Le syndrome du père déplacé

· 3 mars 2019
Si votre enfant est né mais que vous vous sentez isolé du noyau familial, il est possible que vous souffriez du syndrome du père déplacé. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous sentir mieux en appliquant ces quelques conseils.

Le moment tant attendu est arrivé : votre bébé est né. En tant que père, vous avez souvent rêvé de ce moment. Parfois, la réalité est légèrement différente de ce à quoi vous aviez pensé. Si vous vous sentez invisible, sans reconnaissance et quelque peu isolé, il est possible que vous souffriez du syndrome du père déplacé.

Ne désespérez pas, appliquez ces quelques conseils et vous pourrez surmonter ce syndrome en peu de temps.

Causes du syndrome du père déplacé

Le bouleversement de la maternité est déjà passé. Ce furent des moments un peu chaotiques, sans beaucoup de temps pour profiter de votre bébé. Votre partenaire, votre bébé et vous-même êtes rentrés à la maison.

Vous pouvez enfin profiter davantage de votre enfant et commencer à créer ce lien auquel vous aspirez. Cependant, il est possible que cela n’arrive pas encore.

Les visites ne cessent d’affluer. Ils veulent tous connaître le nouvel arrivant de votre famille. Ils le prennent tous dans leurs bras et ils s’inquiètent pour la mère. Enfin, ils vous font aller et venir sans vous laisser respirer.

Personne ne s’aperçoit encore que vous venez de devenir père et que vous avez besoin d’être seul avec votre enfant.

Il est logique que la mère remporte tout le crédit. En effet, elle a mis à contribution son corps, ses efforts et a réalisé la tâche la plus dure. Cependant, vous avez mis également du vôtre pour que ce soit la meilleure grossesse possible. Vous avez été présent pour apporter le soutien dont votre partenaire a eu besoin.

Cela se produit également lorsque vous voulez passer un moment avec votre bébé et lui parler. Lorsque vous souhaitez l’allonger sur votre poitrine pour sentir les battements de son coeur ou le bercer pour le faire dormir et vous reposer avec lui. Vous ne pouvez pas le faire.

Les raisons qui l’empêchent peuvent être :

  • Les visites ne cessent pas.
  • La mère est sensible et ne peut pas se détacher du bébé.
  • Vos proches vous disent comment le tenir, quand et pourquoi ne pas le faire dans certaines situations.
  • Vous avez tellement à faire que votre rôle de père est relégué au second plan.

Lisez également :
8 conseils pour aller visiter un nouveau-né à l’hôpital

Un père fait un bisou à son bébé

Comment éviter et faire disparaître le syndrome du père déplacé ?

Prenez le contrôle de la situation. Il existe aujourd’hui de nombreux canaux de communication. Vous pouvez ainsi informer vos proches et amis du moment opportun pour qu’ils rendent visite au bébé.

Votre partenaire comme vous-même serez épuisés et plus de visites impliquent plus de travail. Créez un groupe WhatsApp, envoyez des photos du nouveau-né et de la mère pour qu’ils soient rassurés.

« Le syndrome du père déplacé survient quand vous sentez que personne ne reconnaît vos efforts et votre part dans tout ce processus. Vous vous sentez invisible et impuissant, attentif à tout sans que personne ne le remarque. »

Vous pouvez également organiser une petite réunion familiale, pour que dans une semaine ou deux, tout le monde aille souhaiter la bienvenue au bébé. Ainsi, vous éviterez qu’ils arrivent au compte-goutte et -sans le vouloir- qu’ils interrompent le moment avec votre bébé dont vous avez besoin.

Une autre bonne idée est d’assigner des tâches. Vous allez souvent entendre : « N’hésite pas à me prévenir pour quoi que ce soit ». Très bien, écoutez-les et exprimez vos besoins.

Il peut aller acheter des couches ou préparer quelque chose à manger. Y compris pour accompagner la mère pendant que vous faites dormir le bébé. Cela aidera à amoindrir votre charge.

Maintenez la communication avec votre partenaire

Vous ne voulez sûrement pas l’accabler avec ce qu’elle traverse déjà et c’est très bien de votre part. Néanmoins, pour ne pas que vous sentiez le syndrome du père déplacé, il est nécessaire qu’elle comprenne que vous avez besoin de passer du temps avec votre bébé.

Vous retournerez très bientôt à vos obligations quotidiennes. Ainsi, le temps pour créer un lien avec votre enfant se réduira encore plus. C’est pourquoi vous devez lui exprimer vos besoins en tant que père.

syndrome du père déplacé

Partagez-vous les tâches. Bien sûr, vous ne pouvez pas allaiter mais vous pouvez néanmoins changer la couche ou les vêtements, par exemple. Vous pouvez également faire dormir le bébé quand il se réveille la nuit.

Une fois que la mère aura récupéré de l’accouchement, elle peut faire d’autres choses pendant que vous vous occupez du bébé.

Votre bébé a écouté votre voix pendant la grossesse, murmurez à son oreille pour qu’il vous reconnaisse. Vous verrez, il est simple de créer un lien avec lui. Faites-lui un câlin, il faut du temps.

Faites-vous votre place. N’attendez pas que les autres le fassent pour vous. Enfin, ne vous frustrez pas et profitez de cette merveilleuse étape de vos vies.