maintenant examiner plus en détail cette affection et ses symptômes.

Contrairement aux intolérances alimentaires dans lesquelles le système métabolique est impliqué, dans les allergies alimentaires, ce sont les défenses de l’organisme qui entrent en jeu. Leur altération peut varier de problèmes mineurs à des complications considérables.

On estime que la plupart des allergies alimentaires sont directement liées à l’héritage génétique, mais beaucoup d’autres sont causées par l’introduction précoce de certains aliments que l’organisme de l’enfant est incapable de traiter. Il s’ensuit qu’au moins 10 % des enfants peuvent souffrir d’allergies alimentaires.

Les allergies alimentaires courantes chez les nourrissons

Il est important que les parents considèrent que, pour déclarer que leur bébé est effectivement allergique à certains types d’aliments, il ne suffit pas de simplement observer les symptômes de l’enfant à la maison. Idéalement, il ou elle devrait subir des tests allergiques pour les enfants, afin de pouvoir bénéficier d’un diagnostic et d’un traitement corrects.

Les produits liés aux allergies alimentaires courantes chez les bébés

La liste des aliments qui causent les allergies alimentaires courantes chez les bébés est variée. Leur apparition dépendra également de la rapidité avec laquelle ces aliments seront inclus dans l’alimentation du bébé. Parmi les plus importantes, on retrouve :

  • Protéines de lait de vache
  • Blé
  • Œufs
  • Fraises
  • Pêche
  • Kiwi
  • Gluten
  • Beurre d’arachide
  • Soja
  • Arachides
  • Fruits secs
  • Produits de la mer, y compris poissons et crustacés
Comment prévenir les allergies alimentaires chez les bébés ?

Recommandations pour l’introduction de ces produits

D’après les connaissances antérieures sur les aliments qui causent des allergies chez les bébés, certaines considérations doivent être prises en compte au moment de les inclure dans le régime alimentaire. Bien sûr, l’idée n’est pas de priver l’enfant de ces aliments sans être certain qu’ils auront des effets néfastes.

Cette action, loin d’être positive, pourrait causer un déficit en nutriments très bénéfiques pour l’organisme. Par exemple, les protéines présentes dans le lait de vache.

Pour éviter de tomber dans des erreurs ou des extrêmes avec le régime des petits, les actions suivantes sont recommandées :

  • Allaitez votre bébé en même temps que vous lui donnez certains des aliments de la liste.
  • Introduisez un seul des aliments de la liste à la fois et attendez jusqu’à 5 jours pour observer la réaction de l’organisme de l’enfant à ce nouvel aliment. En effet, la dermatite atopique – l’une des allergies tardives – peut survenir plusieurs jours plus tard.
  • Évitez d’inclure des aliments sur la liste avant l’âge de six mois.
  • Une fois que vous les avez introduits dans le régime, si vous n’avez pas de réaction allergique chez le petit, essayez de les inclure régulièrement dans son alimentation.

« On estime que la plupart des allergies alimentaires sont directement liées à l’héritage génétique, mais beaucoup d’autres sont causées par l’introduction précoce de certains aliments que l’organisme de l’enfant est incapable de traiter. »

Symptômes des allergies alimentaires

Face à une crise d’allergie, les enfants montrent généralement les signes suivants :

  • Difficulté à avaler
  • Inflammation de la bouche, de la langue ou du visage en général
  • Taches rouges sur n’importe quelle partie de votre corps
  • Asthme bronchique
  • Dermatite atopique
  • Nausées et vomissements
  • Urticaire
  • Démangeaisons
  • Érythème
  • Congestion nasale
  • Crise de bronchospasme
  • Anaphylaxie : dans les cas les plus extrêmes, elle peut abaisser la tension artérielle, ce qui entraîne des évanouissements. Si cela arrive à votre bébé, appelez une ambulance immédiatement.

Moment de l’apparition des symptômes

Les symptômes se manifestent habituellement en trois étapes : de manière immédiate, différée ou tardive. Les symptômes immédiats apparaissent dans les 30 premières minutes qui suivent l’ingestion. Il s’agit généralement de l’urticaire, de l’asthme, de la difficulté à avaler, des taches rouges et de l’anaphylaxie.

De leur côté, les symptômes différés apparaissent deux heures après l’ingestion. Il s’agit généralement de congestion nasale, d’inflammation dans n’importe quelle région du visage, de diarrhée et de vomissements.

Comment soigner les allergies alimentaires chez le nourrisson ?

Enfin, les symptômes tardifs peuvent se manifester jusqu’à cinq jours après que l’enfant a mangé les aliments. Le symptôme le plus courant dans cette catégorie est la dermatite atopique.

Comme dernière recommandation, si vous remarquez une réaction défavorable chez l’enfant après lui avoir donné de la nourriture, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre pour évaluer ses effets.

Si les symptômes sont alarmants, emmenez immédiatement l’enfant aux urgences ou appelez une ambulance. Rappelez-vous que les voies respiratoires du bébé peuvent se fermer en quelques minutes à cause des effets de la réaction allergique.