Comment faire face à la colère des enfants ?

· 31 mars 2018
Les enfants peuvent se sentir dépassés ou frustrés et, ne sachant pas comment gérer leurs émotions, ils explosent dans un épisode de colère.

La grande majorité des enfants en bas âge éprouvent des crises de colère et se fâchent. Par moments, cela les pousse à agir de manière trop agressive. Plus bas, nous vous donnons une série de clés pour apprendre à gérer la colère des enfants.

L’identification de la colère des enfants n’est pas très difficile. Cependant, nous pouvons prendre ce genre de colère pour une attitude quotidienne. Et cela peut déclencher un problème dont la source est antérieure et que nous n’avons peut-être pas réalisé.

Quand on est un enfant, il est normal de ne pas toujours avoir un contrôle parfait des impulsions ou des sentiments. Ici, nous vous exposerons des signes clairs afin d’analyser le moment où une simple colère devient quelque chose de plus grave qu’une simple crise.

Comment identifier la colère chez les enfants ?

  • Des problèmes surviennent à l’école.
  • Sa colère et son agression affectent la vie de famille.
  • Ce comportement est un danger pour les gens autour de lui et même pour lui-même.
  • Ses crises sont prolongées dans le temps et deviennent un mécanisme de défense constant.
  • Il son agression augmente davantage quand il sent qu’il ne peut plus maintenir le contrôle de lui-même.
  • Ce comportement interfère avec la personnalité de l’enfant et l’empêche d’établir une relation avec les autres. En outre, il existe une exclusion claire dans les activités telles que les jeux ou les anniversaires.
Petite fille en colèe dans le jardin

La colère des enfants et la souffrance

Il est prouvé que la colère des enfants est un signe de souffrance. Leur colère et leur agressivité sont des moyens de se défendre du monde et d’eux-mêmes. La première étape pour comprendre la raison de la colère des enfants est de comprendre la raison principale qui conditionne l’enfant à se comporter de cette manière. De nombreuses causes peuvent déclencher ce sentiment, parmi lesquelles nous trouvons :

Un trouble dû au déficit de l’attention ou à l’hyperactivité

De plus en plus d’enfants présentent des symptômes de TDAH. Et ce, dans une plus grande mesure chez les personnes impulsives ou hyperactives. En effets, ces dernières ont des difficultés particulières à contrôler leur comportement.

Plus de 50% des enfants atteints de TDAH présentent des comportements difficiles et des explosions émotionnelles.

– Vasco Lopes, psychologue clinique –

Ces enfants qui ont un diagnostic de trouble, ont l’incapacité de se concentrer au moment de faire leurs tâches quotidiennes. Ce simple fait n’implique pas nécessairement qu’ils ont un diagnostic de TDAH. De plus, ce type de trouble est souvent négligé et conduit à des comportements plus notoires et agressifs.

L’anxiété

La plupart des enfants qui sont continuellement rebelles et en colère confirment que ce dont ils souffrent est une anxiété grave qui n’a pas été identifiée.

Normalement, il s’agit de camoufler, car il montre de la difficulté à endurer des situations qui l’embêtent et l’angoissent. Le signal le plus clair est qu’il essaie de fuir, car une peur terrible l’envahit.

Un traumatisme ou une négligence

Résultat d’un mauvais comportement à l’école ou dans la famille.

Lorsque les enfants qui ont des difficultés ne se sentent pas en sécurité à la maison, ils peuvent avoir des comportements très menaçants à l’école. Dr. Nancy Rappaport, professeur à la Harvard Medical School.

Des difficultés dans le traitement sensoriel

Certains enfants ont plus de mal à traiter les informations sensorielles de l’espace qui les entoure. Vous percevrez peut-être que votre enfant est particulièrement sensible ou, au contraire, à peine sensible à la stimulation. Par exemple, si en matière de textures ou de températures, il se sent dépassé et a tendance à être distrait.

Cela peut être la cause de la présence d’une anxiété sévère que vous n’avez pas encore remarquée. Il est donc nécessaire de la résoudre le plus tôt possible afin qu’elle ne devienne pas un problème plus grave ou chronique.

L’autisme

Il y a des enfants qui sont positionnés au niveau du trouble du spectre autistique, qui sont également très susceptibles de souffrir d’une crise émotionnelle.

Peut-être que ce que votre enfant demande est une routine qui le rend plus confiant. En outre, il présente des difficultés, car cela peut affecter la capacité de l’enfant à communiquer et à transmettre ses sentiments à chaque instant.

Pour faire face à la colère des enfants, il n'est pas nécessaire d'être agressif ou de crier.

Comment puis-je aider mon enfant ?

Les parents sont les premiers agents qui peuvent interférer avec le comportement de l’enfant. Les points suivants montrent comment la  colère peut être contrôlée chez les enfants :

  • En les aidant à s’identifier au monde.
  • Leur faire voir qu’ils peuvent se permettre n’importe quel sentiment mais pas n’importe quel comportement. Autrement dit, il peut se fâcher mais sans sortir la situation de son contexte.
  • En leur enseignant des lignes directrices pour contrôler ce stress. Faire, par exemple, de l’exercice, lire, penser à des choses positives, etc. Toute chose qui les  détendra et les éloignera de ce qui les met en colère.
  • En les avertissant qu’ils devraient faire des inspirations profondes.

En conclusion, la colère des enfants n’est pas seulement due à de mauvais parents ou à des caprices. Nous devons donc les aider à maîtriser les impulsions afin qu’elles ne deviennent pas un problème plus grave.