Le caractère des enfants : ce n'est pas toujours la faute des parents

Beaucoup de facteurs externes influencent le caractère de votre enfant. Les connaissez-vous ?
Le caractère des enfants : ce n'est pas toujours la faute des parents

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2022

C’est un fait : la société a toujours mis beaucoup de pression sur les parents et les méthodes d’éducation qu’ils mettent en place avec leurs enfants. En effet, le mythe populaire soutient que le fait que leurs petits agissent toujours de la bonne manière et sachent fonctionner dans n’importe quel domaine de la vie dépend entièrement d’eux.

De ce fait, les parents doutent de nombreux enseignements qu’ils transmettent chaque jour à leurs enfants et se demandent constamment s’ils le font bien.

Or, deux anthropologues ont exprimé leur désaccord avec ces perceptions sur l’éducation et ont décidé d’enquêter sur le sujet dans différentes sociétés à travers le monde. Ainsi, ils ont conclu que le caractère des enfants n’était pas seulement la faute des parents.

Les parents ne sont pas toujours responsables du caractère de leurs enfants

Robert et Sarah LeVine, deux anthropologues liés à l’Université de Harvard, ont pris l’initiative d’enquêter sur les formes d’éducation des enfants dans différentes parties du monde. Leurs conclusions ont été documentées dans un livre intitulé Do Parents Matter ? – Pourquoi les bébés japonais dorment profondément, les frères et sœurs mexicains ne se battent pas et les familles américaines devraient simplement se détendre. Dans ses 193 pages, les chercheurs partagent les leçons quotidiennes que reçoivent les enfants au Kenya, en Inde, au Mexique et au Venezuela.

En premier lieu, le duo d’anthropologues soutient que dans les sociétés africaines, les parents ne placent pas autant de barrières entre leurs enfants et leur entourage. À tel point qu’il est tout à fait normal pour les femmes d’allaiter des bébés qui ne sont pas les leurs.

Ils indiquent également que, dans les pays asiatiques, il est courant que les bébés soient sous la responsabilité de leurs frères et sœurs plus âgés, de seulement 8 ou 9 ans. Au Japon, on ne voit pas non plus de problème avec les enfants qui dorment avec leurs parents jusqu’à l’âge de 10 ans.

De leur côté, les enfants du Pacifique peuvent aller vivre avec d’autres personnes de leur propre communauté – et ceci tant qu’ils se sentent plus à l’aise avec eux qu’avec leurs parents biologiques.

Au vu de tant d’habitudes parentales différentes dans le monde, les experts ont précisé qu’aucun des enfants ne développait de traumatisme en raison de ces pratiques. En effet, il s’agit de ce à quoi on les habitue et ils comprennent qu’il s’agit de comportements normaux dans leur environnement.

Les parents travaillent sur le caractère de leur bébé.
Il n’y a pas de méthode unique pour élever des enfants et celle-ci est fortement conditionnée par l’environnement et les coutumes du lieu où ils vivent.

Analyse d’experts

Le but du livre n’est pas que les parents aient recours à des techniques parentales utilisées ailleurs, mais qu’ils comprennent qu’il existe de multiples façons d’élever des enfants.

Il n’y a pas de méthodes universelles ou de techniques infaillibles. Par conséquent, ce que les parents devraient faire, c’est s’arrêter un instant pour écouter et essayer de comprendre les besoins de leurs enfants, suivre leurs convictions et agir selon ce qu’ils pensent être le mieux. Et surtout, avoir confiance en leur capacité à élever des enfants car personne ne détient la vérité absolue en matière d’éducation.

Chacune de ces expériences est révélatrice, car elle permet de comprendre que la culture et l’environnement sont en contact direct avec les enfants dès la naissance. Par conséquent, les enfants peuvent prendre diverses références auprès de leurs proches et les inclure dans leur personnalité.

De même, à mesure qu’ils grandissent, les petits se connectent avec leurs frères et sœurs, leurs oncles et tantes, d’autres soignants, les voisins ou leurs amis. À la suite de ce contact, ils peuvent incorporer des habitudes ou des formes et modifier leur caractère.

Ainsi, les parents ne sont pas les seuls responsables du développement des enfants. En effet, à part les informations qu’ils leur transmettent, il existe de nombreuses autres sources qui parviennent toujours aux yeux et aux oreilles des plus petits.

Petite fille avec ses parents.
Éduquez dans un environnement réel, en fonction de vos convictions, et adaptez vos actions aux besoins de vos enfants. Ce n’est qu’ainsi qu’ils atteindront le plus grand bien-être familial.

Les recommandations des experts

Sur la base de ces résultats, les anthropologues affirment qu’il est important que les parents élèvent leurs enfants sans se sentir sous pression. Cet état ne génère que des frustrations et fausse la lecture de la réalité.

En plus de cela, ils indiquent qu’il est essentiel que les parents sachent clairement que les influences extérieures ont un impact significatif sur le caractère des enfants. En fait, elles leur donnent souvent la liberté de devenir celui ou celle qu’ils veulent vraiment être.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 clés à connaître pour une bonne parentalité
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 clés à connaître pour une bonne parentalité

Une éducation juste et respectueuse répond aux besoins physiques, intellectuels et émotionnels de l'enfant..Quelles sont les clés d'une bonne paren...



  • Bland, Andrew. Review of the book Do Parents Matter? by LeVine and LeVine [Internet]. New York: Millersville University; 2018. [citado 05 de mayo de 2022].