La boîte à rage : Un outil pour contrôler les accès de colère

· 9 mai 2018
Comment contrôler les situations de colère ou de tension chez les enfants ? La boîte à rage est l'un des outils les plus efficaces de la psychologie de l'enfant.

Bien qu’il cela puisse ne pas être le cas, la colère peut être transformée en quelque chose de positif. La boîte à rage, un outil pour contrôler les crises de colère chez les enfants, aide à y parvenir. Un bon contrôle de soi et une bonne conscience en résulteront.

Dès l’âge de deux ans, l’enfant commence à être conscient de ses émotions. En effet, il reconnaît son autonomie et veut en profiter. Quand il ne peut pas, parce qu’il n’a pas la capacité ou parce que ses parents ne le permettent pas, il devient frustré et explose.

Dans ces cas de manque de contrôle, la crise de colère commence. Accès de colère, pleurs et cris se réunissent dans un épisode dont les résultats varient en fonction de la façon dont vous y faites face.

Comme un volcan en éruption

À ce jeune âge, l’enfant n’a aucun contrôle sur ses émotions. Le cortex préfrontal, qui régule les émotions, est immature. Il est donc normal qu’il réagisse comme un volcan en éruption.

Les parents doivent alors faire face à ces crises de colère. L’enfant est très vite capable de tirer des conclusions. S’il comprend qu’en faisant une crise, il peut obtenir ce qu’il veut, il ne fera rien pour les éviter. Il est donc préférable d’agir immédiatement. Et la boîte à rage vous aidera dans cette tâche.

La boîte à rage

La rage exige plus de maîtrise de soi

La boîte à rage est un outil pour contrôler les crises de colère qui a été créé par la psychologue Marina Martín. Elle aide les enfants à canaliser ce sentiment, l’un de ceux qui nécessitent le plus de contrôle.

La rage peut être considérée comme un mécanisme de défense. Face à une menace physique ou psychologique , il apparaît comme un ouragan qui détruit ce qu’il peut. L’analyser, comprendre pourquoi cela arrive et comment y faire face font partie de cette stratégie.

 Quelle grosse colère !

 La boîte à rage provient de l’histoire « Grosse colère » de Mireille d’Allancé, qui raconte l’histoire d’un garçon nommé Robert.

Cet enfant a vécu une mauvaise journée à cause des situations négatives auxquelles il a été confronté à l’école et à la maison. Une nuit, il a explosé et un monstre s’est emparé de lui, détruisant tout ce qu’il avait sur son chemin.

Le monstre disparaît

Mais Robert réfléchit et décida de réparer tout ce qu’il avait détruit. Il commence alors par son lit défait, puis les livres, les lampes et les jouets qu’il avait jetés.

A mesure qu’il le faisait, il sentait le monstre disparaître. En effet, sa colère diminuait et sa compréhension des dégâts causés augmentait. Sa rage pouvait désormais tenir dans une boîte.

La colère de Robert s’est transformée en quelque chose de positif. Il a compris non seulement qu’il pouvait l’affronter, mais que se laisser envahir par ce monstre lui faisait beaucoup de mal et nuisait à son environnement. La morale de cette histoire est donc de comprendre la colère et comment y faire face plutôt que de l’éviter.

La boîte à rage

La boîte à rage comme outil

La boîte à rage est une technique de relaxation. Elle aide les enfants à comprendre leurs émotions à travers le dessin. Mais aussi, l’impact qu’elles ont sur lui et sa famille.

Faire autant de gribouillage qu’ils veulent

Après avoir lu l’histoire de Robert, l’enfant reçoit un papier et plusieurs crayons de couleur. Sur la feuille, il peut dessiner des griboullages ou faire des rayures désordonnées, selon ses impulsions. Il fera tout ce qu’il veut, jusqu’à ce qu’il se détende.

Par la suite, et pour que la stratégie soit plus divertissante, on demande à l’enfant d’y ajouter des yeux, des bras et des jambes. De cette façon, le monstre aura une identité et l’enfant sera capable de reconnaître l’émotion.

Lorsqu’il a terminé, il devra plier le dessin et le mettre dans une boîte. S’il la ferme correctement, le monstre ne pourra pas sortir.

 Le triomphe, la défaite du monstre

La boîte à rage permet à l’enfant de faire face à la sensation incontrôlable et nuisible qui le saisit. En effet, plus il gribouille, plus cela a d’effet sur le monstre, qu’il finit par vaincre. Ce sera un triomphe pour l’enfant, car il aura réussi à contrôler sa colère et à vaincre le monstre, qu’il a enfermé dans une boîte.

Chaque fois qu’il ressent de l’inconfort ou de la colère, il peut dessiner et enfermer le monstre dans la boîte. Peu à peu, il va reprendre le contrôle et transformer une émotion négative en quelque chose de positif. 

Dans chaque dessin, le monstre prend différentes couleurs et formes. Les parents peuvent passer en revue les différents gribouillis avec lui et analyser ce qu’il a ressenti dans chaque cas.

La boîte à rage est donc un outil utile pour contrôler les crises de colère. Elle ne cherche pas à changer son comportement, mais à résoudre des situations désagréables et à calmer l’enfant.