La méthode sympto-thermique pour tomber enceinte

12 juillet 2018
La méthode sympto-thermique ne nous aide pas seulement à tomber enceinte mais peut également nous aider à mieux vous connaitre. Notre cycle menstruel peut parfois être imprévisible mais en règles générales il fonctionne à la perfection. Nous savons que dans la nature il n'existe pas un seul chemin tout tracé, même si elle est bien appliquée cette méthode n'est pas infaillible. Même comme cela, les signaux naturels du corps de la femme sont très précis.

D’un autre côté, chaque femme a un organisme et une personnalité différents des autres. Certaines ont tout essayé pour ne pas tomber enceinte et d’autres le désirent ardemment. Dans tous les cas il est toujours utile de connaitre son cycle menstruel. A diverses occasions, ce type de méthode nous aide à mieux connaitre différents aspects de notre vie.

En appliquant correctement ces mesures nous nous préparons mieux à assouvir ce désir de grossesse. De la même manière lorsque nous n’obtenons pas les résultats escomptés cette méthode nous apporte des informations précises pour essayer d’autres méthodes.  Pour commencer avec cette méthode, il faut être observatrice, organisée et constante.

Comment fonctionne la méthode sympto-thermique ?

La méthode sympto-thermique

Déterminer quels sont les jours de fertilité est essentiel pour celle qui souhaite tomber enceinte. En prenant en compte cette information il sera plus facile de se concentrer sur le moment idéal pour faire un bébé. Cette méthode fonctionne également lorsque nous souhaitons éviter une grossesse.

Les symptômes dont souffre une femme au cours de son cycle menstruel sont souvent les mêmes et se répètent. Par conséquent, il est primordial de comprendre de quoi il s’agit pour les mettre en relation lorsqu’ils se présentent. En prenant conscience des principaux changements dans notre corps, nous pourrons évaluer avec certitude l’arrivée des règles, le jour d’ovulation et même un début de grossesse.

La méthode sympto-thermique n’est pas très connue, elle est également parfois un peu mal interprétée. Les préjugés autour de cette méthode viennent d’anciennes croyances autour de la planification d’une famille. D’une certaine manière cette méthode, les variations naturelles dans le cycle reproducteur féminin, peut entrainer son rejet comme méthode contraceptive.

Cependant, l’analyse correcte de l’ensemble des symptômes à chaque cycle implique de bons résultats quant à une méthode contraceptive. La méthode sympto-thermique est indiscutable du point de vue de l’efficacité si elle est correctement appliquée.

Pour appliquer cette méthode il est essentiel que chaque femme observe les points suivants :

La température de base

La température de base est la température que nous prenons le matin au réveil. Pour effectuer une mesure correctement il faut la prendre dès le réveil, sans même sortir du lit. La température sera plus basse durant tout le cycle excepté le jour exact de l’ovulation.

L’augmentation de la température est due à l’hormone de la progestérone. On observe une augmentation entre 2 et 5 dixièmes. Cette augmentation se prolongera jusqu’à 24 heures avant les règles. C’est à dire que, lorsque nous notons une baisse, les menstruations seront sur le point de commencer.

Une prise de température correcte suit les étapes suivantes :

  • Prévoir une prise de température dans les mêmes conditions chaque jour. A la même heure, sans bouger du lit, sous le bras
  • Prendre en compte un quelconque facteur d’altération de la température, par exemple s’être couchée tard, avoir pris un médicament contre la fièvre
  • La rigueur est primordiale pour ces mesures car nous pouvons, sans le vouloir, altérer les mesures et nous se tromper un peu
  • Tenir un registre de sa température journalière pour avoir les chiffres réels à chaque cycle

Certains symptômes précèdent les moments juste avant et juste après l’ovulation. C’est pour cela qu’il est essentiel d’observer vos sensations et les réactions de votre corps. Certains de ces symptômes peuvent être: sensibilité des seins, aérophagie, gonflement du ventre, maux de tête ou douleurs dans l’abdomen, acné, nausées etc

La glaire cervicale

La méthode sympto-thermique

Certaines femmes peuvent clairement identifier les moments de sécheresse et l’inverse. Ce genre d’observation se fait automatiquement, mais pour que la méthode sympto-thermique fonctionne, il faut conserver ces informations. Même si cela nous parait sans importante c’est un symptôme qui indique les moments de fertilité.

Prenez un petit échantillon entre vos mains propres et analysez la texture du fluide. Suivant sa consistance, il nous indique le moment du cycle.

  • A la fin des menstruations c’est relativement sec
  • Les jours suivants le fluide devient visqueux, plus dense jusqu’à devenir gluant
  • Quand nous sommes proches de l’ovulation la glaire cervicale redevient fluide et plus abondante
  • Le moment de fertilité est indiqué par un fluide élastique, brillant, identique à du blanc d’oeuf

Ouverture et position du col de l’utérus

Ce procédé consiste à palper le col de l’utérus et vérifier son état. Installez-vous à genoux et introduisez un doigt dans le vagin, l’idée est de toucher les parois du col de l’utérus. Vous le repérez parfois plus rapidement, c’est généralement lorsque votre cycle commence. Néanmoins, il sera plus difficile à atteindre et donc à palper au moment de l’ovulation.

D’autres symptômes pourront nous aider à prouver cette théorie mais ils sont moins précis car nous ne savons pas exactement ce que nous touchons. Nous remarquerons sa plus grande souplesse et l’ouverture lorsque nous sommes dans des jours fertiles. Après cela le col se refermera pour protéger l’utérus.

 

A découvrir aussi