La réduction du temps de travail en raison de la maternité

· 20 juillet 2018
Afin de permettre de concilier vie professionnelle et vie familiale, de nombreuses mères décident de faire la demande d'une réduction du temps de travail en raison de la maternité. Pour en savoir plus sur ce droit, lisez l'article suivant.

Toute mère qui travaille a le droit de demander une réduction du temps de travail en raison de la maternité. Il s’agit d’une mesure visant à répondre aux besoins de concilier la vie familiale et professionnelle.

Actuellement, il existe des lois qui octroient un certain nombre de droits aux futures mamans qui désirent avoir des enfants tout en gardant leurs emplois.

Dans la plupart des cas, il n’est pas si simple de demander une réduction du temps de travail en raison de la maternité. Il se peut que les femmes enceintes aient peur des réactions de leurs supérieurs et pensent que cette situation pourrait entraîner un éventuel licenciement ou le non-renouvellement du contrat.

Malgré tout, la réduction du temps de travail en raison de la maternité est un droit dont peuvent bénéficier toutes les femmes qui ont à charge un enfant naturel ou adopté de moins de 8 ans.

Que faut-il savoir ?

En Espagne, le congé maternité prévoit 16 semaines complètes pour la mère. Pendant cette période, la maman a le droit de recevoir 100% de son salaire, mais pour cela elle doit avoir cotisé au minimum 180 jours durant les 7 dernières années ou 360 jours au cours de toute sa vie professionnelle.

D’autre part, les mamans de moins de 21 ans ne sont pas concernées par cette période de cotisation. Si elles ont entre 21 et 26 ans, cette exigence est réduite à 90 jours.

La réduction du temps de travail est un droit octroyé à toutes les femmes qui désirent être mères en continuant de travailler.

Parmi les 16 semaines de congé maternité, les 6 premières semaines qui suivent l’accouchement doivent profiter à la mère obligatoirement; néanmoins, les 10 autres semaines peuvent être partagées avec le couple.

Un autre détail important est que le congé de la mère et du père sont semblables économiquement et dans la durée à ceux de l’adoption et de la famille d’accueil.

La réduction du temps de travail

Auparavant, nous avons fait remarquer que le temps reconnu par la loi pour s’occuper d’un nouveau-né est de 16 semaines. Si vous estimez cela insuffisant, vous pouvez ajouter quelques jours supplémentaires en demandant à votre employeur de vous permettre d’accumuler les heures de congé d’allaitement.

Les parents d’un enfant de moins de 8 ans peuvent réduire le temps de travail jusqu’à la moitié si nécessaire et à tout moment. Il n’existe pas de délai d’application et, bien que la loi ne l’exige pas, il est préférable d’en aviser votre entreprise par écrit, en indiquant les heures que vous souhaitez réduire.

La nouvelle réforme du travail ne permet pas de regrouper les heures de réduction du travail en un seul jour; elles doivent s’appliquer à tous les jours de travail.

Par conséquent, lorsque vous décidez de revenir à votre temps complet, vous n’avez qu’à l’annoncer à votre employeur avec un préavis de 15 jours. En toute logique, votre salaire sera réduit en fonction.

« Je ne peux pas penser à un besoin pendant l’enfance aussi fort que le besoin de la protection d’un père »

–Sigmund Freud-

Les avantages de la réduction du temps de travail

Voici les bénéfices de la réduction du temps de travail pour les futures mamans :

  • La maman réduit son temps de travail à son choix en terme d’horaires et de nombre d’heures, pour autant que le nouvel horaire se situe dans le cadre de la journée de travail habituelle. Le nombre d’heures doit se situer entre un huitième et la moitié du temps de travail à ce jour.
  • Dans tous les cas, la mère peut modifier cet horaire autant de fois qu’elle le souhaite pendant que la réduction du temps de travail se prolonge.
  • Elle a le droit de revenir à temps plein à tout moment.
  • Elle a les mêmes jours fériés, les vacances et les jours ouvrables.
  • Elle continue de bénéficier d’une protection contre le licenciement abusif, ainsi que du droit à la même indemnisation en cas de licenciement objectif ou de résiliation volontaire.

Vous devez garder à l’esprit que les avantages pour vous, supposeront des difficultés pour l’entreprise. C’est pourquoi, vous devez rédiger, avec l’aide de professionnels, la demande de réduction du temps de travail. Ne vous inquiétez pas car c’est un droit dont vous devez profiter, quelle que soit la réaction de votre employeur.

La réduction du temps de travail doit être faite par écrit avec un préavis d'au moins 15 jours.

Comment demander une réduction du temps de travail pour la maternité ?

La première chose à faire est de soumettre une demande à votre entreprise. Il doit y figurer la quantité de réduction du temps de travail, les précisions horaires et date de début et de fin de la réduction. L’employeur doit être informé par écrit au moins 15 jours avant le début de la réduction de temps de travail.

L’entreprise doit ensuite signaler le changement aux organismes officiels afin que le travailleur puisse bénéficier des prestations supplémentaires pour le chômage et la cotisation. Il s’agit de la réduction du temps de travail et de la diminution du salaire en conséquence.

Finalement, la réduction du temps de travail accorde une protection spéciale au travailleur. En tant que mère, vous devriez profiter de cela, en pensant toujours au bien-être maximal de vous et de vos enfants.