La pédagogie Waldorf : 5 clés de l'éducation

09 décembre, 2018
La pédagogie Waldorf crée un environnement libre et coopératif, sans examens. Les compétences artistiques et manuelles sont afin que les enfants évoluent de manière équilibrée.
 

Cette méthode est l’un des systèmes éducatifs alternatifs les plus connus à ce jour. La pédagogie Waldorf a été développée au début du 20ème siècle.

Elle provient de la recherche et des enseignements du philosophe allemand Rudolf Steiner, qui cherchait un apprentissage basé sur le développement et adapté à chaque tranche d’âge. C’est-à-dire qu’il s’agit d’une éducation équilibrée adaptée à l’évolution de chaque enfant.

Sa méthodologie favorise la formation de ses propres capacités. Mais l’importance ne réside pas seulement dans les contenus étudiés, mais aussi dans les processus nécessaires pour les assimiler.

Pour ce faire, il divise le développement de l’éducation en quatre étapes avec différentes activités éducatives.

Les 5 clés pédagogiques de la pédagogie Waldorf

« Dans la vie, la manière d’apprendre est plus précieuse que de savoir »

-Rudolf Steiner –

La méthode Waldorf est assez particulière et a donc trouvé de nombreux détracteurs.

Il propose un système d’éducation beaucoup plus libre que le système traditionnel, en considérant les disciplines académiques secondaires, car évaluer un enfant en fonction de son niveau de connaissance peut affecter son estime de soi. Voyons les clés de l’éducation Waldorf :

pédagogie Waldorf
 

  1. On renforce le développement des compétences artistiques et de l’imagination. Selon la pédagogie Waldorf, ces compétences, l’expression naturelle des enfants, constituent le meilleur moyen de développer et d’acquérir des connaissances.
  2. Il n’y a pas d’examens. En évitant la standardisation des étudiants, cette méthode vise à promouvoir la motivation et l’évolution de chaque étudiant, en protégeant leur estime de soi. En avançant à leur rythme, les enfants profitent plus de l’apprentissage et découvrent mieux leurs intérêts.
  3. Chaque enfant crée son propre cahier de texte. Conformément aux principes du point précédent, il n’existe aucun cahier de texte. Chaque élève, à partir de son travail quotidien et de ses expériences personnelles, réalise son livre personnalisé.
  4. L’environnement scolaire est une extension de la maison. Il ne s’agit pas seulement de couleurs chaudes, d’espaces ouverts avec beaucoup de nature et de jouets faits à la main. Un tuteur les accompagne à chaque étape, créant des liens avec les élèves et la famille pour comprendre et aider les enfants de la meilleure façon possible.
  5. On promeut l’enseignement – et l’apprentissage – libre, spontané et naturel. L’interaction de l’élève avec son environnement est fondamentale. L’enseignement ne se limite pas à l’enseignement de certains concepts, mais à  en comprendre le « comment », ce qui incite les étudiants à se faire leur propre opinion sur l’environnement dans lequel ils évoluent.
 

Les étapes de la pédagogie Waldorf

Comme dans d’autres systèmes éducatifs, dans la pédagogie Waldorf , l’enseignement commence depuis l’éducation infantile.

Cette étape, marquée par les premiers pas des enfants, recherche en particulier un environnement sûr, affectueux et structuré dans lequel ils peuvent expérimenter.

Ils apprendront par imitation et par le jeu, avec des activités insérées dans un contexte cohérent et familier pour eux. Ainsi, en plus de développer leur motricité, ils apprendront à nouer des relations et à cultiver la créativité, l’imagination et le sens de l’initiative.

Ils pourront également acquérir de bonnes habitudes de mémoire, d’ordre et, surtout, de curiosité et de jouissance du monde naturel.

Le cycle éducatif en 12 cours

Ce cycle est généralement divisé en 6 années de primaire, 4 de collège et 3 cycles de lycée. Cependant, dans la pédagogie Waldorf, le primaire comprend 8 cours et le collège et le lycée 2 chacun.

Chacune de ces étapes sera centrée sur diverses activités adaptées au développement de chaque enfant.

« Tout ce que l’enfant apprend pendant ses années scolaires devrait pouvoir s’appliquer dans sa vie pratique »

-Rudolf Steiner –

pédagogie Waldorf

L’enseignement primaire cherchera à faire en sorte que l’enfant commence à découvrir le monde, en nourrissant ainsi leur intérêt et leur enthousiasme.

L’enseignement des arts permet d’aborder l’apprentissage conceptuel, en donnant la priorité aux processus, à la capacité de transformation et à la compréhension globale.

 

Au collège, le principal objectif est de motiver les élèves pour qu’ils puissent formuler leurs propres points de vue. Au lieu de se limiter au « quoi », pour apprendre un concept, ils exploreront le « comment » il a été atteint ou peut être atteint.

L‘expérimentation et la recherche, avec des travaux plus scientifiques est au cœur des activités en classe, mais sans oublier les arts.

Enfin, dans les années de lycée, ils peuvent choisir entre les modalités du baccalauréat technologique, des sciences sociales, des sciences humaines et de l’art.

L’importance de cette phase est que ce sera celle qui montrera aux adolescents comment ils peuvent agir dans le monde, c’est-à-dire le changer au lieu de se laisser emporter. Les activités combineront les études et la pratique du domaine industriel ainsi que social.

  • Mestres, A. F. (2015). Pedagogía Waldorf: Trabajar la creatividad para fomentar la Educación Emocional en Educación Infantil. Universidad internacional de la Rioja.
  • Moreno, M.M. (2010). Pedagogía Waldorf. Arteterapia. Papeles de Arteterapia y Educación Artística Para La Inclusión Social.
  • Rodríguez Grajal, E. (2012). Pedagogía Waldorf: un enfoque en educación. (Trabajo de Fin de Grado). Universidad Internacional de la Rioja, Barcelona. https://reunir.unir.net/bitstream/handle/123456789/530/Rodriguez.Elisabet.pdf?sequence=1&isAllowed=y