Le développement moteur des enfants de 0 à 5 ans

· 1 avril 2018
Vous êtes-vous déjà demandé comment il est possible que votre enfant, qui avant était à peine capable de ramper, pratique maintenant du sport et fasse des acrobaties ? Ici, nous examinerons les caractéristiques du développement moteur chez les enfants de 0 à 5 ans.

Des réflexes néonataux à l’écriture de phrases, le développement moteur chez les enfants de 0 à 5 ans est une étape d’évolution et d’apprentissage permanents, à la fois pour eux et pour leurs parents.

Pendant cette période, une série de changements dans les compétences motrices permettent la coordination des os, des muscles, des tendons et des nerfs. La capacité de marcher et la précision pour prendre les choses sont deux compétences qui définissent les êtres humains.

Ils commencent à se développer au moment de la naissance, et des organes clés interviennent. Parmi eux, on peut souligner :

  • Le cerveau.
  • La moelle épinière.
  • Les nerfs périphériques.
  • Les muscles
  • Et les articulations.

Le système nerveux, responsable du développement moteur, mûrit dans un ordre préétabli. La séquence est claire et prévisible, ce qui permet de surveiller et de détecter d’éventuelles anomalies.

Le premier signe du développement moteur chez les enfants

Le premier signe de l’activité motrice se trouve au niveau de la tête. Le nouveau-né peut la tourner d’un côté à l’autre quand il est couché sur le dos. D’un autre côté, s’il est couché sur le ventre, il peut la lever un peu.

Petit à petit, le bébé va développer le mouvement des mains. Ce dernier est indispensable au développement moteur chez les enfants de 0 à 5 ans.

Il y a plusieurs étapes à travers lesquelles l’enfant passe. Quand il naît, il mesure, en moyenne, 50 centimètres et pèse 3,5 kilos. Il a une grosse tête et de gros yeux, un petit nez, de grosses joues et le menton fendu. De là, commence la courbe du développement physique et cognitif, psychologique et social.

« Dans le développement moteur d’un enfant, sont impliqués des organes clés tels que le cerveau, la moelle épinière, les nerfs périphériques, les muscles et les articulations ».

Dès deux mois, la coordination de l’œil avec la main commence. L’enfant voit un objet et essaie de le prendre, jusqu’à ce qu’il réussisse à l’attraper avec de la pratique.

Il sourit et tire la langue

De trois mois à un an, nous pouvons différencier trois étapes bien marquées en termes de développement moteur de l’enfant:

  • À trois mois, le bébé commence à sourire et à tirer la langue. Il est capable de rester assis avec du soutien. Avec le développement moteur chez les enfants de 0 à 5 ans, le babillage commence aussi. Il garde les mains ouvertes et tient un objet avec ses doigts et la paume de sa main.
  • Après six mois, il commence à ramper et s’assoit sans aide. Quelques mois plus tard, il pourra se lever et faire quelques pas. Bien que maladroitement, il prend des objets avec les deux mains sans utiliser ses doigts et les lâcher. Il peut également diriger sa main vers le côté opposé du corps.
  • Plus ou moins à partir de 6 mois, son indépendance et sa curiosité augmentent. Il met tout dans sa bouche, et c’est donc une étape à risque.
À partir d'un certain âge, le développement moteur de l'enfant va s'accélérer dans son évolution.

Marcher avec de l’aide

Après un an, il découvre les escaliers, qu’il peut grimper avec de l’aide. Il construit une tour de deux cubes et lance puis ramasse le ballon avec les mains et les pieds. Il est également capable de prendre des objets avec l’index et le pouce.

Il commence à manger seul et s’assied sur une petite chaise. Son autonomie augmente, mais aussi ses crises de colère et sa jalousie.

À deux ans, il monte et descend seul les escalierssaute à deux pieds, donne un coup de pied au ballon ou fait du tricycle. Son développement social et cognitif augmente et il interagit davantage avec les autres enfants.

Il est capable de tracer des lignes et de feuilleter des livres. Il se nourrit avec une cuillère et forme des phrases, parfois incohérentes.

Depuis le toboggan

Courir vite, tracer un cercle ou se tenir debout sur un pied sont des compétences qui se développent après 3 ans. Couper avec des ciseaux, assembler un puzzle de trois pièces, glisser sur un toboggan et marcher sur la pointe des pieds.

À quatre ans, il se tient sur un pied plus longtemps. Il saute, grimpe et danse avec habileté. Il se penche et touche le sol avec ses mains et ouvre une serrure avec une clé. Aussi, il exprime des pensées, perfectionne ses dessins et adore les jeux collectifs.

Les bénéfices psychologiques des LEGO

Il a 5 ans : il écrit déjà des mots

Après cinq ans, l’enfant est capable de descendre les escaliers avec un pied sur chaque marche. Tracer des triangles, des chiffres et des mots simples, en majuscules et en minuscules aussi. Il peut faire des noeuds aussi, et couper avec des ciseaux en suivant les lignes. L’enfant peut également écrire des phrases.

À cet âge, l’enfant peut changer de direction en courant et marcher sur une planche tout en conservant son équilibre. Il peut, de même, revenir en arrière.

La dominance latérale apparaît

Par la suite, il commence à établir la préférence pour une main, un œil et un pied, connue comme la domination latérale. Si l’on parvient à obtenir la correspondance entre les trois organes, on parle de latéralité homogène. Sinon, elle sera croisée.

Le développement moteur chez les enfants de 0 à 5 ans a atteint, à cet âge, une gamme assez large d’actes propres. Ils augmenteront en précision, endurance, vitesse, coordination et force pendant la croissance.