Le rôle important de la kinésithérapie infantile

La physiothérapie est vitale pour le rétablissement de nombreuses affections qui touchent les plus petits de la maison. Découvrez ce que c'est et comment savoir si vos enfants ont besoin d'aide.
Le rôle important de la kinésithérapie infantile

Dernière mise à jour : 02 juillet, 2021

La kinésithérapie infantile ou pédiatrique est un outil très utile lorsqu’il s’agit de traiter et de corriger certaines difficultés du développement moteur de l’enfant, qu’elles soient congénitales ou acquises. Ainsi, le kinésithérapeute sera en mesure de prendre en charge les enfants dès la naissance jusqu’à l’âge de 2 ans.

Selon les experts, la kinésithérapie est adaptée au traitement de certaines pathologies neurologiques, telles que la paralysie cérébrale infantile, les maladies neuromusculaires, le torticolis congénital, etc. Elle est utile également dans les processus rhumatologiques ou respiratoires, dans les anomalies orthopédiques et traumatiques, telles que la scoliose et les malformations du pied, entre autres.

Les spécialistes cherchent à restaurer les fonctions affectées par ces affections, tout en aidant l’enfant dans le développement de la motricité, par des stimulations neuromotrices et psychomotrices. Les techniques de traitement sont généralement utilisées pour corriger la posture, la physiothérapie respiratoire, etc.

Pour les parents, il n’est pas facile de savoir si le bébé a besoin de cette aide pour avoir une croissance normale, mais l’important est que les résultats obtenus sont positifs chez la plupart des patients, qui ont l’espoir de se développer en ayant une meilleure qualité de vie.

Kinésithérapie pour enfants : quand dois-je y aller ?

Généralement, le pédiatre est celui qui prend l’initiative de recommander pour l’enfant de consulter un kinésithérapeute. Cependant, il faut préciser que les traitements individuels chez les bébés de moins de 5 mois sont appliqués lorsqu’il existait une détresse fœtale ou un certain risque sur le développement précoce, comme dans le cas de bébés prématurés.

Cette consultation est essentielle dans les situations où il existe des preuves d’un retard possible dans l’acquisition des capacités de l’enfant typiques de son âge ou de la fonction dans certains cas.

Mais même dans des circonstances normales, les bébés en bonne santé peuvent également bénéficier de ces exercices, pour renforcer leurs muscles, améliorer leur respiration, éviter une mauvaise posture et avoir une bonne élasticité.

La physiothérapie joue un grand rôle dans la prévention de certains problèmes à un âge précoce. Par exemple, il réduit l’apparition des coliques infantiles ou des troubles du sommeil.

Comment savoir si le bébé a besoin d’aide ?

Si le pédiatre ne vous en a rien dit et que vous souhaitez écarter toute possibilité, n’hésitez pas à consulter un bon kinésithérapeute pour enfants. En tant que spécialiste du domaine, il suivra un protocole d’évaluation préalable pour vérifier :

  • La force du bébé.
  • La coordination.
  • Le développement global.
  • Les postures fonctionnelles.
  • La mobilité spontanée.
  • Les conditions musculo-squelettiques.

En fonction des critères médicaux, il appliquera telle ou telle méthode en fonction des besoins particuliers de l’enfant. Parfois, ces exercices sont effectués avec votre collaboration afin que vous appreniez les techniques, les réalisiez à la maison et les aidiez à se sentir à l’aise à chaque séance.

Les objectifs de la thérapie physique dans l’enfance

Les objectifs de cette discipline sont clairs pour l’être humain. Surtout quand il s’agit d’enfants. Nous savons que vous pouvez vous sentir concerné par la santé de votre enfant mais sachez que ces traitements ont plusieurs objectifs :

  • Les aider à être indépendants.
  • Favoriser leur développement normal.
  • Réduire les désagréments divers.

La science met tous ses outils à disposition pour aider les plus petits. Restez forts et accompagnez votre bébé qui a tant besoin de vous en ce moment.



  • Fritz. S. (2001). Fundamentos del Masaje Terapéutico. Editorial Paidotribo. Barcelona.
  • Gracia, M. G. (2007). Masaje infantil. Medicina naturista, 1(2), 45-62.
  • Sebastián, M. Y., & Sebastián, M. Y. (2005). Estimulación multisensorial en el trabajo del fisioterapeuta pediátrico. Fisioterapia, 27(4), 228-238. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S021156380573443X