La candidose buccale chez les enfants

La candidose buccale ou mycose buccale est une infection fongique courante chez les nouveau-nés. La plupart sont inoffensives et sans gravité.
La candidose buccale chez les enfants

Dernière mise à jour : 21 février, 2021

Tout d’abord, la candidose buccale chez l’enfant se nomme également le muguet oral ou encore la mycose buccale. C’est une infection opportuniste courante de la cavité buccale.

Elle résulte d’une prolifération de champignons de l’espèce Candida, le plus courant étant le Candida Albicans. En outre, l’incidence varie en fonction de l’âge et de certains facteurs de prédisposition. Elle touche le plus souvent les nourrissons de moins de 6 mois et les nouveau-nés.

Les causes de la candidose buccale chez l’enfant

Certains micro-organismes (bactéries, champignons, etc.) vivent régulièrement dans l’organisme. Certains sont inoffensifs, mais d’autres peuvent déclencher une infection.

Comme le système immunitaire des enfants et des nourrissons n’est pas complètement développé, ils sont plus sujets aux infections. Ce sont des champignons qui vivent régulièrement dans l’organisme qui causent ces infections. Les facteurs de risque sont notamment les suivants :

  • l’altération de la fonction des glandes salivaires.
  • les médicaments (certains antibiotiques ou corticostéroïdes)
  • les prothèses dentaires
  • un régime alimentaire riche en glucides et situations de vie extrêmes, mais aussi
  • le tabagisme
  • le diabète mellitus
  • Le syndrome de Cushing.
  • Les néoplasmes malins, mais aussi
  • Les affections immunosuppressives, chez les personnes âgées et les nouveau-nés.
La candidose orale sur la lèvre d'un enfant.

Classification de la candidose

Parfois la levure Candida Albicans se développe et prolifère excessivement dans la cavité buccale. Dans ce cas, on appelle ces lésions des “aphtes”. Selon des études publiées dans Dermatologic therapy, les candidoses buccales peuvent être classées selon leur évolution ou leur localisation :

  • La candidose aiguë : elle se subdivise en ses formes pseudomembraneuses et érythémateuses.
  • La candidose chronique : formes pseudomembraneuses, érythémateuses (atrophiques) et hyperplasiques.
  • La Chéilite angulaire : également appelée chéilite angulaire infectieuse. Ce sont des boutons de fièvre à la commissure des lèvres.

Les symptômes et les signes de la candidose buccale

Le tableau clinique déclenché par une infection à la levure Candida peut être similaire à celui d’autres problèmes de santé. Les symptômes du muguet sont notamment les suivants :

  • Odynophagie (mal de gorge).
  • Dysphagie (douleur à la déglutition).
  • Halitose ou perte de goût et d’appétit.
  • Saignement dû au frottement des lésions, mais aussi
  • Des lésions blanches et soyeuses sur la langue et dans la bouche.

Cependant, il n’y a généralement aucun symptôme de gêne ou de gravité générale. Dans certains cas, il n’y a même pas de symptômes et les lésions sont indolores.

Diagnostic de la candidose chez les enfants

Le diagnostic de la candidose chez l’enfant s’effectue en consultation avec le médecin spécialiste. C’est là que le professionnel interrogera l’enfant ou la mère afin d’étudier les éventuels facteurs de prédisposition et les antécédents médicaux. Enfin, les résultats cliniques chez le patient compléteront l’interrogatoire effectué. Ils contribueront tous deux à établir un diagnostic précis.

Dans les cas où il existe certains doutes au moment d’établir et de définir un diagnostic, un prélèvement de la lésion est effectué. Ce prélèvement permet d’analyser la lésion au microscope en laboratoire. Il existe des cas encore plus graves dans lesquels la candidose s’étend à des régions de l’œsophage. Par conséquent, une culture du tissu affecté doit être effectuée pour étudier le microbe qui l’a produit.

Quelles sont les possibilités de traitement ?

Une partie importante du traitement de la candidose chez l’enfant consiste à faire des bains de bouche correctement. Autrement dit, les patients en bonne santé se rétabliront plus facilement que ceux qui présentent une pathologie sous-jacente.

