Le sevrage diurne, comment faire pour y parvenir ?

· 30 avril 2018
Dans la vie de chaque bébé, le stade d'abandonner le lait maternel arrive à un moment, pour une raison ou une autre. En ce sens, le sevrage diurne peut devenir le coup d'envoi parfait.

L’une des manières les plus efficaces d’amener le bébé à quitter le sein est le sevrage diurne. Comme son nom l’indique, il consiste à cesser de donner le lait maternel pendant la journée et de réserver ce type d’alimentation seulement pour le moment de dormir. Est-il efficace ? Comment y parvenir ? Nous vous en parlons dans cet article.

En général, les mères doivent attendre que leur bébé ait 8 ou 9 mois pour faire les premières tentatives de sevrage diurneLa raison principale est que le bébé a déjà commencé l’alimentation complémentaire à ce stade, de façon à ce qu’il ne manque d’aucun nutriments s’il mange moins de lait maternel.

D’autre part, comme ce type de sevrage exige une certaine maturité et une capacité de focaliser l’attention sur d’autres stimuli, il est nécessaire que les sens du bébé soient bien développés.

Toutefois, ce n’est pas toujours une tâche facile. Il y a des bébés qui sont très attachés au sein de leur maman, même lorsqu’ils n’ont pas faim. Gardez votre calme : rien est impossible et vous trouverez ici quelques suggestions qui pourront vous aider.

Les raisons de commencer le sevrage

Comme nous l’avons mentionné, le sevrage diurne est un début de transition de l’alimentation exclusive avec du lait maternel à un autre type d’aliments, qui incluent également le lait en poudre.

Les arguments les plus courants qui conduisent souvent à la décision d’arrêter l’allaitement maternel sont les suivants :

Des conseils pour parvenir au sevrage diurne

1. Ne pas proposer le sein pendant la journée

Aussi évident que cela puisse paraître, de nombreuses mères cèdent à la tentation de donner le sein à leur bébé et elles gaspillent ainsi les progrès de quelques jours ou semaines. Votre mission principale pour le sevrage diurne est alors de changer petit à petit les habitudes alimentaires de votre petit.

Le sevrage diurne est une étape que vivent tous les bébés et leurs mamans

Ainsi, au lieu d’allaiter, vous pouvez essayer de lui donner une purée de fruits, du yaourt pour bébés ou tout autre type de recette salée qu’il apprécie. Vous pouvez également proposer d’autres distractions, au cas où votre bébé a mangé récemment. Par exemple: des jeux, des chansons, une promenade.

Rappelez-vous que c’est le moment idéal pour expérimenter des nouvelles textures, saveurs et aliments. Profitez-en pour entreprendre le sevrage diurne.

2. L’habituer à manger avec d’autres personnes

Dans les premiers mois de vie, l’alimentation du bébé est synonyme de son étroite connexion avec sa mère. Toutefois, au moment du sevrage, il est nécessaire et fondamental qu’il soit capable de manger avec d’autres membres de la famille. Ce serait une bonne idée que, le soir, quelqu’un d’autre que la maman lui donne à manger.

De plus, cela peut être très utile pour les mères qui prévoient de travailler ou de retourner au travail dans un futur proche. De même, le sevrage contribue à développer chez l’enfant un certain sentiment d’indépendance par rapport à sa figure principale d’attachement.

« les mères doivent attendre que leur bébé ait 8 ou 9 mois pour faire les premières tentatives de sevrage diurne »

3. Le mettre en place progressivement

Une fois de plus, nous insistons sur l’importance que ce processus ne soit pas mis en place de façon trop brutale. Cela posera des problèmes pour le bébé, qui ne pourra pas s’adapter à son nouveau régime; et aussi pour la femme, qui peut sentir des douleurs et de la dureté dans ses seins en raison de l’excès de lait.

En outre, il n’est pas conseillé pour le système digestif fragile du bébé de changer radicalement d’alimentation. L’adaptation au nouveau régime alimentaire doit se faire avec patience et constance.

Le sevrage diurne doit être mis en place progressivement

4. Cela ne doit pas coïncider avec des moments de stress

Si le bébé traverse une étape difficile comme le retour de sa maman au travail, le sevrage diurne n’est pas une solution viable. Ceci est lié au point précédent: trop de changements brusques peuvent aller à l’encontre du changement d’habitudes.

Par conséquent, si vous prévoyez d’apporter des modifications dans l’alimentation ou dans la vie générale de votre enfant, il est préférable de commencer le sevrage diurne avant ou après cela.

« Si le bébé traverse une étape difficile comme le retour de sa maman au travail, le sevrage diurne n’est pas une solution viable ».

5. Commencer en retirant les tétées éloignées du sommeil

La mère doit faire une sorte de « suivi’ des habitudes alimentaires de son bébé. A partir de là, elle doit éliminer en premier l’allaitement qui n’est pas associé au sommeil. Ces moments se situent au milieu de la matinée, dans l’après-midi ou après le bain, par exemple.

Les autres tétées, plus liées à la proximité dont a besoin le bébé pour aller dormir, seront difficiles à réduire. Le lait en poudre – donné par la mère ou non – peut être un excellent premier pas dans cette direction.

Enfin, il faut considérer que chaque bébé est unique, tout comme l’attachement qui le lie à sa maman. Par conséquent, elle saura mieux que quiconque comment et quand commencer le sevrage diurne. La capacité d’adaptation de votre petit vous surprendra peut-être; il s’agit d’essayer, d’analyser et d’évaluer la façon de poursuivre. Si besoin, vous pouvez évidemment faire marche arrière pendant un moment.