La vie intra-utérine : implications émotionnelles

19 avril 2019
Ce que nous ressentons lors de cette étape dans l'utérus déterminera comment nous nous sentirons tout au long de notre vie.

Bien que nous obtenions toujours plus d’information sur la vie intra-utérine, celle-ci demeure une étape à la fois vitale mais méconnue. Tout au long de cet article, nous allons explorer ce que vit le bébé pendant la grossesse et quelles implications cela entraîne.

Le bébé ressent et souffre

On a longtemps pensé que le développement dans le ventre maternel était un processus purement biologique. Néanmoins, le rôle que jouent les états émotionnels est de plus en plus clair.

La communication des états émotionnels vers notre bébé se produit principalement grâce à l’échange d’hormones et aux réactions physiologiques.

À partir de la sixième semaine de grossesse, le bébé est capable de percevoir les bruits autour de lui, tels que les mouvements du liquide amniotique ou les battements du coeur de sa mère. Ces derniers lui paraissent agréables.

Dès la douzième semaine, il commence à être sensible aux stimuli émotionnels de la mère. Il est capable d’écouter et de reconnaître la voix de celle-ci et il s’émeut. En outre, il peut savoir si elle est nerveuse ou sereine et distinguer si elle lui parle avec amour ou non.

Le bébé n’a pas d’émotions en tant que telles. Il éprouve néanmoins des sensations qui surgissent en fonction des pensées, des sentiments et des mots qu’il reçoit de la part de sa mère. Il peut ainsi ressentir du plaisir et du bien-être ou s’alarmer et sursauter.

En outre, il apprend à se sentir aimé ou rejeté en fonction des réactions maternelles envers lui.

Lisez également :
L’amour de ma vie m’appelle maman

Une mère montre son échographie sur son téléphone portable

Implications émotionnelles de la vie intra-utérine

La vie intra-utérine a plus de répercussions que nous l’imaginons. En effet, on commence à développer des croyances et des comportements qui nous accompagneront tout au long de notre vie.

Le stress et l’anxiété sont les états émotionnels que l’on transmet le plus tôt. Les bébés qui absorbent des émotions négatives et douloureuses pendant la grossesse ont plus de probabilités de déboucher vers un accouchement difficile.

En outre, les bébés auront plus de problèmes pour dormir et une prédisposition aux coliques. Ils pleureront plus et seront moins sociables. Cela affectera également leur quotient intellectuel et augmentera le risque de souffrir d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

En revanche, les enfants qui auront absorbé des états émotionnels positifs pendant la grossesse seront plus gros à la naissance, ils mangeront et dormiront sans difficulté. Leur système immunitaire sera plus développé. Ils deviendront des personnes plus joyeuses, pacifiques et équilibrées.

En outre, si pendant la grossesse, vous vivez souvent des états de plénitude, le bébé enregistrera cette information dans sa mémoire cellulaire. Il cherchera ainsi à vivre ces moments, en étant une personne plus heureuse.

Aimez-le et il s’aimera

Mais ce n’est pas seulement que ce vous ressentez qui affectera le développement émotionnel de votre futur enfant. En effet, votre opinion de lui aura une répercussion énorme.

Un foetus qui se trouve dans un environnement harmonieux, qui reçoit de sa mère tout quand il en a besoin se sentira tranquille. Il vivra dans la sécurité et l’amour et il se développera tranquillement. Un enfant qui est désiré grandit en sachant qu’il est aimé et protégé. Ces sentiments l’accompagneront à l’âge adulte.

En revanche, un bébé qui n’est pas prévu ni désiré, qui occasionne un conflit chez la mère, grandit en se sentant rejeté. Il perçoit les émotions négatives que sa mère éprouve envers lui. Il vit ainsi ces neuf mois dans une grande insécurité.

En effet, la personne qui doit lui offrir amour et alimentation et dont il dépend complètement ne l’aime pas.

Si une femme enceinte perd un être cher et que la perte la plonge dans un état de profonde tristesse et de déconnexion de sa grossesse, le bébé se sentira désemparé.

Si la mère souffre de stress au travail et d’anxiété, le bébé sentira ces préoccupations. Lorsqu’une mère se sent abandonnée ou maltraitée par son conjoint, le bébé sentira aussi l’abandon et la maltraitance.

Une femme enceinte tient son ventre

Vie intra-utérine positive

Que faire pour offrir au bébé une vie émotionnelle positive dans l’utérus ?

  • Parlez-lui, chantez et lisez-lui des contes. Développez, en tant que parents, un lien émotionnel avec l’enfant grâce à la voixOffrez-lui des mots doux et affectueux.
  • Faites en sorte de vous rendre dans des lieux harmonieux et essayez d’être en contact avec la nature. Promenez-vous.
  • Mettez-lui de la musique douce. Cela l’aidera à se sentir tranquille et serein.
  • Visualisez votre bébé avec des qualités positives. Imaginez-le en étant heureux, en réussissant et en étant aimé à chaque étape de sa vie.