Les antifongiques sont les médicaments utilisés pour traiter la candidose. En outre, le type d’antifongique à choisir dépendra de la localisation de la lésion dans le corps (nystatine, clotrimazole, fluconazole, miconazole, amphotéricine B).

Dans les cas légers de candidose buccale chez les enfants, on recommande une prise de médicaments prescrit par le médecin, qu’il s’agisse de comprimés, de tablettes ou de capsules.

En outre, on conseille aux enfants de consommer du yaourt ou d’ingérer des probiotiques comme le Lactobacillus qui réduisent la croissance du Candida Albicans. En outre, ils préviennent les infections, selon des études publiées sur les mycoses.

Conseils pour prévenir de futures épidémies de candidose

Il y a une forte probabilité d’apparition future de candidoses si la cause n’a pas été traitée correctement et efficacement. C’est pourquoi la meilleure façon de traiter le muguet oral et de prévenir les infections récurrentes est de s’attaquer à la cause sous-jacente.

Un enfant avec la candidose buccale.

Certaines des recommandations suivantes contribuent à éviter de nouveaux épisodes dans le futur :

  • Maintenir une bonne hygiène buccale : ne pas partager les brosses à dents et les remplacer assez souvent. En effet, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène buccale tous les jours.
  • Désinfecter les ustensiles : désinfecter les biberons, les sucettes mais aussi les ustensiles qui sont couramment utilisés par les nourrissons et les enfants.
  • Faire des bains de bouche : effectuer des bains de bouche pour assurer la propreté de la cavité buccale. Une option consiste à se rincer la bouche à l’eau salée tiède.

Pronostic de la candidose buccale chez les enfants

Finalement, la candidose chez les enfants peut se développer sans symptômes ni signes. Cependant, lorsque les lésions sont présentes et que le traitement est commencé, elle se résorbe généralement dans les deux semaines. Cependant, chez les enfants dont le système immunitaire est affaibli, le processus de traitement est plus long et nécessite plus de soins.

Cela pourrait vous intéresser ...
Transpiration excessive chez l’enfant : les causes
Être parentsRead it in Être parents
Transpiration excessive chez l’enfant : les causes

Votre enfant transpire beaucoup dès qu'il commence à jouer ou se dépenser ? Découvrez les causes d'une transpiration excessive à cet âge.



  • Berdicevsky I, Ben-Aryeh H, Szargel R, Gutman D. Oral Candida in children. Oral Surg Oral Med Oral Pathol. 1984 Jan;57(1):37-40. doi: 10.1016/0030-4220(84)90257-3. PMID: 6582432.
  • Sharon V, Fazel N. Oral candidiasis and angular cheilitis. Dermatol Ther. 2010 May-Jun;23(3):230-42. doi: 10.1111/j.1529-8019.2010.01320.x. PMID: 20597942.
  • PUERTO, J.L. et al. Candidiasis orofaríngea. Rev Diagn Biol [online]. 2001, vol.50, n.4 [citado  2020-12-01], pp.177-181. Disponible en: <http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0034-79732001000400001&lng=es&nrm=iso>. ISSN 0034-7973.
  • Mailänder-Sánchez D, Wagener J, Schaller M. Potential role of probiotic bacteria in the treatment and prevention of localised candidosis. Mycoses. 2012 Jan;55(1):17-26. doi: 10.1111/j.1439-0507.2010.01967.x. Epub 2011 Jun 14. PMID: 21672043.
  • Fang J, Huang B, Ding Z. Efficacy of antifungal drugs in the treatment of oral candidiasis: A Bayesian network meta-analysis. J Prosthet Dent. 2020 Mar 10:S0022-3913(20)30076-7. doi: 10.1016/j.prosdent.2019.12.025. Epub ahead of print. PMID: 32165010.
  • Martins N, Ferreira IC, Barros L, Silva S, Henriques M. Candidiasis: predisposing factors, prevention, diagnosis and alternative treatment. Mycopathologia. 2014 Jun;177(5-6):223-40. doi: 10.1007/s11046-014-9749-1. Epub 2014 May 1. PMID: 24789109.