Le développement affectif chez l’enfant

8 août 2019
Dans cet article, nous parlerons de l'importance du développement affectif pour exprimer les émotions, considérant que les différents domaines du développement qui sont en jeu dans la croissance des personnes sont continuellement influencés et interagissent.

Le développement affectif est un processus très complexe dans lequel l’enfant acquiert progressivement la capacité de vivre et d’exprimer ses sentiments. Pour y parvenir, le contact avec les autres est essentiel, de telle sorte que les développements social et affectif doivent aller de pair.

L’affectivité se développe tout au long de la vie des gens, mais nous pourrions dire que l’enfance et l’adolescence sont des étapes cruciales pour apprendre à reconnaître et à gérer les émotions, ainsi que les sentiments.

Le développement affectif

Le développement affectif peut être compris comme la façon dont les gens établissent des affections et leur manière de les vivre et de les comprendre.

L’affectivité englobe les sentiments et les émotions, et fait allusion à des états affectifs multiples et différents, plus ou moins agréables. Nous les rencontrons tout au long de notre vie. De plus, les caractéristiques adoptées par notre chemin de développement affectif détermineront, dans une certaine mesure, le type de liens interpersonnels et les modes de relation qu’une personne établit dans sa vie.

Le développement affectif implique la capacité d’expérimenter et de manifester des états affectifs par des comportements externes. Ces derniers nous permettent de nous intégrer dans notre environnement social. Ce phénomène, à son tour, nous permet de couvrir tous nos besoins fondamentaux (physiologiques, cognitifs, sociaux et affectifs).

Garçon qui joue avec des sourires.

Les étapes importantes dans le développement affectif

Durant l’enfance

Le stade de l’enfance est un pilier fondamental dans le développement de l’affectivité. Depuis notre enfance, nous avons besoin de nous sentir aimés, soignés, valorisés. Le développement de notre personnalité affective en dépend. Tout comme l’évolution correcte d’autres domaines du développement, tels que les domaines psychosocial, cognitif et moteur.

Un facteur important dans la vie émotionnelle future d’un être humain est le type d’attachement qui se développe dans la petite enfance. L’attachement, développé par John Bowlby (1986), est défini comme l’ensemble des sentiments associés aux personnes avec lesquelles on vit. Sentiments qui influencent le sujet en lui apportant sécurité, bien-être et plaisir, générés par la proximité et le contact.

Il s’agit d’un lien affectif qui se forme au cours de la première année de la vie. Il est le résultat du besoin de lien affectif de l’enfant et du comportement qui est mis en jeu pour satisfaire ce besoin. L’attachement des enfants à leurs parents et à leurs frères et sœurs dure habituellement toute leur vie et sert de modèle pour les relations avec les autres enfants et les adultes.

Un lien affectif serein et stable est donc essentiel pour que l’enfant développe un modèle mental positif et un comportement social adapté et sûr. Cela influence le développement psychomoteur de l’enfant au cours des premières années de sa vie et son développement figuratif ultérieur.

Durant l’adolescence

C’est une étape importante dans le développement affectif et la formation de la personnalité. Les échanges et les interactions sociales se développent d’une manière extraordinaire. Pour autant, elles affaiblissent la référence à la famille et aux figures d’attachement de l’étape infantile.

Parallèlement à l’émancipation familiale, l’adolescent établit des liens plus étroits avec ses pairs et les premières relations de couple apparaissent.

Le développement affectif à l’adolescence est lié à des besoins différents. Tout d’abord, il s’agit du besoin d’intimité. Ce dernier leur permet d’intérioriser et d’opérer un réajustement psychobiologique produit par les changements corporels qu’ils vivent.

Mais également le besoin de liberté et d’indépendance par rapport à leur famille. Celui-ci les fait progresser dans leur autonomie, une condition d’entrée dans la vie adulte. Et, en outre, le besoin de construire leur propre personnalité et identité. Ces dernières sont le produit de leur projet de vie, de leurs préférences et de leurs choix sociaux, sexuels, professionnels et vocationnels.

Les théories qui expliquent le développement de l’affection

Il existe quelques théories importantes qui expliquent le développement de l’affectivité. Il s’agit notamment des stades du développement psychosocial d’Erik Erikson, représentant de l’école psychanalytique. L’auteur affirme que le développement affectif est une constante qui dure toute l’existence d’une personne et qui passe par huit phases.

À chacune de ces étapes, la personne doit accomplir une tâche précise afin d’acquérir une série de compétences. Cela se produit parce qu’il y a une « crise » psychosociale, dont le dépassement fera progresser le développement des capacités affectives.

Les crises dont parle l’auteur seront représentées par deux paires opposées. L’une d’elles représente la résolution positive de la crise, l’autre sa résolution négative. Vous pouvez consulter sa théorie ici.

Une fille et son père  le développement affectif chez l'enfant.

Pour sa part, Henri Wallon, auteur de la même école que Piaget, soulève dans sa théorie en relation avec le développement de l’affectivité que :

  • Les relations humaines façonnent les gens.
  • Toutes les relations sociales sont importantes, pas seulement les principales figures de l’attachement comme les parents et les éducateurs.
  • L’affectivité joue un rôle fondamental dans le développement des personnes. Elle constitue, en soi, un système d’expression antérieur et parallèle à la langue.

Comment promouvoir le développement de l’affection chez les enfants ?

Pour que le développement affectif soit satisfaisant, nous devons promouvoir ce qui suit chez les enfants et les adolescents, et même chez les adultes :

  • Reconnaître, renforcer et maintenir les liens affectifs. Dans la petite enfance, avec le lien affectif de l’attachement et, plus tard, à mesure que les enfants grandissent, les éduquer dans la connaissance de soi et l’estime de soi, la détection et la régulation de leurs propres émotions.
  • Créer et garantir des environnements familiaux et scolaires dans lesquels le climat est convivial, respectueux, calme et stimulant. Ceci est fondamental pour que le développement affectif atteigne sa plénitude et influence le développement intégral de la personne.
  • Encourager, développer et promouvoir le dialogue et la communication. Le développement affectif passe par la reconnaissance et l’expression des sentiments et des émotions. Par conséquent, l’échange social est fondamental pour reconnaître les besoins affectifs, les leurs et ceux des autres.
  • Bowlby, J. (1986). Vínculos afectivos, formación, desarrollo y pérdida. Editorial Morata. Madrid.
  • Ocaña, L. (2011). Desarrollo socioafectivo. Editorial Paraninfo.