Le dessin comme première forme d'écriture de l'enfant

07 novembre, 2020
Les enfants dessinent avant d'écrire et, dans leurs dessins, expriment comment ils se sentent et comment ils voient le monde qui les entoure. Le dessin est la première forme d'écriture des petits.

Pourquoi est-il important de développer le dessin chez nos enfants ? Des recherches démontrent que ce dernier constitue un aspect primordial dans la construction du langage écrit. Elles le considèrent même comme la première forme d’écriture de l’enfant.

Déjà à la Préhistoire, le dessin jouait un rôle important dans la communication des personnes. Nous savons que le système de représentation à travers des dessins ou une écriture idéographique était la façon, pour nos ancêtres, de se comprendre et de communiquer.

Au fil du temps, les idéogrammes se sont transformés en symboles graphiques et ont abouti au langage écrit. La même chose se produit chez les enfants. Les petits arrivent à l’écriture à travers le dessin : le dessin infantile représente donc un instrument précieux pour l’apprentissage de l’écriture.

Un enfant qui dessine.

Vygotsky et le langage écrit

Vygotsky et ses collaborateurs ont étudié ce qu’ils appellent « la préhistoire du langage écrit chez les enfants ». Selon leurs études, le processus d’apprentissage de l’écriture suit une trajectoire.

Cette trajectoire commence avec les symboles les plus primaires, comme les gestes et le jeu. Ensuite, une autre étape commence autour de 18 mois, lorsque les enfants utilisent le gribouillage et le dessin comme une forme d’écriture pour représenter le mot écrit.

Par ailleurs, Vygotsky comprend qu’il existe un lien très étroit entre le langage oral et le dessin. Il explique que l’enfant, quand il dessine, le fait généralement en termes de narration : il dessine une histoire de la même façon qu’il le ferait en parlant.

Ainsi, Vygotsky conclut que le dessin est un langage graphique qui surgit à partir du langage verbal. Les dessins chez les enfants peuvent donc être considérés comme le premier stade du développement du langage écrit.

En outre, à travers ses graphismes, l’enfant commence à développer la coordination visuelle et motrice. Il apprend aussi à dominer les traits et à organiser ses dessins. Tous ces aspects, même s’ils peuvent sembler insignifiants, sont la base pour l’apprentissage de l’écriture.

Le dessin dans le développement de l’écriture

Quand l’enfant commence l’apprentissage de la lecto-écriture, il ne fait pas la distinction entre dessin et écriture. Il comprend néanmoins l’écriture comme un système iconographique qui lui permet de comprendre que dessiner et écrire sont des formes de communication.

À travers les dessins, le petit peut communiquer ses pensées, ses sentiments et sa connaissance vis-à-vis du monde qui l’entoure. Ainsi, quand il dessine, il se parle à lui-même ; à travers ses dessins, il exprime ce qu’il ne peut pas extérioriser avec des mots.

Par ailleurs, au cours de ce premier stade, les enfants “lisent” ce qu’ils dessinent, même s’ils changent leur lecture chaque fois qu’ils le font. L’essentiel est que le petit donne un sens à son dessin et le considère comme de l’écriture.

Par exemple, si nous demandons à un enfant qu’il note quelque chose ou écrive une histoire, il fera des gribouillages ou des dessins sur une feuille et les séparera même les uns des autres comme s’il s’agissait de mots.

De cette façon, le petit invente des formes graphiques qui symbolisent ses idées et ses pensées, une sorte d’idéogramme qui aurait du sens pour lui. Il crée en fait son « premier alphabet ».

C’est pour cela que l’on considère le dessin comme la première forme d’écriture de l’enfant. Il est donc bénéfique de promouvoir une motivation chez les petits, pour qu’ils expriment leurs idées dans les dessins. Cela les préparera à comprendre les aspects conventionnels de la langue écrite.

Le dessin comme forme d’expression

En plus de l’importance qu’a le dessin en tant que première forme d’écriture chez les enfants, il peut révéler plusieurs aspects sur nos enfants, comme des peurs, des traumas, des désirs, des humeurs, qui sont leurs meilleurs amis, ce qu’ils préfèrent faire, etc. Les dessins disent beaucoup de choses sur nos enfants.

Un enfant qui fait un dessin avec des feutres.

Ainsi, à travers les dessins, l’enfant peut communiquer ses pensées, ses sentiments et sa connaissance vis-à-vis du monde dans lequel il vit.

Le petit, quand il dessine, parle avec lui-même : il dessine non seulement ce qu’il voit, mais aussi ce qu’il ressent et la façon d’interpréter le monde qui l’entoure. À travers ses dessins, il exprime ce qu’il ne peut pas dire avec des mots. Les dessins, bien souvent, reflètent donc le caractère des petits.

Il existe plusieurs indicateurs représentatifs, dans les dessins des enfants, qui permettent de connaître leur personnalité. Parmi ces indicateurs, on peut souligner la taille du dessin, les couleurs qu’ils ont utilisées, son emplacement sur la feuille et, logiquement, le contenu.

Le dessin comme première forme d’écriture de l’enfant : recommandations

Le dessin peut être considéré comme un instrument privilégié que les enfants utilisent pour exprimer leurs pensées et sentiments. Il a donc la même valeur que le mot et constitue leur première forme d’écriture.

Les parents et les professeurs doivent donc encourager les enfants à dessiner et à y prendre du plaisir. Même s’ils n’ont pas tous la même habileté au moment de dessiner ou ne sont pas tous aussi créatifs, il est fondamental que les adultes se montrent enthousiastes et donnent leur approbation quand leurs enfants leur font un dessin ou quand ils en ramènent un de l’école.

En tant que parents, nous devons valoriser leur spontanéité et laisser libre cours à leur imagination. Peu importe si l’enfant place le soleil dans la partie inférieure de la feuille ou un poisson sur une montagne, ou s’il colorie un arbre en noir. Ce ne sont pas des raisons pour corriger ou gronder l’enfant. Il est très important de le laisser s’exprimer librement.

Il faut aussi bien garder à l’esprit que dessiner n’est pas comme faire ses devoirs, même s’il s’agit de la base fondamentale dans l’apprentissage de la lecto-écriture. Dessiner doit être, pour les enfants, une activité ludique et amusante.