Le mauvais caractère n'est pas synonyme de caractère

12 juin, 2020
Nous essayerons, dans cet article, de mettre de côté l'idée si enracinée selon laquelle agir en perdant son calme et en répondant mal et d'une mauvaise façon aux personnes signifie avoir beaucoup de caractère. Apprenons les différences entre mauvais caractère et caractère pour comprendre qu'ils ne sont pas synonymes.

Combien de fois, devant une colère ou une réponse de travers d’un enfant (ou non) avons-nous entendu ses parents ou proches dire : « C’est qu’il a beaucoup de caractère ! » ?

Nous devons commencer à comprendre que le mauvais caractère n’est pas synonyme de caractère, et encore moins de beaucoup de caractère. Il n’existe ni raisons, ni motifs pour que quelqu’un puisse se sentir fier d’avoir mauvais caractère.

Définissons ce que sont le caractère et le mauvais caractère

Le caractère fait référence à l’ensemble de traits, de qualités ou de circonstances qui indiquent la nature d’une personne et qui fait qu’elle se distingue des autres. Le caractère configure la personnalité d’une personne ; c’est la façon dont elle réagit face à des situations et se lie aux autres.

En revanche, le mauvais caractère est lié à des attitudes ou à la prédisposition à être ou à se fâcher rapidement, sans beaucoup de raisons apparentes. Il est lié à un état négatif, voire agressif lors de certaines occasions, de la part des personnes qui disent avoir ou ont mauvais caractère.

Par ailleurs, nous pouvons l’associer à des personnes intransigeantes, qui n’écoutent pas, qui n’aiment pas recevoir des conseils et qui perdent rapidement patience.

Nous avons tous du caractère, nous en possédons tous un certain type, mais nous n’avons pas tous mauvais caractère. Le mauvais caractère n’est donc pas synonyme d’avoir du caractère ou beaucoup de caractère : c’est simplement un trait parmi d’autres, une caractéristique du caractère et de la personnalité d’une personne.

Un enfant se bouchant les oreilles

Caractère et mauvais caractère : nous ne devons pas confondre les termes

Toutes ces personnes qui se vantent de leurs mauvaises manières et façons de répondre, celles qui pensent pouvoir exiger des autres qu’ils supportent leurs coups de colère, celles qui ont peu de tact et aucune empathie vis-à-vis des autres…

Toutes ces personnes devraient savoir que leur mauvais caractère n’est pas justifié par un fort caractère. Et qu’il ne les autorise pas à se sentir fortes et toutes puissantes. Elles devraient toutes savoir qu’elles ont simplement une “humeur de chien” et que cela n’a rien de bon ou de spécial.

Qui plus est, si nous demandions à certains psychologues de parler de ce point, ils nous diraient peut-être qu’une personne qui ne sait pas se contrôler n’a de fait pas beaucoup de caractère et a, par ailleurs, probablement, des problèmes avec ce dernier.

Au contraire, une personne qui a un caractère fort est capable de s’auto-contrôler pour ne pas perdre son calme sans raisons qui le justifient. En outre, elle sait aussi être et se comporter avec les personnes, en leur parlant et en s’adressant à elles avec politesse, respect et attention.

Le mauvais caractère n’est pas synonyme de caractère

Nous ne sommes donc pas d’accord avec le fait qu’avoir mauvais caractère soit synonyme de caractère ou de personne avec beaucoup de caractère. Nous pourrions même dire qu’avoir mauvais caractère et beaucoup de caractère sont des antonymes. Vous pouvez le vérifier par vous-mêmes :

  • Une personne avec beaucoup de caractère se contrôle lors de situations extrêmes. Une personne avec un mauvais caractère perd immédiatement son calmeen s’exclamant, en menaçant et en lançant des injures à tout-va, sans raison et sans le moindre sens.
  • Contrairement à une personne prédisposée à envoyer balader tous ceux qui viendraient lui faire des commentaires, une personne avec beaucoup de caractère sera toujours prédisposée à observer et analyser tout ce qui l’entoure avant de parler ou d’agir.
  • Quelqu’un avec beaucoup de caractère, en cas de besoin de contestation ou de remise en place d’une personne, cherchera des arguments solides avant de le faire. Quelqu’un avec un mauvais caractère trouvera des menaces et des cris.
  • Il n’y a rien de comparable entre être négatif, fermé et impétueux et être positif, agréable et tranquille. Se laisser dominer par la colère et savoir se contrôler en réfléchissant sont deux choses bien différentes. Il vaut mieux être et partager du temps avec des gens tranquilles et calmes plutôt que des personnes qui bondissent pour n’importe quoi.
  • Avoir beaucoup de caractère signifie savoir écouter et recevoir des critiques, savoir modifier des comportements si cela nous rend meilleurs. Cela suppose aussi apprendre de plus en plus de choses et d’attitudes. Au contraire, avoir mauvais caractère implique d’augmenter, jour après jour, la liste d’injures à lancer à tout-va. Beaucoup de mauvais caractère implique de ne pas tenir compte des critiques et de se vanter d’avoir des comportements qui ne mènent à rien.
Le mauvais caractère chez un enfant

Nourrissez le caractère de votre enfant

Attirer l’attention est très à la mode aujourd’hui, parfois à n’importe quel prix. Ainsi, certains parents sont fiers quand leurs enfants affichent leur caractère ou, plutôt, leur mauvais caractère, parce qu’ils pensent que cela démontre beaucoup de caractère. Or, en ce qui concerne leur éducation, ils ne leur rendent pas service.

Nourrir le mauvais caractère des enfants peut avoir des effets négatifs sur le développement et la conformation de leur personnalité. Au contraire, il est bon de nourrir un bon caractère, surtout chez les enfants et les jeunes, pour qu’ils développent beaucoup de caractère.

Un caractère intègre, critique et rationnel, avec une capacité d’auto-contrôle des émotions et d’objectivité, tolérant et empathique. Ce type de caractère marquera une différence et leur permettra d’évoluer plus facilement dans différents domaines présents et futurs. Il les aidera aussi à atteindre leurs objectifs.

Pour conclure…

Le mauvais caractère n’est pas synonyme de “beaucoup de caractère”. Avoir mauvais caractère peut au contraire, bien souvent, dénoter peu de caractère. Même si ces affirmations peuvent fâcher ceux qui sont fiers de leur mauvais caractère…

Une personne qui possède beaucoup de caractère ne perd pas son calme si facilement et a beaucoup de ressources pour être dans des situations et interagir avec les gens. En revanche, quelqu’un sans beaucoup de caractère n’a pas d’autre issue que ses “moi je” et ses coups de colère.

Par ailleurs, cultiver une bonne dose de caractère n’est pas une tâche aisée car crier ou répondre de travers, n’importe qui peut le faire…