Laits spéciaux pour bébés

16 octobre 2019
Dans certains cas, le pédiatre recommande des laits spéciaux adaptés aux bébés ayant des besoins plus spécifiques pour lesquels les préparations normales ne sont pas suffisantes ou adéquates.

Pendant l’allaitement, le meilleur aliment pour un nouveau-né est sans aucun doute le lait maternel. Cependant, les laits maternisés sont nécessaires dans de nombreux cas, et pour des raisons différentes. En outre, il existe aujourd’hui des laits spéciaux conçus pour les bébés ayant des besoins spécifiques, comme les prématurés ou les bébés intolérants au lactose, par exemple.

L’allaitement maternel

Comme nous l’avons dit, le lait maternel est l’aliment idéal pour un bébé pendant les 6 premiers mois de sa vie. De nombreuses propriétés lui sont attribuées, parmi lesquelles :

  • Il s’adapte aux besoins de chaque enfant, tant en quantité qu’en composition.
  • Il prévient les maladies cardiovasculaires.
  • Le lait maternel aide le système immunitaire du nouveau-né.
  • Il aide à la récupération de la mère après l’accouchement, accélérant la contraction de l’utérus.
  • Il augmente le lien mère-enfant.

Cependant, il n’est pas toujours possible pour la mère d’allaiter son nouveau-né. De nombreuses complications peuvent survenir, comme la mammite, les fissures, l’incapacité du bébé à saisir le mamelon ou même le manque de lait maternel. Il peut aussi s’agir d’une décision personnelle de la mère de ne pas allaiter son bébé pendant la période d’allaitement.

femme allaitant son bébé

Dans tous les cas, il existe des alternatives parfaitement adaptées aux besoins du bébé. Il peut s’agir des laits artificiels ou des préparations pour nourrissons. Nous appelons lactation mixte l’alimentation complémentaire qui associe lait maternel et lait maternisé.

Lait artificiel ou lait maternisé

Les laits maternisés ont été soigneusement conçus pour imiter au mieux le lait maternel. Chaque étape de l’alimentation du bébé est différente. Le lait maternel s’y adapte naturellement, mais les formules maternisées doivent varier leur composition pour également suivre cette évolution.

Il existe trois principaux types de formules :

  1. 1er âge : pendant les 6 premiers mois de la vie.
  2. 2ème âge : de 6 mois à un an. Après 6 mois, il est nécessaire de commencer à compléter son alimentation avec des céréales, des fruits et des légumes, car le lait ne suffit pas.
  3. Croissance : de 12 mois à 3 ans.

Si nous optons pour une alimentation artificielle ou si nous nous trouvons dans l’obligation d’y recourir, il est important de veiller à l’hygiène. Le biberon doit toujours être correctement lavé. De plus, il ne faut utiliser que de l’eau minérale ou de l’eau du robinet bouillie.

Les laits de formule se présentent sous forme de poudre, nous devons donc ajouter une cuillère de poudre pour chaque 30 millilitres d’eau chaude. Il convient de prendre soin de la façon de chauffer la bouteille, car, dans certains cas, les micro-ondes, par exemple, ne chauffent pas uniformément et peuvent causer des brûlures.

Laits spéciaux

Comme nous l’avons déjà dit, parmi les laits maternisés, il existe des laits spéciaux adaptés aux bébés ayant des besoins plus spécifiques. Il s’agit de ceux pour lesquels un lait artificiel normal n’est pas suffisant ou adéquat. Dans ces cas, le pédiatre recommandera le lait le plus approprié.

Certains des cas dans lesquels il est nécessaire d’utiliser des laits spéciaux sont :

  • Bébés prématurés. Les formules utilisées ont une densité calorique et un apport en protéines plus élevés. De même, elles contiennent davantage de matières grasses, lesquelles sont plus faciles à absorber. Enfin, elles sont enrichies en phosphore et en vitamines A et D, principalement. Elles sont spécialement conçues pour les bébés de faible poids.
  • Intolérance au lactose. Des formules sans lactose sont utilisées, car ces enfants n’ont pas de lactase, l’enzyme intestinale responsable de la digestion de ces glucides. Le lactose est remplacé par un autre hydrate de carbone, habituellement la maltodextrine.
femme préparant du lait maternisé

  • Allergie aux protéines du lait de vache. On utilise des hydrolysats de protéines dans lesquels la structure de ces mêmes protéines est modifiée de façon à ne pas provoquer de réaction allergique. Les protéines du lait sont déjà partiellement digérées, en petits morceaux, de sorte qu’elles peuvent être absorbées plus facilement.
  • Régurgitation. Il existe des formules anti-régurgitation qui utilisent un épaississant pour augmenter la viscosité du lait dans l’estomac et éviter ou améliorer ce problème. Elles ont également une teneur plus faible en matières grasses pour favoriser la vidange gastrique. Auparavant, on les appelait des formules anti-reflux. Elles n’améliorent toutefois pas le reflux gastro-œsophagien, selon certaines études Elles ne sont donc utiles que contre les régurgitations et les vomissements.
  • Malabsorption.
  • Incapacité à digérer les graisses.
  • Maladie cardiaque.

Sachez aussi

Il existe également d’autres types de laits spéciaux, comme les préparations à base de soja, utiles en cas de galactosémie. Les enfants de moins de 6 mois ne doivent toutefois pas en consommer. D’autres formules sont conçues pour améliorer les problèmes digestifs mineurs ou les symptômes fréquents, comme la constipation ou les coliques.

Dans chaque cas particulier, le pédiatre évaluera et déterminera le type de lait le plus approprié pour chaque bébé. Un avis médical est nécessaire pour utiliser ces formules spéciales. Il est en effet possible de compromettre la santé des plus jeunes enfants en les exposant à des carences nutritionnelles ou à trop d’excès.

  • Satriano, R., Lopez, C., Tanzi, M. N., Jasinski, C., Rebori, A., Peregalli, F., … & Aria, R. (2012). Recomendaciones de uso de fórmulas y fórmulas especiales. Archivos de Pediatría del Uruguay83(2), 128-135.
  • Artazcoz, M. G. O. (2007). Lactancia artificial: técnica, indicaciones, fórmulas especiales. Pediatria integral, 318.
  • de Miguelsanz, J. M., Vicente, C. A., Temprano, M. M., & Hinojal, M. T. (2018). Principales fórmulas especiales utilizadas en lactantes. Acta pediátrica española76(3), 50-54.