Le décollement de la poche pendant la grossesse

· 21 septembre 2018
Parmi les incidents qui peuvent survenir pendant la grossesse, le décollement de la poche est l'un des plus graves. Les conséquences sont diverses, mais l'une des plus importantes est la difficulté du bébé à recevoir de l'oxygène et des nutriments.

Le décollement de la poche pendant la grossesse est l’une des situations les plus graves, car le bébé pourrait ne pas recevoir suffisamment d’oxygène ou les nutriments nécessaires pour son développement.

Dans la pratique, ce problème peut nécessiter une surveillance plus ou moins importante en fonction de différents facteurs comme le moment de la grossesse, le lieu et le dossier médical de la patiente.

Pourquoi cela se produit-il ?

Pour le moment, on ne sait toujours pas pourquoi le décollement du placenta se produit. Il existe certains facteurs de risque qui augmentent les possibilités d’être dans cette situation.

Les facteurs de risque dans cette situation sont : souffrir d’hypertension artérielle, avoir plus de 35 ans, fumer, souffrir d’une infection de l’utérus, avoir une lésion à l’abdomen suite à un accident, avoir déjà eu un décollement placentaire lors d’une grossesse précédente et une rupture des membranes.

Comme nous l’avons vu, un décollement de la poche pendant la grossesse peut être l’un des problèmes les plus graves pendant cette période. Par conséquent, il est important que la femme enceinte suive un contrôle strict pendant la grossesse et qu’elle aille consulter un médecin dès l’apparition de n’importe quel symptôme, notamment s’il s’agit d’une hémorragie.

Dans la pratique, cette situation est plus courante qu’on ne le pense. En effet, près de 20 % des femmes enceintes ont ce problème, les parents sont alors généralement très inquiets.

symptômes du décollement de la poche

Les symptômes d’un décollement de la poche pendant la grossesse

Douleurs abdominales

Lorsqu’un décollement de la poche ou du placenta se produit, la femme a une forte douleur abdominale qui peut être décrite comme lancinante et aiguë. Dans certains cas, des contractions peuvent apparaître, c’est-à-dire que l’utérus se contracte et il est possible de noter ce changement tant évident

Saignement vaginal

Un autre symptôme caractéristique de ce décollement est le saignement vaginal ou l’hémorragie. La quantité de sang est proportionnelle au placenta qui s’est décollé de l’utérus.

Autres symptômes

Chaque corps est différent, donc il faut se souvenir que les symptômes ne sont pas toujours les mêmes pour les situations qui peuvent se présenter pendant la grossesse.

Dans la réalité, il n’y a pas toujours de saignement ou d’hémorragie. C’est pour cette raison qu’il faut consulter un médecin lors de l’apparition de n’importe quel symptôme anormal, comme des contractions de l’utérus ou un changement des mouvements du fœtus.

« Dans la pratique, cette situation est plus courante qu’on ne le pense. En effet, près de 20 % des femmes enceintes ont ce problème, les parents sont alors généralement très inquiets. »

Les risques selon l’avancement de la grossesse

Pendant le premier trimestre

Lorsque le décollement de la poche se produit pendant le premier trimestre, les risques sont considérablement moindres que plus tard dans la grossesse.

Si le spécialiste perçoit l’activité cardiaque du fœtus, le pronostique devrait être positif, car dans 80 à 90% des cas, les choses rentrent dans l’ordre. Cependant, si le problème continue après le deuxième mois de grossesse, le pronostique est souvent moins encourageant.

Par ailleurs, si le médecin ne perçoit pas d’activité cardiaque, la situation est préoccupante. En effet, il existe dans ce cas une possibilité pour que ce soit un cas d’avortement spontané. Dans ce cas, le fœtus est expulsé généralement de façon naturelle.

conséquences du décollement de la poche

Pendant le deuxième et troisième trimestre

Le décollement de la poche est plus courant pendant le troisième trimestre de grossesse et la gravité de la situation dépend de l’état médical de la patiente. Par exemple, s’il s’agit d’un hématome occasionnel, alors ce n’est pas si grave. En effet, il s’agit de la rupture d’une veine située dans la partie inférieure de la poche ou du placenta.

Par ailleurs, si le décollement est reconnu comme étant un hématome rétro-placentaire, il s’agit d’un décollement prématuré de la poche. La conséquence est que le bébé ne reçoit pas assez d’oxygène. Si cela n’est pas traité à temps, le bébé peut en mourir.

Il existe quelques différences importantes en ce qui concerne les symptômes et notamment entre ces deux types d’hématome. Lorsqu’il s’agit d’un hématome occasionnel, l’hémorragie devrait être peu abondante et de couleur sombre, voire parfois noire.

Au contraire, lorsqu’il s’agit d’un hématome rétro-placentaire, les symptômes les plus fréquents sont : l’abdomen dur, des douleurs abdominales permanentes et aiguës, une hémorragie obscure et peu abondante, une sensation de faiblesse et des nausées parmi d’autres signes.

Il faut se souvenir que, aussi bien pendant le second que le troisième trimestre de grossesse, vous devez rapidement consulter un médecin si vous constatez une hémorragie.