La technique positive des trois appels d'attention

13 octobre, 2020
Pour éduquer nos enfants, il est important d'appliquer des techniques positives qui respectent leur estime de soi et ne les blessent pas, comme la technique des trois appels d'attention.

Lorsqu’il s’agit d’éduquer les enfants, il est très important d’appliquer la discipline positive pour ne pas blesser leur estime de soi et leur sécurité. Nous allons ici nous intéresser à la technique des trois appels d’attention pour corriger les petits quand ils ne nous écoutent pas.

Il est indispensable de ne pas employer de comportements et de traitements négatifs vis-à-vis des enfants car cela affecte leur attitude et leur comportement de façon négative. Cette technique permet d’attirer l’attention des enfants de manière positive et est assez efficace. Vous voulez en savoir plus ? Poursuivez votre lecture !

La technique des trois appels d’attention

Quand votre enfant ne fait pas attention à vous, vous devez sûrement lui répéter un million de fois de faire telle ou telle chose. Malgré cela, il n’écoute toujours pas et cela vous pousse, la majorité du temps, à vous mettre en colère, à perdre patience et à élever la voix. Or, c’est précisément ce que vous devez éviter de faire.

Education positive d'une petite fille.

Les cris et les comportements brusques finissent par faire du mal à l’enfant et à son estime de soiEt nous autres parents finissons par nous sentir mal pour avoir crié ou parlé d’une mauvaise façon. Par conséquent, nous ne devons pas en arriver à ce point pour éviter de nuire à son développement émotionnel.

Cette technique des trois appels d’attention est efficace et les enfants finissent par s’habituer à ces trois points derrière lesquels il y aura des conséquences s’ils ne font pas ce qu’on leur demande (perte de récompenses ou de privilèges, mais pas de punition).

Même si les cris apportent des résultats à court terme, ils ont plus de conséquences négatives à long terme. Il vaut donc mieux les éviter. Grâce à la technique dont nous parlons ici, même si les résultats mettront du temps à apparaître, nous préviendrons beaucoup de problèmes futurs.

Comment se servir de cette technique des trois appels d’attention ?

Il est important de bien prendre en compte que, lorsque nous nous servons de cette technique des trois appels d’attention, nous devons le faire de manière graduelle et contrôler le ton de notre voix lors des trois phases. C’est très important.

Premier appel d’attention

Lors de ce premier appel, nous utiliserons un ton calme et tranquille. Nous pouvons même demander au petit de réaliser une certaine action de façon affectueuse : « Tu peux ramasser tes jouets, s’il te plaît ? ».

Second appel d’attention

Si, après le premier appel, l’enfant ne nous écoute toujours pas, nous devons passer au suivant. Ici, le ton de voix doit être plus sérieux pour que l’enfant se rende compte que nous ne plaisantons pas et qu’il doit faire ce que nous lui demandons.

Troisième appel d’attention

Si le premier et le second appel n’ont eu aucun effet sur l’enfant, nous devrons appliquer le troisième appel d’attention. Désormais, nous utiliserons un ton de voix beaucoup plus ferme et, en faisant preuve d’une sécurité totale, nous lui redemanderons de faire ce que nous lui demandons et nous lui parlerons des conséquences s’il n’obéit pas.

Nous aurons toujours recours à la perte de privilèges et jamais aux punitions. Ainsi, si l’enfant écoute, nous lui donnerons quelque chose qu’il souhaite, mais pas quelque chose de matériel : regarder un film ensemble, jouer avec lui, préparer son repas préféré, etc.

Si, malgré cela, l’enfant ne fait pas ce que nous lui demandons, nous lui indiquerons sur un ton extrêmement sérieux que ce n’est pas bien de désobéir et qu’il doit faire ce qu’on lui dit, même si ce doit être un ordre.

Un père qui parle à sa fille.

Que faut-il prendre en compte au moment d’appliquer cette technique positive ?

  • Nous ne devons pas être trop exigeants et lui demander de faire plusieurs choses en même temps car il pourrait être confus et ne pas faire attention à nous. Nous devons, par conséquent, lui indiquer deux tâches tout au plus.
  • Par ailleurs, nous devons lui parler des conséquences qui suivront s’il n’obéit pasAinsi, au fil de cette technique, il se rendra compte de l’importance de réaliser cette action lors du premier ou du second appel d’attention.
  • Nous ferons attention aux mots que nous utiliserons et n’aurons jamais recours à une expression pouvant le blesser ou l’offenser. Lorsque l’enfant fera ce que vous lui demandez, montrez-lui votre reconnaissance avec beaucoup de tendresse.
  • Quand nous lui demanderons de faire quelque chose, nous lui expliquerons pourquoi il doit le faire.

À propos des trois appels d’attention

Cette technique des trois appels d’attention peut être très efficace si nous la réalisons correctement. Nous devons toujours nous dire que, si nous sommes fâchés ou contrariés, il vaut mieux que nous prenions quelques minutes pour nous calmer avant d’y avoir recours car, dans le cas contraire, nous pourrions dire quelque chose de blessant à l’enfant.